La ZsX : Un groupe de rôlistes
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Donjon et Dragon, la campagne de Bahamut !!
Derniers sujets
» Taverne - A la chope dorée !
par Djiyuncin Hier à 22:36

» Les classes
par Djiyuncin Hier à 16:55

» SLY - CHAPITRE 6
par Sly Jeu 19 Oct 2017 - 21:07

» EUN
par Eun Jeu 19 Oct 2017 - 11:02

» ERINA : CHAPITRE 3
par Erina Jeu 19 Oct 2017 - 11:01

» LOUVE MIRIA
par Louve Miria Jeu 19 Oct 2017 - 8:32

» ETNA : CHAPITRE 5
par Etna Jeu 19 Oct 2017 - 1:24

» RORONOA ZORO : CHAPITRE 2
par Roronoa Zoro Mer 18 Oct 2017 - 23:12

» LAURIAN NARAËN
par Djiyuncin Mer 18 Oct 2017 - 22:38

» ESKARYNA : CHAPITRE 3
par Amaranthe Mer 18 Oct 2017 - 22:23

» EREDIR - AMARANTHE : CHAPITRE 4
par Djiyuncin Mer 11 Oct 2017 - 23:32

» RAÏMA MODAL
par Djiyuncin Dim 17 Sep 2017 - 21:33

» PAFNOUTI TCHEBYCHEV
par Djiyuncin Sam 19 Aoû 2017 - 23:59

» MISS JDR 2017, FINALE !!
par Djiyuncin Ven 11 Aoû 2017 - 20:17

» MISTER JDR 2017, FINALE !!
par Djiyuncin Ven 11 Aoû 2017 - 20:16

» QUI EST LE PLUS FORT ? Saison 2
par Erédir Jeu 3 Aoû 2017 - 1:43

» SLY - CHAPITRE 5
par Djiyuncin Dim 30 Juil 2017 - 1:23

» MISS JDR 2017 !!
par Erina Mar 25 Juil 2017 - 21:42

» MISTER JDR 2017 !!
par Amaranthe Ven 21 Juil 2017 - 15:27

» PRIAM REDFOX - KASPAROFF : RENCONTRE
par Djiyuncin Ven 21 Juil 2017 - 12:24


Partagez | 
 

 ARKHEIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 50 ... 100  Suivant
AuteurMessage
Djiyuncin
Maitre du jeu
avatar

Masculin
Age : 32


MessageSujet: ARKHEIN   Ven 16 Mar 2012 - 23:28

MJ :
Lunérium 1 Tertior 248AGG

Arkhein se leva avec l'aube en ce jour fatidique.

C'est aujourd'hui qu'il partait dans la plus grande histoire de sa vie. Il était bien décider à rétablir la grandeur de sa famille et à punir les traitre responsable de sa solitude. 

Il se prépara, s'équipa puis après une dernière prière sur la sépulture de son oncle s'engagea dans son aventure. 

Il savait qu’à moins d'un jour à travers les collines du nord se trouvait le village de Yasuki Hanko et qu'il était la trace de civilisation la plus proche.

Sinon il pouvait partir vers le sud pour rejoindre Oni Mura mais le voyage lui prendrait bien plus de trois jours. 

Arkhein :
Arkhein réfléchit un instant et se parle à lui-même.

-Je dois m'informer au plus vite des nouvelles de l'Empire, autant aller au plus proche.

*Je me dirige vers Yasuki Hanko* 

MJ :
Lunérium 1 Tertior 248AGG

Arkhein prit route vers le nord, arpentant les hautes collines de la région. Il marcha durant plusieurs heures jusqu'à ce que la faim commence à se faire sentir. 

Arkhein :
Je prends une ration journalière et je la commence tout en marchant. 

MJ :
Alors qu'il marchait tout en se restaurant, Arkhein repéra d'étrange mouvement provenant du sol à une vingtaine de mètres plus en avant. Le sol se soulevait très légèrement de quelques centimètres avant de retomber aussi sec sur environ cinquante centimètres de large. Et le phénomène semblait lentement avancer vers lui. 

Arkhein :
Je range ma nourriture et je fais apparaître mes chaînes dans ma main droite.

-Est-ce qu'il y a quelqu'un? 

MJ :
Arkhein ne reçut aucunes réponse et le phénomène commença même à accélérer en se dirigeant vers lui, il n'était plus maintenant qu'à une dizaine de mètres à peine. 

Arkhein :
Je recule, toujours ma chaîne à la main et j'utilise le Gyo pour savoir si une quelconque énergie magique ou du Nen est en jeu. 

MJ :
Arkhein ne décela rien de magique ou provenant du Nen.

Le phénomène avança toujours plus vite et arriver à environ cinq mètres d'Arkhein disparu d'un coup sans laisser de trace autre qu'un calme inquiétant. 

Arkhein :
Je regarde si il y a des traces par terre qui me disent quelque chose où qui pourrait m'informer plus sur cette activité tellurique étrange. 

MJ :
Arkhein ne pouvait déceler aucuns signe particulier. Mais tout à coup, trois araignées monstrueuses d'une quarantaine de centimètres chacune sortirent du sol en encerclant Arkhein et l'attaquèrent. L'une d'elle réussit à le mordre au mollet sans pour autant lui provoquer une très forte douleur. 
Arkhein parvint à esquiver la seconde et la troisième lui s'agrippa à sa jambe gauche et commença à remonter le long de sa jambe.



Arkhein :
J'utilise ma chaîne de frappe sur celle qui est sur moi. 

MJ :
La chaîne d'Arkhein frappa l'araignée de plein fouet et la projeta au sol sans vie. 
Celle qui avait déjà mordu Arkhein commença à lui grimper dessus à son tour alors que l'autre se mit à projeter une toile gluante sur le pied droit d'Arkhein, collant littéralement ce dernier au sol. 

Arkhein :
Je continue de frapper en visant celle qui monte sur moi.

MJ :
Le deuxième coup fit mouche également et étala l'araignée trois mètres plus loin.

La dernière araignée profita du fait que la jambe d'Arkhein était entravée pour le mordre au tibia. Cette fois ci, la douleur était fulgurant et quand l'araignée lâcha prise, Arkhein remarqua une goutte d'un liquide verdâtre s'écouler de la plaie. 

Arkhein :
Devant la plaie je frappe la dernière araignée le plus vite possible.

MJ :
Arkhein tua net la troisième araignée sans trop de problèmes. 

Arkhein :
Je regarde si la plaie est profonde. J'appuie sur les contours pour faire ressortir le plus possible de liquide vert et ensuite je déchire un bout de tissus de ma tunique qui est sous mon armure et je fais un bon gros noeud pour pas que le venin s'infiltre trop dans mon sang. 

MJ :
Arkhein fit ressortir quelques gouttes de venin avant de panser sa blessure. Il ne ressentait pour l'instant aucun effet néfaste éventuel. 

Arkhein :
Je cherche un bâton que je puisse l'utiliser pour m'aider à marcher.

*Il vaut mieux que j'utilise ma jambe le moins possible, un bâton devrait m'aider à marcher plus rapidement.* 

MJ :
Il n'y avait aucune trace de végétation à portée de vue d'Arkhein et rien qui puisse l'aider à marcher. 

Arkhein :
Alors je continue de marcher avec mon noeud à la jambe 

MJ :
Arkhein marcha toute l'après midi et à aucuns moments ne ressenti de quelconques effets du venin.
Mais alors que le soleil commençait à descendre sur l'horizon, Arkhein aperçut enfin, en contrebas de la colline qu'il avait gravi, la palissade de bois limitant les frontières d'un village. 
A première vue c'était plus un hameau de quelques centaines d'habitants qu'un village. La palissade était plutôt étendue car elles abritaient non seulement les habitations mais également les quelques champs qui devaient subvenir aux besoins de la communauté. 

Arkhein :
Je me dirige vers le village à la recherche d'une quelconque sorte de guérisseur.

MJ :
Arkhein commença à se diriger vers le hameau. Suivant le chemin il put bientôt atteindre les portes de bois fermées.
Deux hommes en armure de cuir et tenant des lances en mains montaient la garde devant la porte.

Voyant Arkhein approcher, les deux soldats vinrent à sa rencontre. L'un d'eux s'adressa au voyageur.

-Holà l'étranger !! Qu'est-ce qui t'amène par ici ? 

Arkhein :
-Bonjour à vous Messieurs, je souhaite me reposer et trouver quelqu'un pour panser cette blessure. J'espère pouvoir trouver refuge dans votre village. 

MJ :
[Soldat]

-Il t'en coûtera deux pièces d'argent pour entrer en ville.

Dit il en tendant la main. 

Arkhein :
-Laisseriez-vous vraiment quelqu'un mourir devant votre village? Je peux vous aider à réparer des choses dans votre village une fois remis en forme. 

MJ :
[Soldat]

-C'est vrai, et tu peux aussi commencer par nous aider à acheter une bonne bière en nous donnant deux pièces d'argents.

Dit il avec un petit sourire en coin. 

Arkhein :
-En gros vous voulez extorquer quelqu'un dans le besoin c'est ça? 

MJ :
[Soldat]

-On extorque rien du tout nous. On protège le village en s'assurant que ceux qui y entre ne risque pas de gêner la population. Et ça coûte deux pièces d'argent. Donc sois tu payes, sois tu t'en vas.

Arkhein :
-Gêner la population? Je n'ai aucune arme sur moi, je ne pourrais les déranger. 

MJ :
[Soldat]

-Bon tu commences à m'ennuyer. Alors décide toi, tu payes ou tu pars !! 

Arkhein :
Je leur balance leur deux pièces.

-Pauvre de vous... 

MJ :
[Soldat]

-Merci monseigneur, prenez la peine d'entrée. Dit-il avec un sourire moqueur.

Puis il se tourna vers la porte.

-Uralf !! Ouvre les portes !

Puis, les portes en bois commencèrent à s'ouvrir dans un bruit de craquement. 

Arkhein :
Je passe par la porte toujours à la recherche d'un guérisseur. 
MJ :
Arkhein entra en ville. Les rues étaient de terre damée par les passages fréquents. Les maisons étaient de bois et d'architecture classique sans ornements. L'ambiance était lugubre et inquiétante, les yeux cachés dans les volets entrouverts disparaissaient au passage du regard d'Arkhein. Les rares personnes encore dehors restaient à distance et passaient leurs chemins sans attendre.
Aucunes indications sur les habitations ne discernaient les simples habitats des échoppes ou des services.

Arkhein :
-N'y a-t-il personne qui pourrait me guérir? Un endroit où je pourrais me reposer? 

MJ :
Les questions d'Arkhein restaient sans réponses. Seul le claquement des volets qui se ferment à son approche rompait le silence du village. 

Arkhein :
Je cherche une taverne ou quelque chose qui s'y approche.

MJ :
De l'extérieur les bâtiments se ressemblaient tous. Il n'y avait ni enseigne, ni panneau indiquant un quelconque estaminet.

Arkhein :
Je me rapproche de la maison la plus proche et je frappe à la porte. 

MJ :
Arkhein approcha d'une maison basique de paysan et frappa à la porte. Mais il ne reçut aucune réponse de la part de habitants. 

Arkhein :
*Autant appeler l'un des seuls être vivant que j'ai vu.*

-URALF ! 

MJ :
Arkhein appela aux alouettes mais personnes ne lui répondit. 

Arkhein :
Je retourne à la porte voir si il y a quelqu'un.

MJ :
Arkhein reparti vers la porte qui était de nouveau fermée mais aucun soldat ne montait la garde devant la porte. 

Arkhein :
Je regarde si mes pièces sont par terre.

MJ :
Alors qu'il cherchait des pièces imaginaires. Arkhein entendit un léger sifflement derrière lui.

Arkhein :
Je regarde derrière moi. 

MJ :
Arkhein se retourna et remarqua la porte d'une maison sur sa droite qui était entrouverte et la personne à demie cachée faisait signe à Arkhein d'approcher.

Arkhein :
Je me rapproche doucement, la main prête à faire apparaître mes chaînes.

MJ :
L'homme resta cacher le plus possible. Puis il arrêta Arkhein quand celui ci étai à peine à deux mètres. Il parlais vite, avec la peur dans la voix et en chuchotant le plus possible.

-Partez !! Fuyez vite de cet endroit maudit ! 

Arkhein :
-Quel est le problème? 

MJ :
[Homme apeuré]

-Cette ville est un coupe gorge, fuyez !

Alors que l'homme lui parlait une voix forte interpella de derrière Arkhein.

-Eh là ! Qu'est-ce qu'il se passe ici ?

Arkhein :
Je me retourne en disant : 

-A vous de me le dire, cette ville est déserte !

*Restons prêt au combat* 

MJ :
L'homme devant Arkhein était un soldat en armure d'écaille avec une épée longue à la ceinture flanquer de deux autres soldats en armure de cuir avec des lances.

L'homme à l'armure d'écaille s'adressa à Arkhein.

-Je m'appelle Ritor, chef du groupe de milice de Yasuki Hanko. Et cette ville est sous ma protection. A qui donc ai-je affaire ? 

Arkhein :
-Bonjour à vous mon cher Ritor. Je ne suis qu'un humble voyageur qui s'est fait attaquer. Je cherchais un endroit où l'on pourrait me guérir et où je pourrais me reposer.

MJ :
[Ritor]

-Je vois, vous êtes pas tomber dans le bon village pour ça. Heureusement je vous suis tombé dessus. C'est bon Jean, tu peux rentrer chez toi je m'occupe de la suite.

Alors l'homme toujours cacher derrière sa porte la referma sans mots dire.
Puis Ritor reprit.

-Je vais vous emmener à la salle de garde, on à de quoi vous soigner. Suivez moi.

Puis il parti vers la droite suivi par les deux autres soldats.

Arkhein :
Je les suis à bonne distance.

*Ne pas être trop près pour une attaque*

-Ma foi, vous êtes très sympathiques messieurs. Sinon, est-ce normal que l'on soit obligé de payer pour entrer? 

MJ :
[Ritor]

-Payer pour entrer ?! Je vois, mes gardes ont encore fait trop de zèles. Et combien vous ont-ils extorquer ? 

Arkhein :
-2pa cher Ritor. 

MJ:
[Ritor]

-Je vous les rendrais une fois arriver. Il faut pardonner mes hommes, ils ont parfois tendance à prendre leur rôle un peu trop à coeur.

Arkhein :
-Trop à coeur pour une bière? Ma foi veuillez m'excuser mais vos soldats ne sont pas très professionnels, du moins ces deux là.

MJ :
[Ritor]

-Vous savez ils ont leur raison pour se comporter de la sorte. Tous les jours la bière qu’ils boivent peut être la dernière.

Arkhein :
-Pourquoi ça, des problèmes sévissent dans la région? 

MJ :
[Ritor]

-Oui, des problèmes... Mais je vous expliquerez ça plus en détail nous voilà arriver.

Ritor s'arrêta alors devant un bâtiment en bois massif à plusieurs étages dont l'entrée était fermée par une double porte de bois renforcer par une armature de fer.

Les deux gardes ouvrirent les portes Ritor invita Arkhein à entrer en s'écartant.

-Allez-y entrez, vous voilà au poste de milice de la ville. 

Arkhein :
J'observe de plus prêt le bâtiment. Je regarde si il y a des gens à l'intérieur et j'écoute pour savoir si des sons en sortent. 

MJ :
Depuis l'extérieur, Arkhein pouvait y voir une sorte de comptoir et une autre porte à l'opposé de la pièce. Mais personne ne se trouvait derrière le dit comptoir. 

Arkhein :
-Non allez-y mon cher. Je ne connais pas les lieux, je préférerais que vous me les présentiez. 

MJ :
[Ritor]

-Très bien suivez moi. Dit-il en entrant à la suite de ses hommes. 

Arkhein :
J'entre derrière eux.

- Donc, pouvez-vous m'expliquer les problèmes de la région? Je pourrais peut être vous aider.

MJ :
Arkhein entra dans la salle, il-y avait en plus du comptoir et de la porte qu'il avait déjà vus, il-y- avait une autre porte sur sa gauche qui était hors de champ depuis la porte d'entrée.
L'un des deux soldats accompagnant Ritor prit place derrière le comptoir. 
Puis l'autre referma la porte d'entrée du poste laissant la pièce éclairée par un plafonnier à bougies.
Ritor ouvrit la porte de gauche.

-Venez on va d'abord vous soigner.

Arkhein :
-Comment allez-vous procéder? 

MJ :
[Ritor]

-On va déjà voir ce qui ne va pas. Vous ne semblez pas tellement sur le point de mourir.

Arkhein :
-Je vous l'accorde mais j'ai reçu une piqûre d'araignée.

Je le suis.

MJ :
Arkhein entra dans la salle. Il s'y trouvait une couchette à une personne ainsi qu'une table basse et une armoire. Une chandelle sur la table basse, illuminait la pièce. 

Ritor ouvrit l'armoire qui semblait contenir tout un bric à brac diverse.

[Ritor]

-Allez, asseyez vous la dessus et montrez moi ça.

Arkhein :
Je m’assois et j'enlève le noeud sur ma jambe pour lui montrer la plaie.

-Et donc vous êtes de la milice depuis longtemps?

MJ :
Ritor se retourna en tenant un petit flacon a demi rempli d'un liquide blanc, un morceau de toile et un rouleau de bande de coton.

[Ritor]

-Ca fait plus de quinze ans. J'ai commencer comme petit soldat dans un village très loin au nord.

Tout en parlant il s'assied sur la table devant Arkhein.

-Puis je suis devenu capitaine de garnison au bout de sept ans et je suis venu dans cette ville comme chef de la milice. Vous savez, ce hameau n'en était pas un il-y-à encore deux ans. C’était une ville de plusieurs milliers d'habitants, prospère et belle à vivre.

Il commença à verser quelques gouttes du liquide sur la toile et la donna à Arkhein.

Arkhein :
-Et que c'est-il donc passé dans cette ville? 

Je prends la toile imbibée du liquide.

-Qu'est-ce donc? 

-Tenez, appliquez ça sur la plaie. 

MJ :
Arkhein ressentit un fort picotement à l'application de la toile.

[Ritor]

-C'est juste un désinfectant. Votre morsure, c'est quelle genre d'araignée qui vous a fait ça ? C'est pas une du genre poilue et faisant dans les trente centimètres ? 

Arkhein :
Une quarantaine de centimètres oui. Vous n'avez toujours pas répondu à ma question Ritor.

MJ :
[Ritor]

-Alors vous ne risquez rien, si le poison avait fait effet vous seriez fiévreux et auriez des crampes d'estomac. Si vous n'avez rien de tout ça c'est que vous avez résister au poison.
Quand à votre autre questions. Ce sont les croisés qui on réduit cette ville à ce qu'elle soit.

Arkhein :
Les croisés? Excusez mon inculture, cela fait longtemps que je n'ai pas rencontré quelqu'un. Je n'ai pas de nouvelles de l'Empire depuis plus d'un an.

MJ :
[Ritor]

-Oh, ça n'a rien à voir avec l'empire. Je veux parler des croisés de la vipère rouge.

Arkhein :
-Vous voulez dire que la plupart de la population de cet endroit à été considérée comme démon et après exterminée ? 

MJ :
[Ritor]

-Une grande partie oui, et d'autres ont fuient la ville. Moi et mes hommes essayons de minimiser les dégâts au mieux, mais il suffit de ne pas être d'accord avec eux pour être aussitôt affubler du titre de démon. 

Ritor donna ensuite le rouleau de bande de coton à Arkhein.

-Utilisez ça pour maintenir la compresse.

Arkhein :
J'utilise la compresse.

-C'est donc pour cette raison que l'on m'a informé que ce hameau était un coupe-gorge ?

MJ :
[Ritor]

-Oui, les gens d'ici vivent dans la peur tous les jours. Et le moindre étranger est une menace car s'ils vous accueillent sous leur toit ils prennent le risque de se voir accuser d'aide au démon si vous vous faites juger par les croisés. 

Arkhein :
-Ils viennent souvent dans les environs? 

MJ :
[Ritor]

-Tout dépends des périodes, parfois ont les vois plusieurs fois par jours, et parfois on est tranquille durant plusieurs semaines.

Arkhein :
-D'après vous, pourrais-je me reposer une nuit ici sans avoir à craindre ses hommes?

Je repartirai vers Oni Mura à l'aube.

MJ :
[Ritor]

-On à deux cellules vide si vous voulez. C'est pas le grand luxe mais ça ya pour un couchage. Mais vous comptez rejoindre Oni Mura directement d'ici ?

Arkhein :
-Malheureusement je ne peux y aller qu'a pied, je n'ai pas d'autres moyens de transport. 

MJ :
[Ritor]

-Mais vous savez, qu'aucune route ne relie Oni Mura à notre ville directement. 

Arkhein :
-Je ne suis pas venu ici par une route. Je suis venue en passant par les collines. 

MJ :
[Ritor]

-D'où votre rencontre avec les araignées.

Arkhein :
-C'est cela. 

Je me lève

-Bon, que puis-je faire en attendant? Suis-je le seul voyageur? 

MJ :
[Ritor]

-Le seul à ma connaissance oui.

Arkhein :
-Et vous, vous ne risquez rien à me faire entrer ici? 

MJ :
[Ritor]

-On est un peu plus tranquille en étant de la milice. Et en cas de gros problème on peut toujours dire qu'on vous à arrêter pour acte démoniaque.

Dit-il en ponctuant ses paroles d'un rire fort en gueule et d'une tape sur l'épaule d'Arkhein.

Arkhein :
Nous n'avons pas le même humour. Savez-vous comment peut on faire partie de la vipère rouge? 

MJ :
Ritor prit une expression de désaprobation.

[Ritor]

-Rejoindre les croisés de la vipère rouge ? Vous êtes d'accord avec toutes les idées qu'ils véhiculent ? 

Arkhein :
-Du tout. Avez-vous plus de renseignements sur eux? 

MJ :
[Ritor]

-Vous voulez savoir quoi ? 

Arkhein :
-Je ne sais pas, à combien ils viennent la plupart du temps, ce qu'ils font, comment en devenir un, toutes ces choses. 

MJ :
[Ritor]

-Il viennent en groupe, de trois a une bonne vingtaine. Ils viennent inspecter, juger et punir les démons et ceux qui les aident. Quand a savoir comment on les rejoins, je n'en ai aucune idée et je n'ai pas envi de le savoir.

Arkhein :
-Je vois, je vois. Bon qu'y a-t-il à faire? 

MJ :
[Ritor]

-Qu'y a t-il à faire ? Que voulez vous dire par là ? 

Arkhein :
-Je ne vais pas attendre jusqu'à demain pour partir non? Au faite, y aurait-il un cheval dont vous n'auriez pas besoin dans les environs? 

MJ :
[Ritor]

-Il n'y à plus aucuns chevaux dans le village, réquisitionner par les croisés. Mais de toute façon vous n'allez quand même pas partir en pleine nuit ?! 

Arkhein :
Le plus tôt sera le mieux, je ne veux vous créer de problèmes. Aux premières lueurs du jour, je partirai vers le sud rejoindre Oni Mura. Sauf si vous me conseillé d'aller ailleurs.

MJ :
[Ritor]

-Pour rejoindre Oni Mura, le mieux est de prendre la route Est pour rejoindre le terrain d'entraînement de la famille Daidoji et partir vers le sud de là. 

Arkhein :
-Ah ça me serait certes plus utile je pense. Le terrain d'entraînement est loin de la propriété principale de la famille Daidoji? 

MJ :
[Ritor]

-La famille Daidoji est la famille la plus puissante de la région, ils vivent à Musa Sabishi, au nord du terrain d'entraînement. 

Arkhein :
-Pensez-vous que l'on puisse s'engager dans la garde des Daidoji ? En tout cas vous êtes très sympathiques de m'aider. Vous êtes des âmes charitables.

MJ :
[Ritor]

-Dans la garde personnelle des Daidoji !? Tu es un marrant toi, tu ne feras pas dix mètres chez eux sans te faire tuer ! Il faut ne pas être n'importe qui pour entrer dans un service proche des Daidoji !! Leur centre d'entraînement recrute des hommes pour devenir soldats dans l'armée impériale. Une partie de ces hommes peuvent faire partie des troupes personnelles des Daidoji et seulement quelques uns d'entre eux, parmi les meilleurs ont une infime chance d'entrée à leur service. 

Arkhein :
-Je vois... 

MJ :
[Ritor]

-Il se fait tard. Je vais conduire à la cellule pour la nuit.

Arkhein :
Je suis Ritor. 

MJ :
Ritor retourna dans la salle d'entrée puis alla vers la porte du fond se trouvant à coté du comptoir. 

Arkhein :
-Ce sont les cellules derrières cette porte? 

MJ :
[Ritor]

-Les cellules et les archives. 

Arkhein :
-Qu'archivé vous ici? 

MJ :
[Ritor]

-Les condamnations et d'autres trucs divers. 

Arkhein :
-Les condamnations qu'ont faites la vipère rouge ou d'autres? 

MJ :
[Ritor]

-Non, les condamnations que nous avons effectuées. Nous sommes miliciens tout de même; nous sommes là pour faire respecter la loi.

Arkhein :
Je me rapproche d'une des cellules. Je regarde ce qu'il y a dedans.

MJ :
Les cellules étaient en pierre et fermées par une porte de fer percées d'un unique trou rectangulaire à environ mi hauteur.

L'intérieure des cellules était spartiate, un petit trou avec une rigole servait de toilettes et un vieux drap poser sur une planche de bois fixée au mur servait de lit.

[Ritor]

-Je sais que c'est pas le grand luxe mais si vous voulez je peu apporter une couverture.

Arkhein
Sans abuser de votre gentillesse j'aimerai bien merci.

MJ :
[Ritor]

-Je vous ramène ça. Je reviens.

Dit il en rebroussant chemin.

Arkhein :
J'attend qu'il revienne et j'observe la pièce, voir si les cellules sont pleines ou pas.

MJ :
Le couloir comptait quatre cellules en tout. Toutes identiques et vide. Arkhein remarqua qu'à droite de chaque cellule se trouvait une barre de métal pivotant à la verticale de façon à pouvoir venir se loger dans une encoche de métal de l'autre coté des portes permettant de les barrer.

Arkhein :
J'attends de revoir Ritor et réfléchit à ce que je sais des Daidoji.

MJ :
Ritor revint vite avec une couverture d'hiver.

-Voilà, de quoi passer une bonne nuit.

Arkhein :
-La cellule qui peut être fermée à tout moment par tout le monde me fait peur...

MJ :
[Ritor]

-Il suffit de ne pas fermer la porte.

Arkhein :
-Je ne pense pas que je m'enfermerai seul.

*J'espère qu'il a compris le sous-entendu* 

MJ :
[Ritor]

-Bon allez, entrer la dedans, il est tard, moi aussi je voudrais aller dormir.

Arkhein :
Je rentre à l'intérieur mais reste près de la porte pour être prêt à sortir à tout instant

*Je sens que je vais me faire emprisonner... J'ai très peu confiance en ces hommes mais je dois me reposer... Pelor puisse ta lumière éclaircir ces sombres jours.*

Je me met à genoux et fait une petite prière à Pelor.

MJ :
Ritor ferma la porte derrière Arkhein sans rabattre la barre de fer.

-Bonne nuit voyageur.

Arkhein :
-Bonne nuit Ritor. Prévenez moi si il y a un problème.

MJ :
Ritor quitta la salle de prison et laissa Arkhein dans sa cellule. Celle ci était très sombre, éclairée par la lueur de la lune qui perçait l'unique lucarne de la cellule.

Arkhein :
Je m’assois dans un coin et j'essaye de me reposer. Je ne veux pas tomber dans un sommeil profond non plus mais que le lendemain je ne sois pas fatiguer.

MJ :
Arkhein s'assied dans un coin, il resta éveillé une bonne partie de la nuit mais fini par succomber au sommeil.

Il fut réveillé en sursaut par la voix d'un soldat au petit matin.

-Eh l'étranger !! Réveil toi ! 

Arkhein :
Je me frotte les yeux, m'étonnant moi même de m'être endormi.

-Je...euh oui ! Qu'est-ce qui se passe, qu'elle heure est-il? 

MJ :
Marcerium 2 Tertior 248AGG

[Soldat]

-C'est le petit matin, mais viens on à un problème à l'extérieur et Ritor veut te voir ! 

Arkhein :
Je suis le soldat jusqu'à la salle principale. 

*Si le problème se passe dehors, autant rester le moins possible visible.*

Je me mets dans un endroit un peu plus sombre.

MJ :
Le soldat sortie de la salle des cellules. Voyant Arkhein tenter de s'éclipser il le rappela.

[Soldat]

-Eh ! Mais viens avec moi dehors !! Ritor t'attends c'est urgent !!

Arkhein :
Je le suis, prêt à faire apparaître mes chaînes. 

MJ :
Le soldat mena Arkhein à l'extérieur du poste de garde. Ritor se trouvait au milieu du chemin. Il discutait avec trois chevaliers montés. Chacun des trois portaient une armure d'écaille reluisante surmontée d'un tabard représentant une vipère rouge dans un cercle. Ils portaient tous une épée longue au coté ainsi qu'un écu de fer dans le dos.

Derrière le cheval du chevalier le plus éloigner se trouvait une jeune femme attachée par les poignets à la queue du cheval. 

Elle était vêtue d'une robe de prêtresse blanche en haillon, elle avait les cheveux sales, des traces de terres dispersées sur ses vêtements et son visage accompagnées des traces de coups et des larmes coulant sur ses joues.

Voyant Arkhein sortir, Ritor l'interpella.

[Ritor]

-Ah étranger ! Viens par là ! 

Arkhein :
Je m'avance prudemment mais je regarde la fille mais pas Ritor ni les cavaliers de la vipère rouge.

Je l'observe un instant tout en répondant : 

-Oui, c'est moi. 

MJ :
Sans laisser la parole à Ritor, le chevalier de tête prit la parole d'un ton puissant et autoritaire.

[Chevalier]

-Bonjour voyageur, je suis le meneur de ce détachement des vipères rouge !! Déclinez votre identité !! 

Arkhein :
-Je me nomme Arkhein.

MJ :
Le chevalier approcha de la jeune femme, détacha la partie de corde la retenant au cheval et l'amena sans ménagement près d'Arkhein.

-Connaissez vous cette femme ?

Arkhein :
Je regarde son visage profondément, ses yeux, son menton entre ses mains.

- Je n'ai jamais vu ce visage auparavant Monseigneur.

MJ :
[Chevalier]

-Vous êtes bien sur ?! D'après elle, son frère serait passé dans cette région. Et nous soupçonnons cet homme d'être un adorateur des démons !

Arkhein :
La dernière membre de ma famille s'est éteint il y à de cela 1 an et c'était mon Oncle. Je suis un fier serviteur de Pelor.

MJ :
[Chevalier]

-Très bien. Auriez vous vus une personne ou des phénomènes étrange dans la région. Des phénomènes qui pourraient venir d'une source démoniaque ? 

Arkhein :
Je réfléchis un instant.

-Je ne me souviens pas d'en avoir vu.

MJ :
[Ritor]

-Alors messieurs les chevaliers ? Ces réponses vous vont-elles ?

Coupant la parole au chevalier la jeune femme cria envers Arkhein.

-Aidez moi !! Je vous en...

Le chevalier lui asséna un violent coup au visage pour la faire taire.

[Chevalier]

-Tais-toi créature du mal !! Ou ta vie s'achèvera plus tôt que prévu !! 

Arkhein :
-Veuillez excusez mon impolitesse messeigneurs mais qu'a fait cette femme? 

MJ :
[Chevalier]

-C'est une invocatrice du mal. Elle à recours à de la magie démoniaque pour envoûter les gens. 

Arkhein :
-Je suis très curieux, qu'elle sorte de magie? J'aimerai avoir ses renseignements pour éviter de rencontrer des personnes de ce genre plus tard. 

MJ :
Alors que le chevalier s'apprêtait à répondre un éclair surgissant de nul part frappa le sol tout près du groupe. Suivi une seconde après d'un autre, puis d'un troisième.

[Chevalier]

-Qu'est-ce donc que cette sorcellerie ?! Fellone !! Est-ce toi qui fait ça ?! Hurla le chevalier à la jeune fille.

[Jeune femme]

-Non !! Je n'y suis pour rien ! Laissez moi partir ! Dit-elle en pleurant.

Arkhein :
-Que..Qu'est-ce que c'est?

Je regarde le chef des trois cavaliers et lui parle :

- Monseigneur, c'est étrange, je ne l'ai pas vu faire de gestes qui pourrait montrer qu'elle fasse de la magie ! 

MJ :
[Chevalier]

-Pourtant ça ne peut être qu'elle !! 

Dit-il en la frappant de nouveau.

Puis les éclairs frappèrent de nouveau, sans plus s'arrêter. Tout à coup un flash aveugla tout le monde durant quelques secondes.
C'est alors que pas moins de huit créatures étaient apparues. Elles virevoltaient dans les airs autours du groupe.

Elles étaient très petite, à peine soixante centimètres, et de forme humanoïde dotée de cornes et de petites ailes de chauve souris. Longs et fin, leurs mains et leurs pieds s'achevaient par des doigts et des orteils démesurés et griffus. Leur peau verte était couverte de pustules.



[Chevalier]

-Des Quasit !! Ce sont des démons Quasit !! Aux armes mes chevaliers, les démons nous attaquent ! Défendons les hommes contre ces horreurs !

Dans l'excitation il repoussa la jeune fille qui tomba au sol, puis il empoigna sont épée ainsi que son bouclier et se mit en garde. Ses deux compères posèrent pied à terre et fit de même.

Ritor lui dégaina son épée longue ainsi qu'une dague puis s'adressa à Arkhein.

-Etranger je sais que tu ne me dois rien !! Mais si tu sais te battre, aide nous à protéger cette ville !! 

Arkhein :
Je vais vers la fille, lui montre un cheval discrètement et lui chuchote : 

-Sauve toi !

Si elle monte dessus, je donne une tape sur le cheval en faisant comme si je n’avais pas fait exprès pour garder une excuse auprès des chevaliers si ils me voient.

-Pelor nous garde !

Je me dirige vers le démon le plus près.

MJ :
Après le conseil d'Arkhein, la jeune fille le retint. 

-Je ne peux pas partir ! Sinon vous mourrez tous !

Pendant ce temps, les chevaliers et Ritor avaient engagé le combat. Chacun faisant face à deux démons.
Quatre miliciens étaient en train d'approcher au pas de course depuis les portes de la ville.

C'est alors qu'un nouvel éclair frappa et quatre nouveaux Quasit apparurent entre le groupe qui combattait et les miliciens qui approchaient.

Le chef des chevaliers parla à Arkhein.

-Arkhein, au nom des cavaliers de la vipère rouge, je t'ordonne de protéger cette femme !! Elle doit être interrogé et juger !! 


Arkhein :
Je sort mes chaînes et me met devant la jeune femme toujours en chuchotant : 

- Expliquez moi tout ! J'essaye de vous sauver, dites-moi quoi faire !

MJ :
[Jeune fille]

-Il n'y à rien à faire. C'est lui qui invoque ces démons ! Vous allez mourir... Et ce sera ma faute. Dit-elle en pleurant.
Puis elle ajouta.
-Si seulement mon frère était là.

Les quatre quasit fraîchement arriver chargèrent les miliciens et l'un d'eux se fit tuer d'entre en se faisant transpercer le crâne par le dard d'un démon.

Ritor tenait bon et avait blesser l'un des démons.
Les trois chevaliers combattaient valeureusement et commençaient à avoir le dessus.

Un nouvel éclair frappa juste devant Arkhein et deux démons de plus apparurent devant lui.

Arkhein :
J'attaque celui a ma gauche avec mes chaînes.

-Expliquez moi tout en détails ! 

MJ :
L'attaque d'Arkhein frappa son adversaire de plein fouet mais ce dernier revint aussitôt à la charge en attaquant Arkhein d'un coup de griffe au torse qui ne déchira heureusement que son armure.
Le deuxième monstre attaqua Arkhein avec le dard au bout de sa queue en le visant au front. Mais l'humain esquiva en se décala sur la gauche.

Un deuxième milicien avait succombé aux démons. Ritor en avait tuer un mais avait était fortement blesser au bras gauche.
Les chevalier avaient occis deux créatures mais l'un des trois était au sol grièvement blesser, tenant l'un de ses yeux arracher dans sa main.

[Jeune femme]

-Mais je ne sais rien. Il me cherche mais je ne sais pas pourquoi, et tout ceux qui veulent me protéger meurent. Seul mon frère peut lui tenir tête.

Arkhein :
Je continue de frapper le même.

-"Il" mais qui est "il" ?

MJ :
Le second coup de chaîne fit mouche également et fut fatal au quasit qui s'effondra avant de disparaître dans un nuage de fumée noire. Son altère ego attaqua et parvint à griffer légèrement Arkhein à l'épaule droite.

Les miliciens finirent par être décimé par leur adversaire. Les chevaliers avaient tué deux autres démons mais les quatre démons qui venaient de tuer les miliciens vinrent en renfort et l'un des quatre vint à l'attaque d'Arkhein.

[Jeune femme]

-Il s'appelle Ivellios !! C'est un mage d'une puissance inouï, il peut invoquer des démons et maîtrise des sorts divins ! 

Arkhein :
J'attaque celui qui vient de m'agresser.

-Et cette histoire avec votre frère ? 

MJ :
La chaîne d'Arkhein ne trancha que le vide et les deux démons attaquèrent de concert. Arkhein encaissa un coup de tête dans l'estomac et esquiva de justesse le dard qui allait se planter dans sa cuisse gauche.

[Jeune femme]

-Mon frère est peut être la personne la plus puissante de ce monde. Il n'y à que lui qui puisse me protéger. 

Arkhein :
Je donne un coup latéral avec ma chaîne sur celui que j’attaquais auparavant.

-Qui est votre frère?

Je cris : 

-A L'AIDE ! 

MJ :
Le coup d'Arkhein fut d'une grande puissance et brisa les os du démon dans un bruit de craquement osseux retentissant. Le monstre s'écroula et s'évanouit dans un nuage de fumée comme son prédécesseur.
Le dernier démon fasse à Arkhein voulut l'attaquer au visage mais il utilisa sa chaîne pour repousser le monstre.
L'un des chevaliers avaient succombé à l'attaque.
Au total il restait encore trois démons de vivant, l'un était à la prise avec les deux chevaliers restant alors que Ritor combattait le dernier.

L'appel à l'aide d'Arkhein resta sans réponse.

[Jeune femme]

-Mon frère s'appelle Caiim. 

Arkhein :
Cette fois je donne un coup vertical diriger vers le sol.

-C'est un mage ou quelque chose comme ça? 

MJ :
Arkhein donna un puissant coup qui acheva également ce démon.

Les deux chevaliers restant achevèrent également leur adversaire et Ritor planta finalement son épée au travers de son opposant. Tous les démons disparurent dans un nuage de fumée.

Le chef des chevaliers se retourna alors vers Arkhein et la jeune femme qui resta muette.

-Bravo messieurs ! Vous avez brillamment combattu le démon !!

[Ritor]

-Ce ne fut pas sans mal. Ni sans perte.
Dit-il en déplorant la mort de ses hommes. 

Arkhein :
-Messieurs, cette femme n'est pas l'auteur de ses méfaits. Sinon elle m'aurait tué dans le dos. 

MJ :
[Chevalier]

-C'est certainement une ruse machiavélique de sa part. Mais nous devons de toute façon l'interroger !

Tout à coup un nouvel éclair frappa, plus puissant que tout les autres réunit et soulevant un nuage de poussière aveuglant.

La jeune femme fut alors terrorisée.

-C'est lui !!

La poussière se dissipa puis révéla la présence d'un homme. Un homme qui avait l'air plus agé qu'un dragon, au regard froid et sournois. Il portait une robe de mage noire surmontée d'une cape ainsi qu'un bâton dans la main droite.



L'homme parla calmement d'un air sur de lui et visiblement content.

-Enfin, ma chère Furiae je te retrouve !! 

Arkhein :
Je me met devant elle pour la protéger et je me met en position défensive.

-Pourquoi la voulez-vous? 

MJ :
[Mage]

-Oh un défenseur des jeunes femmes en détresse. Que c'est beau. Complètement idiot mais beau. J'avoue avoir était surpris de vous voir vaincre mes démons Quasit, vous n'êtes pas aussi minable que je ne le pensais...

Le chef des chevaliers coupa la parole au mage.

-Eh toi ! Au nom des cavaliers de la vipère rouge, je t'ordonne de te rendre ! Tu es un serviteur des démons, nous te jugerons pour tes crimes.

Le mage tendit le doigt vers le chevalier et prononça.

-Thanatos !! En entendant ce mot la jeune femme semble terrorisée et se recroquevilla en se bouchant les oreilles.
Un fin rayon noir parti du doigt du mage et toucha le chevalier. Sans même l'ombre d'un choc ou de quelques forces que ce soit le chevalier s'écroula face contre terre sans vie.

[Jeune femme]

-Pas ça, pas le sort de la mort ! J'en ai assez de tous ces morts !! 

Arkhein :
Vous croyez que je ne sais pas que ce que je fais est totalement idiot? J'ai pleine conscience de ma folie, et de votre puissance titanesque voire divines. Mais si je ne m'oppose pas à cela qui le fera? Si l'on fait trop confiance à ses yeux, on risque de ne pas voir ce qui est vraiment important et la défense de cette femme est quelque chose d'important pour moi! Alors oui, vous me prenez maintenant pour un fou et non pas quelqu'un de courageux mais avez vous un réel droit sur la vie de cette femme?

J'utilise ma chaîne Sainte pour guérir les blessures les plus importantes sur mon corps. 

MJ :
La croix de la chaîne sainte vint se poser sur la plaie du bras d'Arkhein et le referma en partie.

[Mage]

-J'admire ton courage. Tu as visiblement conscience que je pourrais te tuer aussi facilement que ce minable de vipère rouge. Tu dois certainement me prendre pour un vieux fou avide de pouvoir qui tourmente les plus faible et qui tue pour le plaisir. Mais détrompe toi, je sais reconnaître la valeur des gens et je ne prends pas de plaisir particulier à tuer. Aussi suis-je enclin à te laisser la vie sauve. Donne moi la fille, et je te laisse vivre. 

Arkhein :
Je prend la fille dans mes bras, la serre contre moi et souffle dans son oreille : 

-Dis moi où est ton frère, je le trouverai et je te sauverai. Si il pouvait être là...

Je parle au Mage : 

-Ivellios, explique moi les rouages de cette histoire, pourquoi avoir besoin de cette femme en particulier? 

MJ :
[Ivellios]

-J'ai besoin d'elle c'est tout. Et je n'ai pas envie de perdre du temps à te donner mes raisons. 

Ritor s'avança.

-Etranger, on ne s'est pas connus très longtemps mais je t'apprécie. Tu as du cran et du courage comme mille. Prends la fille, et fuis. Je vais le retenir.

[Furiae]

-Je ne sais pas où est mon frère. Mais je sais qu'il me cherche. J'en suis sure ! 

Arkhein :
Je prends la fille, je saute sur un cheval avec elle et je donne une claque au cheval pour qu'il galope.

- Ritor, excuse moi ! Que Pélor te garde mon ami !

*Le camp d'entraînement, c'est le plus proche d'ici !* 

MJ :
[Ivellios]

-Pas question !!

Ivellios leva son bâton au ciel et plusieurs éclairs frappèrent le sol stoppant également la charge de Ritor. L'un d'eux frappa si près de la monture d'Arkhein que cette dernière cabra et fit chuter Arkhein et Furiae.

Alors six nouvelles créatures bien plus impressionnante que les Quasit apparurent encerclant Ritor, Le dernier chevalier, Arkhein et Furiae.
Elles ressemblaient à un croisement entre un humain de grande taille et un vautour. Leurs membres sinueux sont couverts de petites plumes grises, leur long cou s'achève par une tête de vautour et sur leur dos poussaient deux ailes de plumes. Leur taille avoisinait facilement les 2m50.



Le chevalier sembla alors terroriser.

-Des... des... des Vrock !!

Puis il tenta de s'échapper à toute allure, l'un des Vrock chargea à une vitesse époustouflante et décapita le chevalier d'un rapide et précis coup de griffe.

[Ivellios]

-Maintenant que tout les minables en présence son mort, pourrions nous reprendre une conversation sérieuse ? Et je déconseille toutes tentative de fuite, ces créatures sont des Vrocks, ils n'ont rien de comparable avec les Quasit. Ils constituent l'élite des soldats d'assaut dans les armées démoniaques. 

Arkhein :
J'aide Furiae à se lever et la garde dans mes bras.

-Dites moi pourquoi la voulez-vous ! 

Arkhein :
Je me remets vite debout et je saute le plus haut possible ! 

MJ :
Au même instant un homme sauta du dos du dragon depuis une bonne vingtaine de mètre de haut. Il avait un pantalon marron et une tunique noire surmontée d'une cape marron aux bords usés. Ses cheveux bruns recouvrait son oeil droit et laissait son oeil gauche aveugle apparent.
Il tenait un glaive à lame large dans ses mains.



En arrivant à terre entre Furiae et Ivellios, il planta son arme dans le sol et instantanément tout les Vrocks se retrouvèrent enveloppés dans une tornade de flammes ardente qui en carbonisa quatre, les derniers ayant eu assez de réflexes pour s'envoler à temps. L'homme retira alors son épée du sol puis la pointa vers le ciel alors qu'Arkhein retombait au sol. Aussitôt les vrocks qui avaient survécus furent tous foudroyé. En quelques secondes tous les démons disparurent dans des nuages de fumée noire.

Le regard d'Ivellios changea passant d'une grande assurance à une méfiance apparente. 

Arkhein :
*Un instant j'ai cru que ce dragon était le frère de Furiae... Mais cet homme doit être Caiim...il contrôle un dragon chromatique, il doit avoir une puissance phénoménale !* 

Je reste ébahit devant l'action qui vient de se dérouler devant mes yeux. 

MJ :
L'homme se retourna vers Furiae une seconde sans prononcer un mot. Cette dernière fit un signe d'acceptation de la tête et repartie vers Arkhein.

[Furiae]

-C'est mon frère, nous sommes sauver.

L'homme commença alors à avancer lentement vers Ivellios.

[Ivellios]

-Caim !! Encore toi ! Tu es toujours dans mes pattes ! Thanatos !!

Dit-il en voyant son terrible sort sur l'homme. Le rayon le frappa alors de plein fouet mais Caim ne bougea pas d'un pouce et continua d'avancer comme si le rayon avait coulé sur lui comme de l'eau.

[Ivellios]

-Maudit pacte ! Sans lui tu serais tu serais déjà mort. 

Ivellios pointa alors Arkhein du doigt.

-Si tu avances encore je tue cet homme !!

Mais Caim ne fit aucuns cas de la menace et continua à avancer vers le mage.

Arkhein :
Je prends Furiae dans mes bras

-Désolé de t'avoir abandonné...

Je la mets derrière moi pour la protéger au cas où Ivellios lance son sort. 

MJ :
Furiae resta devant Arkhein.

-Non laisse moi, si je reste devant toi il ne lancera pas son sort. Il me veut vivante.

Ivellios devant l'insistance de la jeune fille changea de cible, il lança une puissante boule de feu droit vers Caim. Ce dernier frappa d'un grand coup de glaive dans la sphère incandescente qui explosa devant lui. 

Passant au travers de l'explosion il empoigna son épée et commença à se ruer vers Ivellios en poussant un cri de rage.

[Ivellios]

-Furiae ! Ne te fais pas d'illusion !! Je te retrouverais !!

Après cette phrase, Ivellios frappa le sol avec son bâton et disparue dans un éclat de lumière sans laisser de traces.

Arkhein :
-Je suis définitivement inutile dans cette histoire.

*Comment faire face à tant de pouvoirs avec les miens...* 

MJ :
Une fois Ivellios mis en fuite, le dragon rouge vint se poser derrière Arkhein et Furiae. Il mesurait une bonne trentaine de mètres. Caim commença à revenir vers Arkhein en marchant, toujours en gardant une expression de colère sur le visage. 

Arkhein :
Je m'approche de Caim.

-Merci à vous de m'avoir aidé et surtout d'avoir sauvé votre soeur. 

MJ :
Caim passa devant Arkhein sans même lui adresser un regard et rejoins sa soeur. Cette dernière lui sauta au coup et ils s'étreignirent ensemble.

Le dragon se mit à parler à Arkhein.

-Merci à toi de l'avoir protéger. Sans ton aide nous serions arrivé trop tard. 

Arkhein :
Je me retourne vers le dragon.

-Je...euh…merci Monsieur euh pardon euh....Comment dois-je vous appelé? 

MJ :
Le dragon regarda Arkhein d'un oeil colérique.

Furiae s'approcha alors de lui et lui glissa dans l'oreille.

[Furiae]

-Tu sais, Angelus est une femelle. 

Arkhein :
- Mes plus plates excuses chère Dragon, veuillez m'excuser.

Je m'agenouille devant lui 

MJ :
[Angelus]

Pas la peine de t'aplatir. Tu dois te montrer plus digne si tu veux devenir quelqu'un !!

Caim s'approcha d'Arkhein et lui tendit la main. 

Arkhein :
-Digne ne veut pas dire irrespectueux.

Je regarde Caim et je prends finalement sa main. 

MJ :
Caim serra la main d'Arkhein en remerciement. La poigne du guerrier laissa la main d'Arkhein bien engourdie.

[Angelus]

-Le respect n'implique pas la soumission. Sur ce nous allons repartir en emmenant Furiae. 

Arkhein :
Sans les regarder partir, je vais dans la caserne trouver une pelle ou autre chose, que je puisse enterrer les corps des guerriers morts au combat. 

MJ :
Caim prit sa soeur dans ses bras et sauta sur le dos d'Angelus.

[Angelus]

-Si tu le souhaites, je peux m'occuper des corps de ses hommes. 

Arkhein :
-Pour leur salut, je vous pris.

Je m'écarte des corps. 

MJ :
Angelus cligna des yeux et aussitôt les corps de tous les cadavres s'enflammèrent de flammes rouge vives.

Puis elle se tourna vers Arkhein. 

[Angelus]

-Quand à toi... 

Puis elle cligne de nouveau des yeux, un éclat lumineux entoura alors le corps d'Arkhein avant de s'insinuer dans son armure et de la réparer totalement. De plus la forme de cette dernière changea légèrement afin d'épouser au mieux le corps d'Arkhein de façon à ce que toute gêne occasionnée par cette dernière disparaisse. 

Arkhein :
-Encore une fois je vous remercie Angelus.

Je regarde Caim et sa soeur.

-Heureux d'avoir participé au fait de t'avoir aidé Furiae, et merci à vous Caim.

Je me dirige vers la caserne voir si il y a de quoi me nourrir ou me guérir pour le voyage. 

MJ :
[Angelus]

-Attends humain ! Je n'ai pas finis, concentre toi et imagine que tu ne portes pas une armure mais un simple habit de paysan. 

Arkhein :
Je ferme les yeux, lâche tout les nerfs de mon visage tendu après les combats. J'inspire doucement par le nez et relâche l'air des poumons. 

MJ :
Arkhein se concentra et son armure changea de forme et prit l'allure d'un simple habit de paysan. Le corps d'Arkhein ne sentait aucune différence entre porter cet habit ou porter son armure mais elle avait maintenant tout les trait de vieux habits.

[Angelus]

-On appel ça une armure de mimétisme, elle peut prendre la forme de n'importe quel vêtement tout en gardant ses propriétés. 

Arkhein :
-Angelus, je ne peux que vous remercier pour tant de cadeaux. Je ne demandais pas tant. Mon seul but était de sauver Furiae.

Je la regarde.

-Où allez-vous? 

MJ :
[Angelus]

-Nous allons l'emmener dans un endroit sur avant de partir à la recherche d'Ivellios. 


[Furiae]

-Merci beaucoup pour votre aide. 

Arkhein :
-Merci à vous pour tout ceci.

Je m'en vais cette fois dans le bâtiment si il y a de quoi me nourrir ou autre pour mon voyage. 

MJ :
Angelus s'envola d'un grand coup d'aile et partie vers le nord. 

Arkhein entre dans le poste de garde et y découvrit deux miliciens a demi cacher derrière le comptoir, tremblant de peur en serrant très fort leur épée contre eux. 

Arkhein :
-Le mal est terminé messieurs levez-vous. Ce n'est pas une façon de se tenir. Bon est-ce que vous avez des fournitures, des potions, de quoi survivre pour mon voyage? 

MJ :
[Milicien]

-Ils...ils sont partis ?! Tous ? Les... les dra... les dragons, les démons, les magiciens ? Ils... ils sont tous partis ? 

Arkhein :
-Les démons ont été occis et la magicien a fui peu après la venue du dragon. Malheureusement vous êtes les derniers soldats vivants. L'un de vous devra devenir le chef de la milice, l'autre chercher des hommes à devenir miliciens dans les villages les plus proches.
Bon, il n'y a personne dans vos cellules? Personne n'est resté à l'intérieur à part vous? 

MJ :
Les miliciens se redressèrent en prenant un air fier.

[Milicien]

-Hum, bon, c'est bien que tout ça soit fini. Euh non il ne reste personne dans les cellules. 

Arkhein :
Je vais fouiller dans les armoires voir si il y a des choses pour mon voyage, nourriture, potions ou autres.

MJ :
L'un des miliciens interpella Arkhein avant qu'il n’ait put commencer à fouiller.

[Milicien]

-Eh là, tu fais quoi ? Tu te crois dans une bâtisse abandonnée ?!

A ce moment des voix provenant de l'extérieur se firent entendre.

...A bas l'étranger !! ...Qu'il quitte cet endroit !! 

C'est qu'entre autre chose clamaient les voix. 

Arkhein :
Je retourne dehors au devant des autochtones. 

-Je viens de survivre à une attaque de démon en essayant de vous sauver alors que ces deux soldats ce cachait dans le bâtiment et je dois partir?

"Ils doivent penser que les cavaliers de la vipère rouge vont revenir...Je devrais peut être partir en faite." 

MJ :
Une quarantaine d'habitant armer de fourches et de pelles s'étaient masser devant le poste de garde.
Quand Arkhein sorti, le calme se posa et un homme prit la parole.

-C'est votre faute si des hommes de la vipères rouge sont morts ici !! Quand les autres ne les verront pas revenir ils viendront se venger !! 

Arkhein :
-Existe-t-il des preuves de leur venue ici?

Je montre l'endroit où on s'est combattu. 

MJ :
[Villageaois]

- Les vipères rouges ne s'embarrassent pas de preuves. Ils font leurs propres déductions, et elle sera que nous sommes des démons ou des partisans démoniaques !!

Là les villageois commencèrent à reprendre leur agressivité et à invectiver Arkhein.

-Oui vas t'en !! On ne veut pas de toi !! Quitte notre village !! ... 

Arkhein :
-Et bien sur ce, j'y vais !

Je fais un signe de la main et je pars. 

MJ :
Sous les regards tristes de certains et méfiants des autres. Arkhein quitta le village.

Arkhein :
-Non vraiment vous ne voulez que ce soit ces deux gardiens qui se sont cachés pendant la bataille qui prennent soins de vos enfants? De vos vies? 

MJ :
[Villageois]

-Comprends que si tu restes ici, les vipères rouge nous accuserons d'avoir aider un meurtrier. Et ils détruiront le village. Tu ne peux pas t'opposer aux vipères rouges tout seul. 
C'est aussi pour toi qu'on le dit. Si tu restes ici nous mourrons tous. Si tu t'en vas nous pourrons t'accuser et ils nous laisseront la vie sauve. 

Arkhein :
-Vous me trahissez... Je vois. 

Je fais apparaître ma chaîne. Je la refait disparaître et je me retourne vers l'un des chevaux qui est resté vivant pour partir. 

MJ :
Les villageois restèrent autour d'Arkhein quand celui-ci approchait des chevaux. 

Arkhein :
Je monte sur un cheval et par du village. 

MJ :
Arkhein monta sur l'un des destriers léger des vipères rouges. Ces chevaux entraînés n'étaient pas prévus pour porter ou tracter de lourdes charges, mais ils galopaient vite et étaient habituer au danger.

Arkhein sorti du village sous la surveillance de ses habitants qui lui ouvrirent les portes. 

_________________
Ceux qui exhibent leur force se cachent quand les vrais puissant se montrent !
Revenir en haut Aller en bas
http://zsxbahamut.forumactif.com
Djiyuncin
Maitre du jeu
avatar

Masculin
Age : 32


MessageSujet: Re: ARKHEIN   Ven 16 Mar 2012 - 23:29

Arkhein :
Je me dirige vers le camp d'entraînement. 

MJ :
Arkhein prit la route vers le sud est. Très vite, la route de terre partant du village devint une route de pavés. Après une bonne heure à cheval, Arkhein arriva à la lisière d'une forêt au travers de laquelle passait la route. 

Arkhein :
Si je sens ou vois mon cheval fatigué je cherche un point d'eau où il pourrait se reposer. Sinon je continue dans la forêt.

MJ :
Arkhein traversa la forêt qui n'était pas très étendue. Il arriva au niveau d'une plaine verdoyante et ascendante. Puis la végétation disparue peu à peu et ne laissa bientôt plus qu'une terre aride au fil de l'altitude. 
Bientôt la faim vint se rappeler à Arkhein. 

Arkhein :
-Oula...

Je me caresse le ventre, met mon sac à dos devant moi et cherche une ration de survie. Je mange un petit peu.

*Donc, donc, donc...Aller continuons.* 

MJ :
Pour placer son sac à dos devant lui, Arkhein dut lâcher les rennes du cheval. Ce qui le déséquilibra et le fit lourdement chuter de sa monture. La chute ne fut pas très douloureuse mais le cheval ne s'arrêtait pas pour autant et continuait sa course. 

Arkhein :
Je cours vite vers mon cheval pour prendre les rennes et l'arrêter. 

MJ :
Arkhein se releva au plus vite et tenta de courir après son cheval. Mais la monture allait bien trop vite et elle distança Arkhein sans problème. 

Arkhein :
Je me résigne à laisser la monture avancer puisque je ne peux pas la rattraper.

-Saleté...kof kof. Bon, j'ai plus qu'à continuer à pied.

MJ :
Arkhein reprit la route à pied mais il avait toujours aussi faim. 

Arkhein :
Je reprend là où j'en en étais et prend une ration de survie pour manger en marchant. 

MJ :
Arkhein se calma l'estomac avec une ration en reprenant sa route. 
Au loin il put apercevoir un brouillard relativement épais à un bon kilomètre. 

Arkhein :
Je me dirige lentement vers le brouillard en observant les alentours. 

MJ :
Arkhein s'enfonça dans le brouillard. Bientôt il n'y vit plus à trois mètres devant lui. La pente du sentier commençait à s'accentuer. 

Arkhein :
Je continue doucement, près à tout glissement de terrain.

-Bon dieu, on n'y voit rien là dedans. 

MJ :
Arkhein continuait d'avancer dans le brouillard durant une bonne heure, toujours en montant.
Au bout d'un moment, la vue commença à se dégager et Arkhein put se rendre compte qu'il était en train de gravir le col d'une montagne et qu'il était passé au dessus du brouillard.
Il était au milieu d'un sommet perdu dans les nuages et tout autour de lui ne se trouvait qu'un désert de roche. Le brouillard sous lui l'empêchait de voir en contrebas.
Devant lui, le chemin s'adoucissait en s'engageant dans une immense faille en creux de montagne à ciel ouvert. 

Arkhein :
-Bon je n'ai pas vraiment d'autre choix à part rebrousser chemin.

Je continue devant moi. 

MJ :
Arkhein s'engagea dans l'immense crevasse. Les murs de roches qui la délimitaient devaient faire une bonne trentaine de mètres.
En avançant il commença à entendre un bruit étrange, comme un cri humain provenant de plus loin dans le canyon. 

Arkhein :
Je tends l'oreille et je marche encore mais avec ma chaîne dans ma main. 

MJ :
Le cri se faisait de pplus en plus fort au fur et a mesure qu'Arkhein avançait. C'était comme si un homme était en train d'hurler de douleur. 
Arkhein repéra alors une ouverture dans la paroi a sa droite, assez grande pour lui permettre d'y entrer. Il lui semblait que le cri provenait de l'intérieur de cette grotte. 

Arkhein :
Je ma faufile et j'accoure vers les cris. 

MJ :
Arkhein entra dans la grotte. Un long tunnel dont il ne pouvait voir le bout à cause de l'absence de lumière. 

Arkhein :
J'allume ma lanterne avec mon silex et mon amorce. Quand je me suis habitué à l'obscurité, je continue ma route. 

MJ :
Arkhein s'avança a la lumière de sa lanterne. Les murs de la grotte étaient très humides et recouverts d'une mousse étrange de couleur orange tirant sur le marron. 
Il parcourut une vingtaine de mètres guider par les cris jusqu'a atteindre une salle plus grande d'environ quinze mètres de diamètre. Les cris cessèrent alors et Arkhein fut étonner de voir trois énormes champignon d'un bon mètre vingt avec un chapeau violet dispersé dans la grotte.

Arkhein :
Mes chaînes en main, j’attends une réaction des champignons. 

MJ :
Les champignons restèrent sur place sans bouger, comme tout bon champignon.

Puis tout à coup le cri se répéta en provenant de l'autre bout de la salle, visiblement dans la direction du champignon le plus éloigné. 

Arkhein :
J'avance doucement vers le bruit.

"Ces champignons ne m'inspirent pas confiance" 

MJ :
Arkhein s'avança lentement au milieu de trois champignons quand tout à coup, il senti quelque chose s'enrouler autour de sa jambe droite qui le tira fortement et le fit chuter en avant. Arkhein lâcha sa lanterne qui roula sur le sol mais resta allumée..

Les champignons venaient de se relever sur une sorte de lit de fibrilles végétales qui leur permettaient de se déplacer. 
De plus, chacun d'eux disposaient de deux tentacules mobiles.



L'un des deux champignons qui était derrière Arkhein avait utilisé une de ses tentacules pour lui saisir la jambe.

Arkhein :
Je frappe celle qui m'a attrapée dans les fibrilles.

-Ah ! Je me doutais que j'allais encore me faire avoir ! 

MJ :
La chaîne faucha les fibrilles soutenant le champignon qui tomba mais il garda sa prise autour de la cheville d'Arkhein. Puis les deux autres végétaux attaquèrent. Le premier attrapa le poignet gauche d'Arkhein avec un tentacule alors que l'autre lui asséna un coup de tentacule fouettant au visage. 

Arkhein :
Je redonne un autre (et j'espère dernier) coup au premier qui bloque ma jambe. Je ne vise pas particulièrement, je donne un coup dans sa masse simplement.

-Mais tu vas mourir oui ! 

MJ :
Arkhein frappa le champignon une fois de plus. Il senti la pression autour de sa cheville se relâcher un instant avant de se resserrer de nouveau. 

Les deux autres continuèrent d'attaquer, Arkhein réussit à esquiver une attaque au visage mais il encaissa une violente attaque dans les côtes. Il entendit alors le bruit de deux de ses côtes se briser et cracha une gerbe de sang sous l'impact. La douleur dans le coté gauche de sa poitrine le tétanisait presque.

Arkhein :
Je frappe celui qui me tient la main sur sa tentacule.

-Kof kof. AAAaaah Saleté !!! 

MJ :
Le coup d'Arkhein trancha net le tentacule du champignon qui se mit à pousser un cri humain.

Celui qui tenait la cheville d'Arkhein se redressa, une substance verdâtre et laiteuse coulait de la plaie provoquer par le second coup d'Arkhein.

Le troisième champignon attaqua Arkhein de nouveau au visage mais ce dernier esquiva de justesse.

Arkhein :
-Ahah, tu fais moins ta maligne hein !

Je me retourne sur le premier que j'ai frappé.

-Aller je vais te finir toi !

Je donne un troisième coup sur celui qui me tient le pied. 

MJ :
La chaîne d'Arkhein s'enfonça dans le chapeau du champignon et le perça. Le végétal s'effondra sur lui même comme s'il se dégonflait en poussant un cri d'agonie humain. Ce faisant, sa prise se relâcha. Le champignon avec un tentacule trancher attaqua Arkhein dans le dos. Celui ci se retourna de justesse pour bloquer le tentacule avec les chaînes le long de son bras. Puis il fit un bond en arrière pour esquiver l'attaque du dernier champignon. 

Arkhein :
-Alors qu'est-ce que tu peux faire avec une seule tentacule? Kof Kof.

Je donne un coup horizontale sur celui qui n'a qu’une tentacule. 

MJ :
L'attaque d'Arkhein fit mouche, sa chaîne vint s'entourer autour de son adversaire. Arkhein tira violemment sur sa chaîne pour en resserrer l'étreinte et trancher en deux son adversaire qui s'effondra avec le même cri d'agonie que son prédécesseur.
Le dernier champignon frappa avec les deux tentacules en même temps. Arkhein esquive le premier mais le second le toucha à l'épaule sans trop de dégât cependant.

Arkhein :
-Aller plus qu'un.

Je vise les tentacules de celui-ci pour éviter qu'il m'attaque plusieurs fois. 

MJ :
Le champignon enroula ses tentacules autour de la chaîne d'Arkhein et s'engagea alors une épreuve de force entre les deux opposants. 

Arkhein :
-YOSHUUUUAAAAA !

Je tire sur ma chaîne de toutes mes forces pour déchirer sa tentacule qui l'entoure. 

MJ :
Le tentacule du champignon ne céda pas mais le végétal, lui tomba au sol, entraîner par la force d'Arkhein. Toutefois, cet effort valut à ce dernier un beau pique de douleur dans son poumon droit assorti d'une nouvelle gerbe de sang.
Arkhein se sentait faible et il avait énormément de mal à respirer, obliger qu'il était de prendre de profondes inspirations qui pourtant restaient insuffisantes.

Arkhein :
Je me recule pour prendre une potion de soin.

-Kof... Bon dieu saleté de poumons.

MJ :
Arkhein s'éloigna, sa chaîne toujours enroulée autour du tentacule lui occupait un bras et le gênait pour manipuler son sac. Il parvint a l'enlever de son dos et le poser au sol devant lui. 
Le champignon profita de ce temps de répit pour se relever. 

Arkhein :
Je prend ma potion de soin légers en espérant qu'il ne m'achève pas avant. 

MJ :
Arkhein sorti sa potion de son sac, le champignon le bloqua en saisissant son poignet avec son deuxième tentacule. 

Arkhein :
J'essaye de redonner un coup au champignon pour me libérer la main. En tentant un coup vers le bas, je tente de le refaire tomber. 

MJ :
Arkhein donna un violent coup vers le bas ce qui déséquilibra le champignon sans toutefois le faire chuter. 

Arkhein :
J'utilise ma chaîne pour me guérir sur mes côtes brisées en essayant de retenir l'étreinte sur le champignon. 

MJ :
La chaîne de soin d'Arkhein vint se poser sur son coté, il senti une aura douce s'appliquer au niveau de son poumon. Si ces côtes étaient toujours brisées, il put souffler et récupérer une respiration normale. 

Arkhein :
Je reprend un minimum de force et réussit à respirer suffisamment pour ne pas tressaillir. 

Je redonne un grand coup sur le champignon pour déchirer la tentacule une bonne fois pour toute.

-Tombe au moins à terre saleté ! 

MJ :
A l'instant même où Arkhein tira sur sa chaîne, le champignon relâcha la prise. Arkhein lancer par son propre élan failli tomber en arrière mais parvint à se rétablir. Le champignon profita de cet instant pour lâcher la poignet d'Arkhein et le frapper au visage. 

Arkhein :
Je bois ma potion de soins légers. 

MJ :
Arkhein avala sa potion d'une traite. Il senti alors ses côtes se réparer en quelques secondes et la douleur disparue. 

Le champignon se releva et attaqua de nouveau Arkhein dans les jambes, ce dernier esquiva en sautant par dessus le tentacule. 

Arkhein :
Je donne un coup latéral sur le champignon avec ma chaîne.

-Ahahah prend ça ! 

MJ :
La chaîne d'Arkhein frappa violemment le champignon qui s'effondra au sol. 
Il s'écrasa alors sur lui même comme s'il se dégonflait tout en libérant un dense nuage de spores violacées. 

Arkhein :
Je prend mon sac sur mes épaules, va chercher ma lampe et m'assied.

-Fiouuu... 

MJ :
Arkhein récupéra ses affaires et s'installa. Il commença alors avoir du mal à respirer. Le nuage de spores envahissait la salle et dégageait une odeur nauséabonde et étouffante. 

Arkhein :
Je me lève et je sors par la faille où je suis rentré. Je sors le plus vite possible en essayant de respirer le moins possible.

MJ :
Arkhein s'échappa de la grotte. Mais il sentait sa gorge qui commençait à le brûler. Sa tête tournait, il était prit de vertiges et sa vue commençait à se troublée. 
Sortant de la grotte, Arkhein s'effondra au sol, le souffle cours et sentant qu'il perdait connaissance. 
De sa vue trouble il vie une forme noirâtre approcher de lui en volant, déployant de grandes ailes, l'ombre s'approchait de plus en plus en grandissant jusqu'à ce qu'Arkhein perdit connaissance.

Il se réveilla difficilement, sa tête lui tournait encore un peu et il avait la bouche pâteuse. 
Il était allongé sur un fin lit de paille sur un sol rocailleux. 

Arkhein :
J'ouvre les yeux doucement pour m'habituer à la lumière. Sur le coup je ne sais pas si je pense vraiment à ça. Le réflexe humain que j'ai est de me gratter les yeux pour les ouvrir et observer les alentours.

Je bouge la langue dans ma bouche pour faire circuler la salive et ne plus avoir la bouche pâteuse.

-Je...euh...Où suis-je? 

MJ :
Arkhein était dans une petite grotte humide complètement vide. Son sac était poser à coté de lui avec sa lanterne. 
Une unique issue complètement plongée dans le noir permettait de quitter la salle. Un lourd grondement sourd et profond provenait de cette issue.

Arkhein :
Si je n’ai aucun mal à respirer et pas de douleur aiguë alors je tente de me lever.

-Est-ce qu'il y a quelqu'un? 

MJ :
Arkhein se rendit compte qu'il était en parfaite forme. Toutes ses blessures étaient complètement soignées. 

A la suite de son appel, une voix caverneuse aux échos métalliques se fit entendre, provenant du couloir.

-Tu es réveiller l'humain. C'est une bonne chose. 

Arkhein :
Je me relève doucement, je fais apparaître ma chaîne.

-Euh...tout dépend...Qui êtes-vous? 

MJ :
-Approche, ne soit pas effrayer, je ne suis pas ton ennemi. 

Lança la voix. 

Arkhein :
"Ma foi...pourquoi pas...cet être m'a sauvé...restons quand même sur nos gardes."

Je m'avance lentement.

-Certes mais cela ne fait pas de vous mon ami. Aucunement contre vous, vous devez comprendre mon étonnement. Je me réveille dans un endroit inconnu, guérit et une voix résonne pour me dire d'avancer. Aussi étrange que cela puisse paraître, je lui obéis. Je reste un minimum sur mes gardes, je vous pense suffisamment compréhensif.

Je garde mes chaînes. 

MJ :
Arkhein s'avança dans le couloir. Après quelques mètres il remarqua de la lumière à l'autre bout. 
Arkhein sentait une odeur de pluie envahir le couloir.
Quand il sorti du couloir il arriva dans une immense grotte, haute d'une bonne cinquantaine de mètres et qui fuyait à perte de vue. 
Elle était éclairée par de multiple tas de bois graisseux enflammés.

Devant Arkhein se tenait une créature gigantesque et majestueuse. 
Un dragon d'argent mesurant un bon 35 mètres de haut.

Le visage de ce dragon était protégé par une plaque brillante et lisse. Il portait une haute crête sur la tête, qui se prolongeait sur le cou et jusqu'au bout de la queue, soutenue par de noires épines. Il avait deux cornes lisses et luisantes, ainsi que de grandes et élégantes ailes. Son odeur évoquait une pluie d'été et ses écailles semblaient faites de métal liquéfié.



-Je ne prétends pas être ton ami. Et je comprends ton inquiétude, mais crois moi je ne te veux pas de mal.

Arkhein :
Je fais disparaître ma chaîne. Et je me rapproche vers le Dragon.

-Grand Dragon, veuillez excuser mon impertinence.

Je fais une révérence devant lui.

-On m'a déjà dit de ne pas faire ça devant un dragon, cela étant déshonorant. Je ne sais si vous pensez la même chose mais je ne peux m'empêcher de garder des habitudes et de montrer une marque de respect envers les plus puissants que moi.

Je me rends compte que je parle presque tout seul.

-Euh excusez moi, je parle trop. 

MJ :
[Dragon d'argent]

-J'apprécie les marques de respect. Mais il est inutile d'en faire trop. Es-tu rétabli de tes blessures ? 

Arkhein :
-Oui, merci infiniment de m'avoir guérit. Je vous suis entièrement reconnaissant de m'avoir sauvé. Si l'occasion ce présente j'aimerai vous retourner l'aide quand j'en aurai la possibilité. 

MJ :
[Dragon d'argent]

-Justement, sache que si je t'ai sauvé ce n'est pas juste par altruisme. J'ai grand besoin d'une aide que seul un humain peut me fournir.

Arkhein :
-Alors j'espère que je serai à la hauteur de cette quête. Qu'est-ce donc Dragon?

J'observe les alentours, la caverne. 

MJ :
[Dragon d'argent]

-Suis moi.

Dit-il en se retournant et en commençant à avancer dans la grotte. 

Arkhein :
-Je suis tout ouïe

Je suis le Dragon, je l'observe, sa physiologie; puis son antre. 

MJ :
Arkhein suivit le dragon, obliger qu'il était de courir en petite foulée pour suivre les pas de la majestueuse créature.

Le dragon mena Arkhin dans un dédale de couloir creuser dans la roche, gardant un diamètre presque identique de tout son long.

La marche dura quelques minutes jusqu'à atteindre le bout d'un couloir. L'endroit était fortement éclairé. 

Sur un lit de paille et de peau était allonger un autre dragon d'argent bien plus petit. Devant mesurer dans les cinq mètres tout au plus. Il avait une respiration lourde et difficile et ne réagit pas à l'entrée d'Arkhein. 

[Dragon d'argent]

-Je te présente Kaldakaï, mon fils. 

Arkhein :
-J'en ai oublié de me présenter, je me nomme Arkhein Stratos.

Je me rapproche doucement de Kaldakaï.

-Que lui arrive-t-il? Il m'a l'air malade. 

MJ :
[Dragon d'argent]

-Oui, il est malade. Il est atteint de la fièvre draconique. La seule maladie que nous puisions contracter, nous dragon. Elle est extrêmement rare, un dragon sur mille, tout les milles ans contracte cette maladie.

Arkhein :
-Je suis désolé, je n'ai pas les connaissances requises pour le guérir. Voulez vous m'envoyez quérir quelqu'un? ou quelque chose qui puisse servir de remède? 

MJ :
[Dragon d'argent]

-Il n’y a aucuns remèdes, cette maladie est fatale.
Arkhein :
-Mais alors que puis-je faire pour le sauver? 

MJ :
[Dragon d'argent]

-Echanger ton âme avec la sienne ! Faire un pacte draconique avec lui ! 

Arkhein :
-Je euh...

Je regarde le Grand Dracosire bouche bée.

-Cela consiste en un échange d'âme? Cela veut-il dire que je ne serai plus moi? Loin de moi l'idée de refuser; l'existence d'un dragon est plus importante que celle d'un simple humain mais j'aimerai savoir si il y a possibilité de resté soi-même. 

MJ :
[Dragon d'argent]

-C'est une pacte draconique. Ton âme ira dans le corps de mon fils et la sienne ira dans ton corps. Mais ton esprit ne sera en rien altéré, tu resteras le même que tu es.
En temps normal un pacte draconique est sans risque mais dans le cas de mon fils c'est différent. Une fois les âmes échangées, vos vies seront liées, si l'un des deux meurt, l'autre aussi. En temps normal un pacte draconique guéri tout les maux et chacun des deux pactiser partage les forces de l'autre. Ce que j'espère c'est qu'une fois pactiser avec un humain, qui ne craint pas la fièvre draconique, mon fils soit immunisé contre elle également. Mais rien n'est sure, c'est un cas qui n'est jamais arriver. Tu as autant de chance de mourir que de vivre en effectuant ce pacte.
De plus, sache qu'un pacte draconique est inviolable et indestructible, même les dieux ne peuvent annuler un pacte draconique et tu n'auras donc aucun moyen de revenir en arrière si tu acceptes. 

Arkhein :
Je ferme les yeux... Lentement. Je trouve et m'arrête un instant dans mon wal. Après un moment j'ouvre les yeux, regarde le Dragon droit dans les siens et dit : 

-Je suis humain, je ne peux nier que je cherche le pouvoir, je pense que tout homme le recherche sous n'importe qu'elle forme qu'il soit. Mais si j'accepte ce pacte ce sera pour sauver la vie de votre enfant et je l'espère lui permettre de vivre. Le fait est qu'il ne sera plus atteint de la fièvre draconique mais moi je peux tomber malade aussi très facilement. J'espère pour vous que vous avez fait le bon choix en me choisissant moi Dragon.

Je regarde le Dragon allongé sur la paillasse de peau et de paille, et touche doucement ces écailles lisses puis me retourne vers son père, déterminé.

-J'accepte de faire ce pacte avec Kaldakaï ! 

MJ :
[Dragon d'argent]

-J'apprécie ta décision. J'ajouterais que si mon fils devient immuniser contre la fièvre draconique, toi tu seras immunisé contre toutes les maladies naturelles pouvant toucher les tiens.
Avant de commencer je me dois d'ajouter une précision. En faisant ce pacte tu deviendras bien plus fort, bien plus rapide et résistant. Mais tout les pactes s'accompagnent d'un prix a payer. Tu perdras quelque chose qui t'es cher, c'est irrémédiable ! 

Arkhein :
-Quelque chose qui m'est cher...

Je réfléchi un instant à ce que je pense m'être cher. Quoi qu'il en soit, cette perte vaut la peine de sauver une vie, celle d'un dragon qui plus est.

-J'accepte, Dragon, je lierai mon âme avec Kaldakaï! 

MJ :
[Dragon d'argent]

-Très bien, alors si tu es sur de toi, allonge toi près de mon fils et prépare toi, ça va être très douloureux. 

Arkhein :
J'enlève mon armure et la pose doucement par terre. Plus à l'aise, je fait quelques étirements.

Je m'allonge aux côtés de Kaldakaï.

-Allez-y ! 

MJ :
Le dragon d'argent s'approcha d'Arkhein et posa une griffe de la taille de son avant bras sur sa poitrine.
Arkhein ressenti alors une terrible douleur provenant de sa poitrine, comme si tout son corps était réduit en charpie et aspirer par son plexus. 
Le dragon releva sa griffe au bout de laquelle flottait une étrange lueur bleutée. Arkhein se sentait alors vide, sans contenance, incapable de penser ou de réfléchir, ne sachant plus ou était le haut ou le bas, ne pouvant plus nommer les choses.
Le dragon approcha la lueur de la poitrine de son fils, cette dernière s'évanouie dans son corps et disparue alors que dans le même temps une autre lueur d'aspect identique mais d'une couleur argent vif s'éleva du corps de Kaldakaï.
Le dragon d'argent dirigea alors cette lueur vers le corps d'Arkhein, celle-ci s'infiltra dans le corps de l'humain lui provoquant la aussi une forte douleur, comme si tout ses os s'enflammaient dans son corps. 
Arkhein senti ensuite une légère brûlure très rapide juste derrière son oreille droite, comme si quelqu'un le marquait au fer très rapidement.
Enfin la douleur se calma, Arkhein reprit ses esprit et retrouva ses sens, puis tout à coup, il senti une immense puissance émaner de lui, il se sentit plus fort que jamais et se découvrit une énergie inconnue. 
Tout lui devenait plus facile, comme si son intelligence et sa sagesse avaient transcendées les limites des hommes. 

[Dragon d'argent]

-Voilà, le pacte est sceller, comment te sens-tu humain ? 

Arkhein :
-Je euh...

Je regarde mes mains un instant puis regarde Kaldakaï.

-Votre fils va bien? 

MJ :
[Dragon d'argent]

-Nous le saurons bientôt, si la maladie a disparue il suffit d'attendre qu'il récupère ses forces. Dans le cas contraire il mourra, et toi aussi. 

Arkhein :
-Et bien j'attendrais qu'il se réveille.

Je me lève, remet mon armure et essaye de me concentrer et de voir mes nouvelles capacités.

MJ :
Arkhein se sentait plus fort et plus résistant, il sentait une aura magique émaner de lui, une énergie différente du nen. 

[Dragon d'argent]

-Tu découvriras ta nouvelle force bien assez tôt humain, mais sache que beaucoup de tes pouvoirs restent encore latent. Il faudra quelques jours a ton corps pour tous les dévoiler. C'est un temps nécessaire, faute de cela le corps humain ne résisterai pas a une telle puissance si rapidement. 

Arkhein :
-Je vois Dragon. Merci encore de me faire confiance, je n'espère que le rétablissement de votre enfant. Mais...pensez-vous que cela ne le dérangera pas? Se lier avec un humain? Personnellement je pense que vous auriez pu trouver plus puissant. 

Je regarde Kaldakaï et touche ses écailles grises et lisses.

"Tu te rétabliras Dragon, nos âmes sont liés maintenant. J'espère ne pas être un trop gros poids pour toi."

Je me rappelle de la phrase de son père 

"Mais tout les pacts s'accompagnent d'un prix a payer. Tu perdras quelque chose qui t'es cher, c'est irrémédiable !"

-Grand Dracosire, vous m'aviez dit que je perdrais quelque chose de cher, quelque chose auquel je tiens. Avez-vous une idée de ce que cela puisse être ou le découvrirais-je seul?

MJ :
[Dragon d'argent]

-Seul un humain, ou un être au sang humain peut pactiser avec un dragon, et je t'ai trouvé mourant dans la montagne, j'ai tout de suite vus un signe du destin, un dernier espoir pour mon fils. Certes un pacte peut être dangereux pour un dragon car sa vie n'appartient plus à lui seul. Mais c'était là sa dernière chance. 
Pour le prix du pacte... Il suffit de voir l'emplacement de la marque pour le connaître. Tu es marquer derrière l'oreille droite, j'en suis désoler pour toi, c'est un prix bien lourd et j'eus espérer autre chose. Tu as perdus le souvenir des êtres cher à ton passé.


Arkhein s'en rendit alors compte. Fouillant dans sa mémoire il compris les paroles du dragon. Il se souvenait de tout, tout les instant de son passé, sans un oubli. Mais dès qu'une personne apparaissait dans ses souvenirs, il n'y voyait qu'une ombre noir de forme humaine, qu'il n'arrivait même plus à nommer. Il n'avait souvenir d'aucuns visage, d'aucunes odeurs ni d'aucuns noms des personnes cher de son passé. 
Il se rappelait de son entraînement rigoureux, sans savoir qui ou à quoi ressemblait son maître. Il savait que c'était là une personne importante pour lui, mais il lui était impossible de l'imaginer et de se le représenter. 

Arkhein :
Je... Par Pelor ! Grand Dracosire vous avez raison !

Je tourne en rond dans la salle et essaye de me rappeler les visages des personnes dont je ne me souviens plus.

"Je ne peux pas oublié quelque chose comme ça!" 

MJ :
Arkhein tentait de se rappeler, mais rien ne venait. Ni nom, ni visage, rien que des silhouettes noires sans contenance.

[Dragon d'argent]

-Je suis désolé, c'est une bien lourde tribu que tu as payé là pour mon fils. 

Arkhein :
-Ne vous inquiétez pas pour mon sort, nous ne savons toujours pas si votre fils est en bonne santé. Personnellement je vais bien de ce fait il devrait aller bien.

MJ :
C'est alors que le jeune Kaldakaï commença à bouger. 

[Dragon d'argent]

-Kaldakaï !! Mon fils ?! Comment vas-tu ?!

Le jeune dragon se releva péniblement comme s'il se levait d'un long sommeil, il ne semblait pas tout à fait remit.

[Kaldakaï]

-Noble père ?! Que se passe-t-il ? Pourquoi suis-je en vie ? Dit-il en draconien.


[Dragon d'argent]

-Remercie plutôt cet humain, c'est grâce à lui que tu es vivant.

[Kaldakaï]

-Cet humain ? Mais comment ? 

Arkhein :
Je m'agenouille devant Kaldakaï

-Salutations Dragon, je me nomme Arkhein Stratos. Votre père m'a sauvé de la mort et m'a demandé en échange de sauver votre vie.

Je baisse les yeux.

-Je pense que vous connaissez donc les termes de ce qui s'est ensuivi après que j'ai accepté de vous sauver. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Non, qu'est-ce qu'il s'est passé ? Noble père ? 


[Dragon d'argent]

-J'ai demander à cet humain de faire un pacte draconique avec toi afin de te guérir de la fièvre draconique.


[Kaldakaï]

-Un pacte draconique ? Mais qu'est-ce que c'est ?


[Dragon d'argent]

-C'est un pacte permettant à un humain et à un dragon d'échanger leurs âmes. Ce faisant leur vies sont liés à jamais, si l'un des deux meurt, l'autre le suis dans le trépas.


[Kaldakaï]

-Comment ? Mais noble père ?! Pourquoi ? Pourquoi avoir lié ma vie à celle de cet humain ?


[Dragon d'argent]

-Je n'avais pas le choix Kaldakaï, c'était la seule façon de te sauver, et je n'étais même pas sure que cela fonctionnerait. Cet humain à prit le risque de mourir avec toi, et à payer de ses souvenirs pour te sauver. Crois moi mon fils, cet humain à perdu bien plus qu'il n-y à gagner dans ce pacte.

Le jeune dragon sembla réfléchir un instant, puis se tourna vers Arkhein.

[Kaldakaï]

-Alors je te dois la vie, Arkhein Stratos. 

Arkhein :
-Malgré ça je vous ai quand même fait perdre une grande partie de votre immunité, nos vies sont liés et pour cela je m'en excuse Dragon. Je ne sais si je peux vous appeler par votre prénom. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Bien sur que tu le peux Arkhein Stratos. Si tu n'avais pas étais là j'aurais perdus la vie tout simplement. Ma vie contre quelques pouvoirs, ce n'est pas cher payé. Relève toi, comme tu l'as dis, nos vies sont maintenant liées, nous partageons le même destin, nous sommes donc sur un pied d'égalité.

Arkhein :
-Cela ne m’empêchera quand même pas de vous considérez supérieur à moi.

Je me lève avec un grand sourire vraiment heureux que Kaldakaï m'ai accepté. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Et maintenant noble père ? Comment fait-on ? Arkhein reste-t-il avec nous ?


[Dragon d'argent]

-Je ne crois pas Kaldakaï. Arkhein, tu n'es pas venu dans ces montagnes par hasard je me trompe ? 

Arkhein :
-Disons que je recherchais un endroit où il y ai d'autres vie que des monstres qui m'attaquent. J'allais en direction d'un camp d'entraînement. Mais avez-vous des problèmes à régler, des choses que je puisse faire pour vous aider? 

MJ :
[Dragon d’argent]

-Rien qui ne soit à la portée d’un humain.

Arkhein :
-Et bien...Disons que mon but est de me venger ma famille mais le plus important est de punir toutes les personnes ayant trahi d'autres personnes. 

MJ :
[Dragon d'argent]

-Etrange but que celui-ci, que tu ne pourras jamais atteindre de surcroît. Mais comme je le pensais tu as une route à suivre et nous ne pouvons pas t'imposer de rester avec nous. Kaldakaï, c'est donc toi qui ira avec lui.


[Kaldakaï]

-Comment noble père ?! Vous voulez que je quitte notre antre ?


[Dragon d'argent]

-Oui, et je veux que tu apporte ton aide et ton savoir à Arkhein dans sa route. C'est le meilleur moyen pour toi de ne pas vivre avec la crainte de mourir à chaque instant.


[KaldakaÏ]

-Je comprends, et je ferais selon votre souhait. 

Arkhein :
Je me met entre les deux dragons.

-Excusez moi mais je ne peux accepter ceci, Kaldakaï dois choisir de lui-même s'il veut venir avec moi. Il n'y a aucune obligation à ce qu'il vienne. Loin de moi l'idée de refuser, j'en serais au contraire très heureux et reconnaissant mais n'obligez pas votre fils à me suivre pour un but inatteignable. N'ayant pas de but précis direct je cherchais un camp d'entraînement d'une grande famille pour me faire enrôler mais maintenant je ne peux mourir à la guerre par simple honneur; j'ai la vie de Kaldakaï entre mes mains et il a la mienne, c'est le plus grand honneur qu'un humain puisse avoir je pense.

Je voyagerai de ville en ville cherchant des indices pour laver l'honneur de ma famille. 

MJ :
[Dragon d'argent]

-C'est justement pour mon fils que je lui demande de partir. C'est le meilleur moyen pour lui de te protéger et de garder le contrôle de sa propre vie.


[Kaldakaï]

-Noble père à raison, te suivre me permettras de te protéger. Et quand nous mourrons, j'aurais la satisfaction d'avoir tout fait pour rester en vie.

Arkhein :
-Connaissez-vous un mage du nom d'Ivellios? C'est aussi l'un de mes buts, pouvoir le battre. C'est une personne très malfaisante et très puissante.

MJ :
[Dragon d'argent]

-Ce nom ne me dit rien non, nous ne nous soucions guère des affaires des hommes. 

Arkhein :
-D'accord, veuillez m'excuser. Euh je me demande, pour le voyage vous resterez sous votre forme draconique? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Je peux me transformer en humain si besoin.


[Dragon d'argent]

-Mais avant cela, Arkhein j'aimerais que tu reste avec nous durant deux ou trois jours, le temps que tu apprennes à utiliser les pouvoirs qui te viennent du pacte. C'est plus prudent de partir en sachant ce dont tu es capable. 

Arkhein :
J'acquiesce en hochant la tête.

-Oui c'est beaucoup plus raisonnable. Autant savoir ce que je peux faire et ne blesser personne plutôt que de risquer de faire du mal. 

MJ :
Samerium 6 Tertior 248AGG

Durant trois jours, Arkhein resta en compagnie du grand dracosire d'argent et de Kaldakaï avec qui il apprit à maîtriser et à développer ses pouvoirs.
Le matin de son départ avec Kaldakaï était venu. 
Arkhein était en pleine forme. 

Arkhein :
Je regarde Kaldakaï et don père.

-Merci encore pour m'avoir tout enseigné Kaldakaï et... Veuillez m'excusez Grand Dracosire, je ne connais pas votre nom.

Je me dirige vers la sortie. 

MJ :
Arkhein sorti de la grotte suivi par les deux dragons. Il se rendit compte qu'il était sur le flan d'une immense montagne bien au dessus des nuages.

[Dragon d'argent]

-Baran Ortdraktarh Tanufel Sivarilz. C'est mon nom, mais tu peux m'appeler Baran. 

Arkhein :
Je dis en souriant : 

-Je préférerai Baran oui. Bon, Kaldakaï, tu es prêt?

*Euh où pouvons-nous aller d'ailleurs... Allons dans la ville la plus proche.* 

MJ :
Kaldakaï

*La ville la plus proche est au nord.* 

Arkhein :
-Et bien allons au Nord ! 

MJ :
Kaldakaï se baissa pour permettre à Arkhein de monter sur son dos. 

Arkhein :
-C'est la première fois que je monte à dos de Dragon Kaladakaï, je te prie d'être assez prudent s'il te plaît.

Je monte sur son dos et salut son père de la main.

-J'espère vous revoir un jour Baran ! 

MJ :
[Baran]

-Le destin nous le dira.

Arkhein monta sur le dos de Kaldakaï et se senti tout de suite ç l'aise, comme si cela lui était naturel. 

Arkhein :
Je rapproche ma tête de celle de Kaldakaï.

-Allons droit au Nord jusqu'à la prochaine ville Kaldakaï. Nous nous arrêterons un peu avant la ville pour que tu prennes forme humaine. N’éveillons aucun ou le moins possible de soupçons sur nous.

Je regarde le ciel et les nuages, et m'évanouie presque devant la beauté céleste.

-Votre vie est l'une des plus belles choses que je n’ai jamais vu. 

MJ :
D'un coup d'ailes, Kaldakaï prit son envol et monta d'une bonne vingtaine de mètres, forçant Arkhein à s'accrocher pour ne pas tomber.
Puis le dragon commença à se diriger vers le nord.

Arkhein :
-Aaaaaaaaah

*J'adore cette sensation de voler !* 

MJ :
Kaldakaï prit alors un rythme de croisière plus calme permettant à Arkhein de voyager tranquillement.

[Kaldakaï]

-Le voyage ne devrait pas prendre plus de trois ou quatre heures. 

Arkhein :
-Très bien Kaldakaï.

Je m'habitue au rythme du Dragon et essaye de voir le monde d'une nouvelle façon après ce pacte que je viens de faire. 

MJ :
Arkhein se rendit compte d'un détail. 

Kaldakaï volait au dessus des montagnes enneigées, à plusieurs milliers de mètres d'altitudes, son souffle laissait s'échapper des volutes froides mais malgré cela il ne ressentait aucuns effets du froid glacial ambiant. 

Arkhein :
-Je...Kaldakaï, je ne comprend pas. Nous sommes très haut, il a l'air de faire si froid et...pourtant je ne ressens aucun mal-être concernant ce vent. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Nous les dragons d'argent ne craignons pas la froid. C'est maintenant ton cas également.

Arkhein :
-Encore l'un des nombreux avantages qu'ont les Dragons. Avez-vous des désavantages alors? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Très peu, dans notre cas nous craignons le feu, en tout cas les autres, le pacte m'ayant certainement exempter de cette faiblesse. 

Arkhein :
-Je le pense oui. En tout cas, je te remercie de m'avoir donner ce pouvoir.

*Pouvoir...maintenant il va croire que j'ai fait ce pacte seulement pour ça...

-Ne me remercie pas de t'avoir sauvé, c'est complètement normal. Mais sache que je n'ai pas fais cela simplement pour le pouvoir. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Je le sais bien, et je te suis reconnaissant de m'avoir sauver la vie. Et j'ai l'intention d'oeuvrer pour vivre encore mille ans. 

Arkhein :
-Je ne suis pas contre vivre autant de temps, je devrais juste m'habituer à occuper mes journées Ahahahah. 

MJ :
[Kaldakaï]

- Une autre de nos faiblesses, tu la connais déjà, la fièvre draconique. En temps normal, aucun dragon n'en réchappe. Mais la plus grande de nos faiblesses, ce sont les orbes. 

Arkhein :
-Mais maintenant tu es immunisé contre cette maladie Kaldakaï. L... Les orbes qu'est-ce? Des objets magiques? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Oui. Des orbes magiques, on peut y voir le reflet d'un oeil de dragon à l'intérieur. Il en existe dix, une pour chaque race de dragon. N'importe quel être intelligent possédant l'une de ses races peut contrôler la race de dragon associée à l'orbe. Dès lors tout les dragons de cette race sont entièrement soumis à ces ordres sans pouvoirs aller à l'encontre de leur maître. 

Arkhein :
-Et tu sais où se trouvent ces orbes? Ou du moins celle des Dragons d'Argent? Cela peut être très intéressant pour nous de la trouver, ça te mettrait toi, ton père et tout ces dragons en sûreté. 

MJ :
[Kaldakaï]

- Cette orbe est déjà en possession d'un dragon d'argent, le grand dracosire d'argent qui trône au conclave des dragons. Mais quand l'une des orbes est utilisées à ces fins, tous les dragons le savent et le ressentent, et l'utilisateur devient alors l'ennemi de tous les dragons de la création.

Arkhein :
-Le conclave des Dragons? Qu'est-ce? 

MJ :
[Kaldakaï]

-C'est un lieu hors du temps et de l'espace ou vie le roi Bahamut. C'est là bas que siège le conseil des dragons qui réunit les dix plus anciens grand dracosire sous la loi du roi. 

Arkhein :
-Alors nous n'avons rien à craindre n'est-ce pas? Tous les orbes sont au conclave? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Je crains que non, certaines sont gardées ailleurs et d'autres sont perdues. Mais pour l'instant, aucune n'est utilisée. 

Arkhein :
-Penses-tu que tu t'engagera dans la recherche d'un des possesseurs quand il s'en servira ou pas? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Je ne sais pas. J'aimerais autant que ça n'arrive pas. La puissance de toute une race de dragon dans des mains malfaisante pourrait engendrer une véritable catastrophe. 

Arkhein :
-Complètement d'accord avec toi Kaldakaï, complètement d'accord...

Je regarde la terre si je le peux sinon et bien je regarde les nuages.

-Allons-y ! 

MJ :
Kaldakaï volait bien au dessus des nuages, mais à travers quelques endroits plus clairsemés, Arkhein put voir les montagnes qu'ils survolaient.
Ils traversèrent les air durant quelques heures jusqu'au moment ou Kaldakaï commença à perdre de l'altitude.

[Kaldakaï]

-Nous sommes bientôt arrivés. 

Arkhein :
-Descendons avant la ville. Nous essaierons de trouver une taverne ou quelque chose.

Je touche ma ceinture voir si j'ai ma bourse, la sent et la tâte.

-Ah et je n'ai pas beaucoup d'argent. Nous verrons ça plus tard.

MJ :
Kaldakaï continua de descendre jusqu'en dessous les nuages.

Le duo était au dessus d'un défilé de colline, au loin, perdu à l'horizon, Arkhein pouvait vaguement voir les murs d'une ville.

Kaldakaï descendit sur le flan d'une colline dont la courbure cachait la vue de la ville. Puis il se baissa pour permettre à Arkhein de descendre. 

Arkhein :
Je descends du dos de Kaldakaï.

-Vraiment fantastique pour un premier vole.

Je regarde les alentours pour me familiariser avec le paysage, regarder si il n'y a personne.

-Tu connais le nom de cette ville ? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Non je ne sais pas comment cette ville s'appelle.

Kaldakaï commença alors lentement à changer de forme, il rétrécit fortement et prit une forme humaine. Un jeune homme vêtu d'une armure argentée surmonter d'une cape bleu ciel et portant une longue lance moniale dans le dos.



Arkhein :



-Bon, quand on y seras, je t'appellerai Kaldakaï ou tu as un nom pour ta forme humaine?

Je commence à marcher en direction de la ville. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Kaldakaï me va très bien. Dit il avec une voix masculine aux fins échos métalliques. 

Arkhein :
-Bon et bien allons-y !

Je me dirige vers la ville, marchant aux côtés de Kaldakaï. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï gravirent la colline en quelques minutes. Une fois au sommet de celle-ci, ils aperçurent une route de terre qui passait en bas de celle-ci, qui venait de l'ouest et qui partait vers le nord en direction de la ville. 

Arkhein :
Je prends le chemin vers le Nord.

-Sinon, tu as d'autres choses à m'apprendre sur les Dragons? Tu veux savoir des choses sur les humains? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Non, rien de particulier. 

Arkhein :
-En route !

Je me tiens droit et fier. 

MJ :
Kaldakaï et Arkhein rejoignirent la route et continuèrent vers le nord, vers les murs de la ville.

Ces murs étaient très hauts, mesurant au bas mot dix mètres. Des assises servaient de tours de gardes tout les vingts mètres environ.
Des meurtrières étaient régulièrement disposées sur la murailles et les deux lourdes portes de bois renforcées étaient gardées part sept hommes en armes et en armures.

[Kaldakaï]

-Ca m'a l'air très protéger comme ville. 

Arkhein :
-Je vois ça oui...T'es partant pour y entrer où on passe notre tour? 

MJ :
[Kaldakaï]

- Pourquoi on n’entrerais pas ? Tu n’as pas besoin de prendre de quoi voyager ? 

Arkhein :
Maintenant que tu le dis je n'ai rien pour me guérir. Ce n'est pas le plus important mais bon.
Surtout trouver où aller plus tard. Je ne sais pas où habitent les Marashis et les Inowatas. Ce sont ceux dont je dois me venger.

Je me dirige vers les Gardes

-Bonjour messieurs ! 

MJ :
Le garde de tête, armé d'une épée longue au coté s'avança un peu.

[Garde]

-Bonjour voyageurs. 

Arkhein :
-Peut-on rentrer dans la ville? Elle m'a l'air bien gardée, on croirait que vous vous préparez à un siège. 

MJ :
[Garde]

-Le droit d'entrée est de 10 pièces d'or pour les non participants à l'épreuve. Et votre question sur les fortifications de notre cité me laisse pensé que vous ne savez rien de notre ville, ni même de l'épreuve. Il vous faudra donc payer. 

Arkhein :
-Mais qu'elle est cette épreuve? Non en effet je ne connais rien de la ville, je comptais trouver une ville de passe. 

MJ :
[Garde]

-L'épreuve du grand labyrinthe que le baron Sukumvit à construit dans cette ville. Il est promit 10.000 pièces d'or à qui vaincra l'épreuve. Mais personne n'a encore réussit à traverser le labyrinthe. C'est un évènement majeur en ville, c'est devenu une fête à chaque fois.

Arkhein :
-10 pièces d'or pour l'entrée en ville? L'épreuve est gratuite? Dernière question, excusez moi, C'est un labyrinthe banal où non?

Je me retourne vers Kaldakaï et lui chuchote

-Je le tenterai bien tu n'es pas d'accord? 

MJ :
[Garde]

-Oui l'entrée est gratuite pour les participants à l'épreuve. Quand au labyrinthe, seul le baron Sukumvit sait ce qu'il renferme.

[Kaldakaï]

*Ce ne sera qu'une formalité.* 

Arkhein :
-Je participerai à cette épreuve et j'espère la réussir !

Je me rapproche des portes.

*Vraiment aussi simple que ça? Personnellement je sais comment sortir des labyrinthes normaux.* 

MJ :
[Kaldakaï]

-Moi aussi je participerais.

Le garde se retourna et cria.

-Ouvrez les portes, nous avons deux participants au labyrinthe de la mort !

Alors les lourdes portes de bois commencèrent à s'ouvrir en grinçant. 

Arkhein :
Je dis doucement : 

-Merde...

Puis je m'avance et entre dans la ville. 

MJ :
A l'ouverture des portes Kaldakaï et Arkhein furent accueillis par deux humains aux longs cheveux blonds et aux formes généreuses à peine dissimulées par une tunique très évocatrice.
Chacun d'elle tenait une écharpe violette qu’elles passèrent au cou de Kaldakaï et d'Arkhein.

[Femme]

-Bienvenue à vous fiers guerriers, nous sommes là pour vous accueillir et être à votre service avant votre passage dans le labyrinthe. Cette écharpe est le signe distinctif des participants qui vous octroiera tout les droits leur étant réservés. 

Arkhein :
Je regarde discrètement les formes des jeunes femmes.

-Et quels sont ces droits? 

MJ :
[Femme]

-Vous avez un accès gratuit et illimité aux auberges les plus luxueuses de la ville et de prix très réduit dans toutes les échoppes de la ville. 

Arkhein :
*Des prix réduits ahahahah je n'ai que 12 pièces d'or.*

-Bon et bien merci gentes damoiselles.

Je leur souris et je marche dans la rue en regardant ce qui se passe. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï avancèrent suivis par les jeunes femmes et furent étonner par l'agencement de la ville.
Devant eux se trouvait une énorme bâtisse de pierre avec une entrée monumentale au dessus de laquelle il était graver : "Labyrinthe de la mort".
Cette bâtisse prenait les trois quarts de la place dans la ville qui elle était développé en anneau autour de cette bâtisse.

[Kaldakaï]

-Etrange les villes humaines. 

Arkhein :
-Ce n'est pas l'agencement "normal" d'une ville. La plupart du temps la ville se construit autour d'un bâtiment religieux ou l'habitat du chef de la ville et même des grandes places de marchés. Mais construire toute une ville autour d'un labyrinthe... je t'avoue que je n'avais jamais vus ça.

Je regarde le labyrinthe...

-Ah, sinon, tu as faim, tu as soif Kaldakaï, tu veux quelque chose? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Je n'ai pas faim non. De toute façon je peux me nourrir seul sans problème.

Arkhein inspectait l'entrée du labyrinthe. Il était construit en grosse pierre de taille, les portes en fer qui ne bloquait l'accès étaient fermées. 

Arkhein :
-Bon et bien allons-y Kal'.

Je lui prend l'épaule et l'emmène avec moi. 

MJ :
Les lourdes portes de la ville se refermèrent alors derrière Arkhein et Kaldakaï.

Les jeunes femmes restaient à coté d'eux. L'une d'elle vint enlacer Arkhein autour du coup.

Alors, par où voulez vous commencer la visite de la ville ?

Arkhein :
Sans détourner mon regard du labyrinthe je dis : 

-Je ne pense pas avoir assez d'argent merci.

Je l'écarte un moment et continu : 

-Je pense que l'on va commencer directement par ça. T'en penses quoi Kal' ? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Quand tu veux.

[Jeune femme]

-Mais vous ne pouvez pas entrer dans le labyrinthe à votre guise. Il vous faudra attendre la prochaine ouverture, demain. 

Arkhein :
-Ouch... Bon et bien allons dans une taverne ou une auberge, je ne sais pas vraiment. Qu'avez-vous à nous proposer? 

MJ :
[Femme]

-On peut vous mener à la chope d'or, la taverne la plus luxueuse de la ville. Vous pourrez y boire et y manger gratuitement. 

Arkhein :
-On vous suit Mesdames.

*Tu parles pas beaucoup Kal', tu observe la ville?* 

MJ :
[Kaldakaï]

*Je n'ai rien à dire à des femelles humaines.

Les jeunes femmes s'avancèrent alors dans la rue principale de la ville qui faisait le tour du labyrinthe.

[Jeune femme]

-Quels sont vos noms, braves guerriers ? 

Arkhein :
-Je me nomme Arkhein et voici mon ami Kaldakaï. Quels sont vos noms mesdemoiselles?

*Je ne savais si le mot ami était approprié, excuse moi* 

MJ :
[Femme]

-Je suis Taleïa et mon amie s'appelle Lucildil. 

Arkhein :
Jolis noms. Bon, allons à cette taverne. 

MJ :
Guidés par les deux accompagnatrices, Kaldakaï et Arkhein allaient vers la taverne de la chope d'or. Suivant la rue principale les deux jeunes femmes annonçaient avec clameur la présence des deux étrangers.

-Ecoutez !! Ecoutez peuple d'Higashiyama !! Appréciez la venue des deux nouveaux candidats à l'épreuve !! Louez haut et fort leur nom, Arkhein et Kaldakaï !!

Les habitants de la ville étaient en liesse au passage des deux hommes comme s'ils venaient en héros. Certains s'approchaient d'eux pour essayer de leur serrer les mains et les cris d'encouragement venaient de toute part. 

Arkhein :
J'essaye d'écarter les personnes de moi.

-Merci, voilà; c'est bon, calmez-vous.

*C'est moi où ils nous acclament simplement pour un labyrinthe? Il doit se passer quelque chose de spécial dans cette ville.* 

MJ :
Kaldakaï serrais les mains des habitants sans trop savoir pourquoi.

[Kaldakaï]

*Mais pourquoi ils veulent tous me prendre la main ?* 

Arkhein :
*C'est une formalité humaine. Une sorte de salutation vois-tu?*

-Euh quand le labyrinthe sera ouvert mesdemoiselles?

MJ :
[Kaldakaï]

-Elle nous à dis que c'était demain.

[Lucildil]

-C'est exact, demain matin, très tôt. 

Arkhein :
-Ah c'est vraie excuse moi.

Je continue de marcher en évitant la foule.

MJ :
Les accompagnatrices amenèrent Arkhein et Kaldakaï jusqu'à la taverne de la chope d'or.
Un grand bâtiment de pierre bleu avec une enseigne d'argent gravé.
Les portes étaient en ébène sculptée.

[Taleïa]

-Nous voilà arriver. Voici la taverne de la chope d'or. 

Arkhein :
-Et il y a souvent des gens voulant faire le labyrinthe comme nous?

Je rentre dans la taverne. 

MJ :
[Lucildil]

-Tout dépend des périodes, demain vous serez six participants à l'épreuve.

Le petit groupe entra dans la taverne.

Sol de marbre, murs tapissés. Table de bois précieux accueillant une clientèle de riches marchants, de nobles et d'aventuriers fortunés. 

Le bar était en ébène recouvert d'un zinc en argent poli, les tabourets du bar étaient recouverts d'un tissu rembourré et les chaises étaient sculptées pour épouser les formes des gens.

Une porte permettait une autre issue à la salle sur la droite du bar.

Le tavernier était un nain à l'air jovial et enjoué et à la barbe rousse tressée maintenue par des anneaux d'or et d'argent.

A leur entrée, Arkhein et Kaldakaï furent accueilli par un souffle d'admiration flatteur bien que plus sobre que les acclamations de l'extérieure.

-Ah !! Mais qu'avons nous là ?! Des participants à l'épreuve !! Soyez les bienvenus à la chope d'or messieurs !!

Lança le tavernier depuis son bar.

Arkhein :
-Bonjour messieurs. Un lait de chèvre s'il vous plaît. Tu désires quelque chose Kal' ? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Non rien, ça ira.

*Les dragons n'ont pas besoin de boire.*

[Tavernier]

-Un lait de chèvre ? C'est tout ? Vous savez tout est gratuit pour vous, vous pouvez demander ce que vous voulez. J'ai des bières, des vins et des liqueurs de toutes les sortes.

Dit-il en invitant les deux compères à s'asseoir au bar. 

Arkhein :
-Ça me suffira merci. Je dois être en forme pour demain.

Il veut me saouler ou quoi? Je mangerai à ma faim. 

MJ :
Le tavernier servi à Arkhein un grand verre de lait de chèvre.

[Tavernier]

-Vous prendrez quelque chose à manger ? 

Arkhein :
Justes quelques babioles : des fruits, des légumes et un peu de viande cuite.

Je regarde l'agencement des locaux et les personnes dedans.

- Vous non plus ne connaissez rien du labyrinthe?

MJ :
[Tavernier]

-Si vous voulez on à du vautour aux endives au menu. Pour le labyrinthe, personne n'en est sortis depuis sa création alors... 

Arkhein :
-Ça m'ira merci. Ah d'accord, c'est encourageant. Il y a des joueurs de bras de fer ici? 

MJ :
[Tavernier]

-Vous êtes dans une taverne de luxe ici, les clients de s'adonne pas à ce genre de spectacle.

[Kaldakaï]

*Le bras de fer ? C'est quoi ça ? 

Arkhein :
*Imagine toi assis en face de quelqu'un. Coude sur la table et main dans celle de l'autre. Force pour faire toucher la table à la main de l'autre. Nous irons dans une autre taverne pour y jouer et gagner de l'argent* 

MJ :
[Kaldakaï]

*Mais pourquoi les humains prennent plaisir à de telles futilités ?*

Le tavernier se dirigea vers la porte à droite du bar, y entra une seconde puis revint aussitôt derrière son bar. 

Arkhein :
*L'argent et aussi la puissance. Deux puissantes malédiction qui touchent les hommes*

-Ce sont les réserves derrière? 

MJ :
[Tavernier]

-Non, les cuisines. J'ai demandé votre plat. 

Arkhein :
-Très bien cela. 

MJ :
Après deux minutes un jeune gnome en tablier entra dans la salle depuis les cuisines et amena son plat à Arkhein.

Une large assiette contenant trois filets de viande blanche agrémentée de deux endives cuites et saucées.

Le tavernier donna des couverts en argents à Arkhein.

[Tavernier]

-Voilà, bon appétit. 

Arkhein :
-Merci bien. 

Je commence à manger.

*Sur que t'en veux pas? Je finirai pas tout.*

Ma foi, je vous remercie; ce repas est très agréable. 

MJ :
[Kaldakaï]

*Ca ira, j'ai pas besoin de manger ce genre de chose.*


[Tavernier]

-Content que ça vous plaise. C'est une recette de ma femme. 

Arkhein :
Je finis de manger.

-Merci beaucoup pour ce repas Nain ! 

Je me lève en direction de la sortie.

*Je vais te montrer ce que c'est que le bras de fer et si on a de la chance, le bras de fer piquant.* 

MJ :
Alors qu'Arkhein et Kaldakaï se dirigeaient vers la sortie, trois miliciens entrèrent dans la taverne.

[Milicien]

-Halte là, que personne ne sorte ! 

Arkhein :
Par Pelor, que ce passe-t-il?
Voilà, dès qu'on veut s'amuser les dieux nous l'interdisent.

MJ :
Les deux miliciens se dirigèrent aussitôt vers Arkhein et Kaldakaï.

[Milicien]

-Messieurs, voici votre ordre de passage pour le labyrinthe de la mort.

Dit-il en montrant deux parchemins enroulés. 

Arkhein :
Je prend les deux et en passe un à Kaldakaï. Puis dis avec un grand sourire :

-Merci messieurs c'est très sympathique de votre part.

Je sors de la taverne et laisse tomber mon sourire ironique. 

MJ :
Suivis par Taleïa et Lucildil, Arkhein et Kaldakaï sortirent de la taverne.

Kaldakaï déroula son parchemin.

[Kaldakaï]

-Ca dit qu'on passe demain à 8h00 du matin. 

Arkhein :
-On passe ensemble? C'est bien ça.

Je regarde Lucildil et Taleïa.

-Où peut-on trouver une taverne où l'on peut jouer au bras de fer? 

MJ :
[Lucildil]

-Les participants entrent dans le labyrinthe chacun leur tour à une demi heure d'écart.

[Taleïa]

-Vous ne trouverez pas de taverne permettant un bras de fer dans notre ville. Le baron Sukumvit veille au calme. 

Arkhein :
-Encore les dieux qui s'acharnent.

J'ouvre mon parchemin 

MJ :
La parchemin était une invitation écrite annonçant l'entrée d'Arkhein dans le labyrinthe à 8h00 et demandant se présence sur le lieu à 7h30. 

Arkhein :
-Bon, mesdemoiselles, qu'avez vous à faire visiter dans la ville? Existe-t-il un musée où l'on pourrait voir des cartes? 

MJ :
[Lucildil]

-Un musée ?! Il n'y à pas cela en ville. Les divertissements sont sévèrement contrôlés par le baron Sukumvit.

Arkhein :
-Et bien alors montrer moi ce qu'il y a d'intéressant dans votre ville! 

*Pas de carte...* 

MJ :
[Taleïa]

-Mais le seul divertissement que nous ayons en ville c'est le labyrinthe. Nous pouvons vous emmener faire des achats si vous voulez nous avons de nombreux marchands qui vendent de tout. 

_________________
Ceux qui exhibent leur force se cachent quand les vrais puissant se montrent !
Revenir en haut Aller en bas
http://zsxbahamut.forumactif.com
Djiyuncin
Maitre du jeu
avatar

Masculin
Age : 32


MessageSujet: Re: ARKHEIN   Ven 16 Mar 2012 - 23:33

Arkhein :
-Mesdemoiselles, je n'ai malheureusement pas suffisamment d'argent...Bon et bien allons réservé une chambre à l'auberge et peut être allons nous nous reposer, méditer sur ce qui va se passer demain. 

MJ :
[Lucildil]

-Nous connaissons la meilleure auberge de la ville. 

Arkhein :
-Je vous suis alors.

Le regard dure, j'emboîte le pas aux demoiselles. 

MJ :
Toujours aussi adulés et encouragés sur le chemin, Arkhein et Kaldakaï suivirent les deux jeune femmes jusqu'à une auberge. "Le lit des Sukumvit" tel était son nom, était un très grand bâtiment de pierre richement décorés de sculptures et aux fenêtres de bois rare. Un humain en vêtement sobre mais coûteux attendait à coté de la porte d'ébène richement travaillée.

[Taleïa]

-Voici notre meilleur auberge, la plus luxueuse et la plus confortable de la ville. 

Arkhein :
Je passe ma main délicatement sur la joue de Taleïa puis lui dis dans l'oreille.

-Merci ma belle.

Je rentre dans l'auberge en passant à côté de l'homme.

- Je vous remercie de votre accueil. 

MJ :
Taleïa laissa un léger sourire s'échapper envers Arkhein.

Arkhein n'eut même pas à ouvrir la porte car l'homme l'ouvrit à son passage.

Le petit groupe entra dans un véritable palace. Une salle de détente avec bibliothèque, fauteuils et table accueillait quelques personnes sur la gauche. A droite, une porte en bois peint et vernie donnait sur le restaurant qu'annonçait un écriteau en argent gravé.

Le comptoir était en chêne verni et décorer de gravures représentant un noble dans diverses situations.

Une elfe aux yeux vert ravageur et au visage d'ange attendait derrière ce dernier. Sa chevelure noire de geai retombait sur son épaule droite à demie découverte par la manche de sa robe qui offrait un décolleté sobre mais aguicheur.
Derrière l'elfe, deux rangées d'étagères et une colonne de casier achevaient l'ameublement de la pièce.
Les étagères supportaient une bonne dizaine de livre soigneusement entreposés, les casiers portaient chacun un numéro et certains d'eux arboraient une petite clef en fer pendue à un clou.
Devant l'elfe, sur le comptoir, se trouvait une petite clochette, une lampe à huile, un livre ouvert ainsi qu'un porte plume, un encrier et une plume d'écriture.

Sur la droite de l'elfe, avant la salle de détente, se trouvait une autre porte ou le panneau d'argent annonçait "chambres". 

Arkhein :
Je m'approche du comptoir et regarde intensément la jeune elfe de mes yeux verts.

-Bonjour mademoiselle. Auriez-vous votre...

Je regarde Talaïa, Lucildil et Kaldakaï.

-Pardon, auriez-vous vos deux meilleures chambres de libres pour cette nuit?

Puis je me retourne vers Taleïa et lui fais un léger sourire. 

MJ :
Taleïa rendit son sourire à Arkhein.

[Aubergiste]

-Bien sur monsieur nous avons cinq chambres réservées exclusivement aux participants à l'épreuve. Vous préfèrerez sûrement des chambres mitoyennes ?

[Kaldakaï]

*Pourquoi tu demandes deux chambres ? Deux lits simple c'est suffisant. * 

Arkhein :
*Et bien les filles ne vont pas dormir par terre, d'ailleurs tu dormiras sûrement avec l'une d'entre elle. Tu as l'air de plaire à Lucildil ! Et ne me dis pas que tu ne ressens rien je ne le croirait pas !*

- Mitoyennes seront plus utiles oui.

Je me retourne vers les filles.

-J'en ai complètement oublié les galanteries, vous désirez quelque chose à boire, à manger Mesdemoiselles? Vous passerez bien la soirée avec nous non? 

MJ :
[Kaldakaï]

*Ressentir quoi ?! C'est une humaine !!*

Les deux jeunes femmes discutèrent discrètement ensemble puis Taleïa reprit.

[Taleïa]

-On serait ravies de passer cette soirée en votre compagnie. 

Arkhein :
*L'un n'empêche pas l'autre Kal'. Les demi-dragons existent tout comme les demi-orcs, les demi-elfes. Les races sont des frontières très faibles pour les choses de l'amour.*

-Et j'en suis heureux, dis-je en regardant Taleïa et en souriant.

Je regarde l'établissement et cherche un petit salon où l'on pourrait tranquillement se poser pour parler. 

MJ :
[Kaldakaï]

-C'est pas parce que certains dragons sont attirés par les humaine que je le suis forcément.

Seul le restaurant ou le salon de lecture permettait de se détendre. 

Arkhein :
Je me dirige au salon de lecture et invite mes trois compagnons à me suivre. En tirant un fauteuil, j'invite ensuite Taleïa à s'asseoir à une place et je m'assois à côté.

-Il y a souvent des personnes en ville qui sont là pour le labyrinthe? 

MJ :
Taleïa s'assied sur le fauteuil préparé par Arkhein. Kaldakaï s'assied en face d'elle et Lucildil s'installa toute seul à coté de Kaldakaï.

[Taleïa]

-Tout dépend des périodes. Parfois on reste des mois sans personne et certains jours on reçoit des dizaines de participants... Que l'on à jamais revue après leur passage.

Arkhein :
-Et le Baron ne vous a jamais rien dis ou laisser penser sur le labyrinthe?

Je me rapproche de Taleïa.

*Mince quelle heure est-il?* 

MJ :
[Taleïa]

-Je n'ai jamais parlé au baron. Je l'ai toujours vue de loin quand il assiste aux entrées des participants dans le labyrinthe.

[Kaldakaï]

*Tu me prends pour un sablier ?* 

Arkhein :
*Excuse moi, je pensais et j'avais oublié que tu m'entendais tout le temps.*

Je prend le menton de Taleïa entre mes doigts et m'approche d'elle.

-Parlezmoi plus de toi Taleïa, tu habites ici depuis longtemps? 

MJ :
[Taleïa]

-Je suis arrivés ici il y a trois ans avec mes parents, le labyrinthe existait déjà. Mon père était un brave guerrier, nous sommes venus ici car il voulait participer à l'épreuve. Mais il n'en est pas ressorti. Dit-elle en souriant.

[Kaldakaï]

*Elle est bizarre cette fille, même chez les dragons, la perte d'un parent fait rarement sourire.* 

Arkhein :
J'arrête de sourire, lui lâche le menton, me rassied normalement et regarde les deux autres.

*Elle m'a rebuté dit donc. Je suis tout à fait d'accord avec toi...*

-Je euh....c'est marrant comme situation? 

MJ :
[Taleïa]

-Pas vraiment marrant, mais je m'y suis faite au bout des ans. 

Arkhein :
Trouvant maintenant Taleïa assez étrange, je me lève.

-En faite tu as eu une bonne idée, allons voir ce qu'on à vendre vos marchands ! 

MJ :
[Taleïa]

-Vous ne vouliez pas boire un verre ?

[Lucildil]

-C'est vrai ça, on à toujours rien bue. 

Arkhein :
-Restez assise, je vais commander. Que voulez-vous? 

MJ :
[Taleïa]

-Pour moi, une liqueur elfique.

[Lucildil]

-Un vin rouge local.

[Kaldakaï]

-Ce que tu veux, prends moi comme toi. 

Arkhein :
Je me dirige vers l'aubergiste.

-Bonjour Mademoiselle elfe. Nous voudrions une liqueur elfique, un vin rouge local et deux lait de chèvre.

Je reste au comptoir en la regardant intensément. 

MJ :
[Aubergiste]

-Pour ça vous devez vous rendre au restaurant, mon père en est le gérant vous le trouverez facilement il porte un tablier. 

Arkhein :
-Et vous, vous ne vous ennuyez pas ici, toute seule? Voulez-vous nous rejoindre? 

MJ :
[Aubergiste]

-Je ne peux pas quitter mon travail. Sinon personne ne tient l'auberge. 

Arkhein :
-Mais nous sommes juste à côté ! Dites moi au moins votre nom, il faut bien que je place un nom sur ce magnifique visage elfique. 

MJ :
[Aubergiste]

-Je m'appelle Leona d'Ultracil, et vous quel est votre nom ? 

Arkhein :
-Votre nom est à la hauteur de votre visage ; Magnifique. Mon nom est Arkhein. Non vraiment j'insiste, je me porte garant de votre défense si on vous voit hors de votre travail. 

MJ :
[Aubergiste]

-Non, désolé mais je ne peux vraiment pas. Mon père compte sur moi. 

Arkhein :
-Je reviens de suite.

Je me dirige vers le restaurant et cherche le père de Leona

-Monsieur d'Ultracil? 

MJ :
Arkhein entra dans le restaurant.

Il contenait une dizaine de tables rondes entourées de quatre chaises chacune. Personne ne s'y trouvait mais un elfe eux cheveux noirs avec un tablier était en train de placer les couverts sur les tables.

Cet homme se retourna vers Arkhein à son appel.

[Elfe]

-Oui ? Je suis Eroll d'Ultracil, que puis-je pour vous ? 

Arkhein :
-Bonjour monsieur, serait-il possible de vous commander des boissons? Une liqueur elfique, un vin rouge local et deux lait de chèvre s'il vous plaît.

Je me rapproche d'Eroll prend des couverts dans ses mains et commence à l'aider à installer les couverts sur les tables. 

MJ :
[Eroll]

-Holà, laissez tout ça, vous n'allez pas faire mon travail !! Dit-il en empêchant Arkhein de prendre les couverts.

-Je vais vous servir vos boissons, vous êtes dans le petit salon ? 

Arkhein :
-Excusez-moi, je voulais simplement vous aider pour vous rendre la tâche plus simple. Oui, dans le petit salon merci.

Je sors du restaurant et reviens au comptoir pour voir Leona. 

-Vous avez souvent des visiteurs ici hormis les participants au labyrinthe comme moi et mon ami? 

MJ :
[Leona]

-Oui nous sommes très prisés pour nos services de luxe. Et nous sommes en plus soutenus par le baron Sukumvit. 

Arkhein :
-Je suppose que les clients doivent souvent vous faire la cour, je m'excuse, c'est imbécile de ma part. 

MJ :
[Leona]

-C'est assez rare pour pouvoir me flatter quand ça arrive. Vous savez dans cette ville, le labyrinthe accapare les gens, le reste perd de l'importance. 

Arkhein :
-Mais et vous dans tout ça? Ne me dites pas que votre vie se résume à tenir un comptoir pour les participants au labyrinthe, vous devez bien avoir des envies de futur, de voyages. 

MJ :
[Leona]

-A vrai dire, je n'ai guère le temps d'y penser. Mais c'est vrai que les beautés de Valkyria me manquent. 

Arkhein :
-Est-ce la ville ou la région d'où vous venez? 

MJ :
[Leona]

-Oui, c'est une cité elfique dans une grande forêt, très loin d'ici au sud. 

Arkhein :
-Vraiment très éloigné de cette ville? Vous savez que je peux vous y emmener si vous le voulez vraiment Leona.

Je me rapproche d'elle. 

MJ :
[Leona]

-Ca fait si longtemps que je ne saurais même plus reconnaître la route. Et de toute façon... je ne peux partir d'ici. 

Arkhein :
-Votre père ou quelque chose vous en empêche? 

MJ :
[Leona]

-D'une part mon père oui, que je n'ai pas envie de laisser seul. Et aussi... la ville que je ne peux pas quitter. 

Arkhein :
-Oula, oula ! Comment ça ne pas pouvoir quitter la ville? Votre père je pense que je pourrais l'emmener aussi si il le faut vraiment mais avec l'argent que je compte avoir si je réussi le labyrinthe je peux aussi lui trouver quelqu'un qui l'aide. Mais expliquez moi cette histoire, on vous interdit de quitter la ville?

Je la regarde, le regard dure et incompréhensif. 

MJ :
Tout à coup, la jeune femme changea de ton et devint agressive.

[Leona]

-Vous commencez à m'ennuyer avec vos questions !! Laissez moi !!

[Kaldakaï]

*C'était quoi ça ?!* 

Arkhein :
*De gros problèmes. Elle a laissé entendre que les habitants étaient retenus prisonnier de la ville.*

Je me rapproche d'elle, et chuchote : 

-Qu'importe ce que vous voulez ou non je découvrirai le fin mot de l'histoire Leona et j'espère de tout mon coeur pouvoir vous "sauver" de cette prison.

Puis un peu plus fort pour que tout le monde entende je demande : 

-En faite ce ne sera qu'une chambre avec deux lits simples Mademoiselle.

Je reviens vers Kaldakaï et les deux filles et m'assied où je le peux en évitant de me mettre trop près de Taleïa. 

MJ :
[Kaldakaï]

*Non je ne parle pas de ça !! Reste avec cette fille ! Tu n'as pas senti cette aura maléfique ?*

Au même instant, le père de Leona sorti du restaurant avec un plateau portant les commandes du petit groupe.

[Leona]

-Comment ? Vous voulez changer de chambre ? Dit-elle en reprenant le ton amical et doux qu'elle avait. 

Arkhein :
J'utilise mon Gyo et regarde autour de moi. *Non je n'ai rien senti, je regarde d'où ça peut venir*

Je reviens près de Leona pour lui parler.

-Oui une chambre avec deux lits simple suffira. 

MJ :
Arkhein ne repéra rien de suspect.

[Kaldakaï]

*Quand elle t'as hurlé dessus. Pendant un cours instant cette fille était entourée d'une puissante aura maléfique. Ne change pas les chambres, j'ai mon idée sur le phénomène. Continus et essais de la faire monter avec nous.*

Eroll passa devant Arkhein.

[Eroll]

-Ces gens sont avec vous ? Demanda-t-il en désignant Kaldakaï et les deux accompagnatrices. 

Arkhein :
J'arrête mon Gyo

-Oui Monsieur d'Ultracil. Pouvez-vous poser les boissons dans le salon s'il vous plaît? Cela serait très aimable de votre part.

*Je vais faire mon possible*

A Leona :

-Pouvez-vous nous montrer nos chambre de suite s'il vous plaît Mademoiselle, après réflexion plusieurs chambres est je pense la plus favorable des idées. 

MJ :
Eroll alla déposer les verres sur la table du groupe.

Leona se dirigea vers les casiers de bois et en prit deux clefs qu'elle donna à Arkhein.

[Leona]

-Voilà vos clefs, chambres 18 et 19, au troisième étage. 

Arkhein :
*Je tente la version directe, si ça rate j'ai une autre idée*

-Pouvez-vous nous les montrer s'il vous plaît? 

MJ :
[Leona]

-Si vous voulez, mais vous ne voulez pas finir vos verres avant ?

Pendant ce temps, Eroll retourna dans le restaurant. 

Arkhein :
-Nous redescendrons pour les boire merci. Dis-je en souriant. 

MJ :
[Leona]

-Comme vous voulez, je vais prévenir mon père que je m'absente cinq minutes.

[Kaldakaï]

*Continu ton numéro de tout à l'heure, plus elle sera en confiance et mieux on pourra l'aider.* 

Arkhein :
*Je pense pouvoir le faire. *

J’attends que Leona revienne. 

MJ :
Leona entra dans le restaurant puis en sorti une minute plus tard.

[Leona]

-Votre ami vient avec nous ?

[Kaldakaï]

-Oui, oui j'arrive. Mesdammes, nous revenons après avoir vue nos chambres. Dit-il à Taleïa et Lucildil avant de rejoindre Arkhein. 

Arkhein :
-Nous vous suivons.

Je me rapproche de Leona.

-Pardonnez moi pour tout à l'heure Leona. Votre beauté m'a tellement aveuglé que j'ai cru un instant que je pourrais vous inviter ce soir à je ne sais quoi. Excusez mon impertinence d'avoir cru être votre genre d'homme et d'être devenu insistant. 

MJ :
[Leona]

-Non ce n'est rien, j'ai réagit un peu trop violemment. Je ne vous ai pas trouvé désagréable, loin de là. 

Arkhein :
-Je pense que c'est ce qu'il fallait, il vaut mieux poser des limites. Et je pense vous avoir fait trop de promesses. Mieux vaut parler simplement entre nous. Je vous trouve magnifique et je préfère vous le dire directement plutôt que d'élaborer des questions pour que vous me parliez. 

MJ :
[Leona]

-Mais vous n'êtes pas mal non plus pour un humain. Dit-elle avec un clin d'oeil.

Puis elle s'engagea par la porte à coté du comptoir. Elle donnait sur un couloir disposant de huit portes, tout au bout se trouvait un escalier montant à l'étage supérieur.

Leona commença à se diriger vers l'escalier. 

Arkhein :
-Je...euh...je vous remercie Leona.

Je la suis et regarde les portes. 

MJ :
Les portes étaient numérotées de un à huit.

Leona commença à monter l'escalier.

[Leona]

-Mais j'espère que vous ne me prenez pas pour une de ces filles qui vous font accueil sous les ordres du baron. 

Arkhein :
-Non, non ne vous inquiétez pas Leona. 

MJ :
Leona gravi les escaliers sans s'arrêter au deuxième étage suivie par Arkhein et Kaldakaï.

Au troisième étage elle les dirigea vers leur chambres, deux portes cotes à cotes à gauche du couloir.

[Leona]

-Nous y voilà, voici vos chambres messieurs. 

Arkhein :
*Je la fais rentrer dans la chambre?* 

MJ :
[Kaldakaï]

*Oui c'est mieux.* 

Arkhein :
-Tiens Kaldakaï ta clé.

Je me retourne vers Leona et dis en souriant : 

-Vous pouvez me montrer ma chambre?

*Reste près de nous mais fait comme si tu allais visiter la tienne.* 

MJ :
Kaldakaï ouvrit la porte de sa chambre.

[Leona]

-Si vous voulez, mais si vous ouvriez la porte ça m'aiderais. 

Arkhein :
-Veuillez m'excuser.

J'ouvre la porte et entre dans la salle. 

MJ :
La chambre était grande, luxueuse et lumineuse. Un grand lit deux places aux draps de soie blanche trônait sous une grande fenêtre bordée de rideaux rouge. Le lit était bordé de deux tables de chevets en bois précieux, chacune portant une lampe à huile et disposant d'un petit tiroir de rangement.
Au pied du lit se trouvait un grand coffre de rangement en ébène sculpté et verni.
A gauche une large armoire de bois noble verni et décorés de moulures artisanales.
A coté de l'armoire se trouvait un râtelier d'armes en fer forgé vide et un portoir à armure en bois.
Au milieu de la chambre se trouvait une table de quatre personnes avec quatre chaises surmontées d'un coussin d'assise.
Sur la droite se trouvait une autre porte.

Leona entra dans la chambre.

[Leona]

-Alors qu'en pensez vous ? 

Arkhein :
*C'est bon Kal', viens !!!!*

-Où mène la porte à droite? 

MJ :
[Leona]

-La salle d'eau privée de la chambre.

Kaldakaï entra dans la chambre et referma la porte derrière lui en jetant un regard noir à Leona.

[Leona]

-Mais ? Qu'est-ce que vous faites ? 

Arkhein :
-Pardonnez moi, nous sommes obligés.

*Elle est quoi, possédée?* 

MJ :
[Kaldakaï]

*Pas vraiment*

Kaldakaï commença à incanter une formule puis tendit les mains vers Leona avant de projeter une onde lumineuse qui vint s'insuffler dans le corps de la jeune elfe.

[Kaldakaï]

-Voilà, vous êtes en sécurité, vous pouvez parler sans crainte, vous ne risquez plus rien pour quelques minutes.

Leona regarda Arkhein avec des yeux mêlés d'incompréhension et de peur. 

Arkhein :
Je m'approche de Leona, prend son visage entre mes mains et essaye de la mettre en confiance.

-Ne vous inquiétez pas Leona, nous sommes là pour vous aider, dites nous tout? 

MJ :
[Leona]

-Mais... mais je ne peux pas, je ne peux pas !!

[Kaldakaï]

-Si vous pouvez, je vous ai lancé un sort de protection, plus rien ne peut vous atteindre tant que je suis là.


[Leona]

-Non c'est impossible, vous ne pouvez pas l'empêcher de...

La peau de Kaldakaï commença à changer et retrouva son aspect écailleux et argenté. Puis sa voix reprit son ton d'origine, avec ses échos métalliques.

[Kaldakaï]

-Croyez moi, si je vous dis que je vous protège !!

[Leona]

-Mais... mais qui êtes vous ? 

Arkhein :
-C'est un Dragon Leona, un Dragon. Nous sommes là, ne t'inquiètes pas. Il ne peut rien t'arriver tant que nous restons avec toi.

Je me rapproche encore d'elle et la regarde intensément.

-Tant que je reste avec toi Leona, tu es en sécurité, explique nous ce qui se passe dans cette ville. 

MJ :
Leona commença à parler en ayant peur de ses propres mots.

[Leona]

-Le baron... le baron... le baron nous tiens ! Il possède de grands pouvoirs et il maintient la ville sous sa loi grâce à ses pouvoirs et ce labyrinthe. Quand il est arriver dans cette ville, il à tromper tout le monde, laissant voir des rêves de richesses et de grandeur aux habitants de la ville grâce à ce labyrinthe. Mais la vérité est tout autre. Ce labyrinthe permet au baron d'accroître et de protéger son pouvoir. Tous les habitants doivent agir de façon à pousser les gens à participer, si on essaye de révéler la vérité, il prend possession de nous et... nous ne pouvons rien faire. Ceux qui tentent de se rebeller meurent.

Arkhein :
-Chuuut, calme toi Leona, calme toi.

Je la prend dans mes bras et regarde Kaldakaï.

-On se fait la labyrinthe puis le Baron ou alors simplement le Baron? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Si j'ai bien compris le labyrinthe entretient le pouvoir du baron, mais comment ?


[Leona]

-A l'intérieur se trouve la source de ses pouvoirs parait-il, il s'en sert pour renforcer sa puissance de chaque cadavre que laisse le labyrinthe. Vous ne devez pas y entrez !! Vous allez mourir vous aussi !! 

Arkhein :
-C'est compris, on dors ici ce soir et demain on rentre là dedans. Je pense qu'à deux on pourra y arriver. On s'attendra non? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Oui on fera comment ça.

[Leona]

-Mais vous n'avez pas compris ?! Vous allez mourir si vous entrez là dedans !! Ca fait cinq ans que personnes n'a réussit à sortir de ce labyrinthe.

Arkhein :
Je pose mes lèvres sur la joue de Leona puis me recule.

-Ne t'inquiètes pas Leona, on y arrivera, nous ne sommes pas des humains normaux. Et comme tu as pu le remarqué, Kaldakaï est un dragon. Et puis, il y a un début à tout. 

MJ :
[Leona]

-Mais...

[Kaldakaï]

-Je vais dans ma chambre, nous devons être en forme. Mon sort prendra fin dans quelques minutes, tu devrais rester avec Arkhein cette nuit, il pourra te protéger en cas de problème. Dit il à Leona avant de sortir de la chambre. 

Arkhein :
-Tu as raison Kaldakaï. Je vais en bas prendre les deux verres de lait. Tu en veux un Leona? Dis-je en lui caressant le visage.

*Ces deux filles doivent être de mèche avec le baron. Je vais aussi leur dire de ne pas nous déranger ce soir.* 

MJ :
[Leona]

-Non ça va, je n'ai pas vraiment envi de ça.

Arkhein :
-Que veux-tu, tu veux rester ici? 

MJ :
[Leona]

-Je… Je ne sais pas trop... je dois prévenir mon père... 

Arkhein :
-Si tu penses qu'on peut avoir confiance en lui... 

MJ :
[Leona]

-Je dois au moins lui dire où je suis, je ne veux pas qu'il s'inquiète inutilement. 

Arkhein :
-Je t'accompagne en bas.

J'ouvre la porte pour la laisser passer. 

MJ :
Leona sortie de la chambre, justement son père attendait dans le couloir. Il avait un regard froid et colérique.

[Eroll]

-Que lui as-tu dis ?! Je veux le savoir !! 

Arkhein :
Je me mets entre les deux.

-Monsieur, ne vous inquiétez pas ! 

MJ :
[Eroll]

-Qu'est-ce qu'elle à dit ?! Je veux savoir !!

Au même instant, Kaldakaï sorti de la chambre et sans prévenir asséna un terrible coup de poing dans le ventre d'Eroll, puis lui saisi la tête avec sa main et la cogna violemment contre le mur d'en face. L'homme s'effondra alors complètement inconscient.

Leona accourue auprès de son père.

[Leona]

-Papa !! Qu'est-ce que vous lui avez fait ?! 

Arkhein :
-Je...euh... Kal' qu'est-ce que tu fais ?! 

Je regarde Kaldakaï étonné et affolé. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Je l'ai juste assommé. Il était possédé par le baron. Vous devriez rentrer dans la chambre et vous y enfermer, le baron ne sais pas ce que vous nous avez dit mais il sait visiblement que vous l'avais trahit. Il va chercher à vous atteindre par un moyen quelconque. 

Arkhein :
Tu veux aller dans ta chambre ou on reste tout les trois dans une seule? Ce serait peut être plus pratique pour les gardes non? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Ca pourrait paraître étrange de tous être dans la même chambre. De toute façon je suis juste à coté, en cas de problème je peux intervenir tout de suite. Je vais embarquer cet homme pour voir s'il peut m'en dire plus sur le baron et l'empêcher de donner l'alerte.

[Leona]

-Non ! Ne touchez plus à mon père !! Ne lui faites pas de mal !! 

Arkhein :
Je retiens Leona dans mes bras.

-Leona, ne t'inquiètes pas, il ne compte pas lui faire de mal. Tu as entendu ce qu'il a dit? Il veut l'empêcher de donner l'alerte.

Je regarde Kaldakaï et acquiesce de la tête pour lui dire qu'il peut y aller. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Je vous promets qu'il ne lui arrivera rien. Je vais utiliser le même sort que sur vous pour qu'il me parle et je lui dirais de rester avec moi.

Leoan se résigna en se réfugiant dans les bras d'Arkhein.

[Kaldakaï]

-Allez, rentre avec elle, et repose toi, demain on se lève le plus tôt possible pour partir d'ici le plus vite possible et aller au labyrinthe. 

Arkhein :
-A demain, fais attention à toi Kal'.

Je porte Leona et rentre la poser sur le lit. Je me retourne, va fermer la porte à clé. Une fois cela fait, je ferme les rideaux et m'assied à côté de Leona

-Repose toi si tu le souhaites, je pense que la nuit sera longue 

MJ :
Leona se recroquevilla dans le lit et se mit à pleurer.

[Kaldaka]

*Pense à bien te reposer pour te demain.* 

Arkhein :
*Merci Kal', je vais faire mon possible.

Je m'allonge à côté d'elle et cherche à la prendre dans mes bras.

-Leona, ne t'inquiètes pas, ai confiance s'il te plaît. Je suis là.

MJ :
Leona se laissa enserrer sans réagir. 

Arkhein :
-Regarde moi Leona. Tu as confiance en moi? 

MJ :
Leona regarda Arkhein droit dans les yeux.

[Leona]

-Oui, je crois... 

Arkhein :
-Je serai là pour te protéger ma belle.

Je m'allonge à côté d'elle. 

MJ :
Arkhein et Leona s'allongèrent côte à côte. La jeune elfe murmura à l'oreille d'Arkhein.

-Merci. 

Arkhein :
Je me retourne vers elle, met ma main sur sa joue et l'embrasse. 

MJ :
Leona se laissa faire sans résister. 

Arkhein :
Je glisse ma main sur ses hanches et continue à l'embrasser. 

MJ :
Leona enlaça à son tour Arkhein et se serra contre lui.

Arkhein :
Je la fais tourner pour qu'elle soit allongée sur moi en continuant à l'embrasser. Je me relève pour être assis (position de l'Union de la Déesse)
Et regarde son visage que je caresse.

-… L... Leona...

Je l'embrasse.

MJ :
Arkhein passa une nuit douce et reposante bien que torride.

Il fut réveillé en sursaut par des coups à la porte. Leona était à demi allongée sur lui, la tête sur sa poitrine et dormait toujours.

Arkhein :
Je me frotte les yeux et embrasse le visage de Leona.

-Bonjour à toi Pelor dis-je en regardant par la fenêtre.

Puis, avec empressement j'enfile ma tunique puis mon armure que je laisse sous sa forme normale.

-Qui est-ce? 

MJ :
La voix de Kaldakaï retentit de derrière la porte.

-C'est moi, Kaldakaï. 

Arkhein :
Je vais à la porte et ouvre. 

MJ :
Kaldakaï attendait devant la porte.

[Kaldakaï]

-Alors cette nuit ? 

Arkhein :
-Je euh...hum...

Je me gratte la tête et le laisse passer un petit regard sur le lit. 

MJ :
Kaldakaï remarqua Leona nue dans le lit à demi ouvert.

[Kaldakaï]

-Je vois, j'espère au moins que tu t'es reposé. 

Arkhein :
Je la regarde et m'étonne de le laisser la voir ainsi.

-Oh merde!

Je vais vers elle et remet la couverture sur elle.

Oui, je suis en forme. Ne t’inquiètes pas pour ça. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Tu ne la réveilles pas pour lui dire qu’on part ? 

Arkhein :
-Je m'y atèle.

Je m'assied sur le lit et approche mes lèvres de sa joue. Je l'embrasse délicatement et lui susurre à l'oreille.

-Leona, nous y allons. 

MJ :
Dimerium 7 Tertior 248 AGG

Leona se mit à remuer et gémir doucement pour se réveiller.

Arkhein :
J'écarte les quelques mèches de cheveux sur son visage et la regarde dans les yeux.

-On essaiera d'être le plus rapide possible.

*Elle ne risque rien si elle reste ici?* 

MJ :
[Kaldakaï]

-Je ne pense pas, si le baron voulait l'attaquer il l'aurait fait dans la nuit. Ma 

Arkhein :
Je l'embrasse une dernière fois et lui chuchote : 

L... Leona... Je… Je t'aime.

Je me lève et me dirige vers la porte.

*Allons-y Kal', allons-y* 

MJ :
Kaldakaï regarda Arkhein passer devant lui avec un regard étonné.

Il ferma la porte de la chambre puis suivie Arkhein.

[Kaldakaï]

-Tu l'aimes après une journée ?! Vous êtes vraiment bizarre vous les humains. 

Arkhein :
-Et si tu savais, ce n'est que le début. C'est sans doute mes émotions qui me jouent un tour, je ne sais pas trop. Mais l'esprit n'est pas aux amourettes, allons remettre les idées en place à ce bon vieux Baron.

Je descends les escaliers.

*Le père t’a donné des infos?* 

MJ :
[Kaldakaï]

-Pas énormément plus que la fille, il m'a déconseillé d'entrer dans ce labyrinthe. J'ai aussi appris que si tout le monde était aussi encourageant et admiratif envers nous c'est parce que seul quelqu'un qui battra le labyrinthe pourra libérer la ville de l'emprise du baron. 

Arkhein :
-Et bien faisons ça !

Je sors de l'auberge et me dirige vers le Labyrinthe.

*Donc une fois dedans on y va en groupe ou pas?* 

MJ :
[Kaldakaï]

*Bien entendu. Le premier à entrer attends l'autre.*

Il était très tôt dans la matinée, le soleil commençait seulement à se lever et pourtant une foule était déjà amasser devant l'entrée du labyrinthe avec clameur.

A l'arrivée d'Arkhein et Kaldakaï, la foule hurla d'encouragement et d'admiration et une voix s'ouvrit au milieu de la foule pour leur permettre d'atteindre les portes du labyrinthe qui étaient toujours fermées. 

Arkhein :
J'avance, stoïque et j’attends devant les portes. 

MJ :
Cinq autres personnes attendaient déjà devant les portes du labyrinthe, un chevalier en armure complète avec un casque empanachés et un bouclier au blason inconnu d'Arkhein. Deux barbares des steppes auxtorse nues juste vêtus de fourrures et portant de grandes haches à deux mains sur leurs épaules. Une jeune elfe aux cheveux dorés et aux yeux verts et félins ajustait sur sa tunique de cuir une ceinture croisée dans laquelle étaient glissés des poignards. Le dernier des participants portait un voile noir qui ne laissait voir que ses yeux, de longs couteaux, un garrot de fer et d'autres armes silencieuses tout aussi mortelles pendaient à sa ceinture. 

Arkhein :
J'observe les autres participants.

*Ils n'ont pas l'air inexpérimentés. Mais je doute qu'ils nous dépassent et surtout qu'ils te dépassent.*

Je m'assied en tailleur et attends que les grillent ouvrent. 

MJ :
[Kaldakaï]

*Nous verrons bien*

Après une bonne demi heure d'attente, le silence commençait à envahir la foule, puis cette dernière fit de la place pour l'arrivée d'un homme. Il était très richement vêtu, portait une moustache recourbée vers le haut et un chapeau de feutre qui cachait son crâne. Il marchait d'un pas maladroit déranger par son embonpoint flagrant. Il était entouré de quatre gardes lourdement armés et d'une jeune femme habillée comme Taleïa et Lucildil.

[Kaldakaï]

*Qui c'est ce type ?* 

Arkhein :
Je reste assis, relève la tête et regarde l'homme d'un regard noir.

*Le baron...* 

MJ :
L'homme resta à une bonne vingtaine de mètres et la jeune fille qui l'accompagnait approcha des participants.

[Homme]

-Je suis le baron Sukumvit ! Je suis flatté de voir encore une fois une telle participation à mon labyrinthe de la mort. Vous allez devoir faire preuve de bravoure, de courage et d'intelligence pour espérer en sortir ! Personne n'est encore parvenu à vaincre mon labyrinthe mais celui qui y parviendra remportera la somme de 10.000 pièces d'or !!! Maintenant, ma collaboratrice va procéder au tirage au sort de l'ordre de passage.

La jeune femme sorti sept tiges de bambou chacune de taille différente. Elle les prit en main de façon à cacher leur différence de taille.

[Jeune femme]

-Veuillez tous tirer une tige je vous pris.

[Kaldakaï]

*Ca ne peut pas être ce type le baron !!* 

Arkhein :
*Soit c'est lui mais ce n'est pas sa vraie forme, soit tu as raison et le vrai ce cache dans le labyrinthe*

Je reste toujours assis pour obliger la fille à tendre les bras et tire une tige. 

MJ :
Chaque participant tira une tige et détermina l'ordre de passage.

Le chevalier passerai en premier, la femme elfe entrera après lui, l'un des deux barbares suivra, ensuite viendra le tour de Kaldakaï, puis du deuxième barbare, ensuite le tour d'Arkhein et l'homme au capuchon noir finira la marche. 

Arkhein :
*Une heure à m'attendre, ça te dérange pas trop?* 

MJ :
[Kaldakaï]

*Je passerais le temps* 

Arkhein :
*Bon et bien laissons les autres entrer*

MJ :
Sur ordre du baron, les lourdes portes du labyrinthe s'ouvrirent enfin sur un sombre couloir qui filait à perte de vue. Ce fut alors la folie dans la foule qui se mit à clamer les noms des participants.
Le chevalier entra alors dans le labyrinthe au signal du baron. Une demi heure plus tard, l'homme ordonna à l'elfe d'entrée ce qu'elle fit sans attendre. Le barbare, puis Kaldakaï entrèrent à une demi heure d'écart puis enfin, le second barbare entra et ce fut bientôt au tour d'Arkhein d'entrer.

[Baron]

-Vous pouvez entrer, c'est à vous !!

Arkhein :
Je me lève, tourne le dos à la foule et regarde le couloir au loin.

-C'est parti.

Je fais apparaître mes chaînes et entre dans le Labyrinthe. 

MJ :
Arkhein pénétra dans le labyrinthe, peu à peu, les clameurs des spectateurs enthousiastes s'éloignaient.

De grands cristaux étaient suspendus à la voûte du tunnel tout les vingt mètres environs, diffusant une lumière suffisante pour voir où mettre les pieds.

Après quelques minutes de marches, Arkhein retrouva Kaldakaï, adossé contre le mur de gauche. A ses pieds se tenait le barbare ayant passer juste avant Arkhein. Il était allonger face contre terre, inconscient. 

Arkhein :
-Étrange mais je me doutais que j'allais le retrouver comme ça. Il t'a attaqué? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Bah, pas grand chose. C'était juste une petite divergence d'opinion. 

Arkhein :
-Je vois... On attend celui qui est derrière moi ou on y va? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Non, ne perdons pas plus de temps et avançons. 

Arkhein :
Toujours mes chaînes à la main, j'avance dans le labyrinthe jusqu'à rencontrer quelque chose.

-Si il y a des pièges, il y a des chances que les autres les aient activés mais faisons quand même attention. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï s'enfoncèrent plus dans le couloir. La vie commença à s'agiter autour d'eux. Des araignées et des scarabées couraient le long des parois taillées dans la pierre et disparaissaient en toute hâte dans des fissures. Sur le sol, des rats et des souris détalaient devant eux. De l'eau s'écoulait goutte à goutte dans de petites flaques, produisait une étrange musique qui se répercutait en écho le long du tunnel.

Après cinq minutes de marches, les deux arrivaient près d'une table en bois à demi moisie dressée contre le mur de gauche. Sept petite boites de bois étaient posés dessus et chaque boite portait le nom de l'un des participants.

[Kaldakaï]

-Tiens, on nous adresse quelque chose. 

Arkhein :
Je prend ma boite, met l'ouverture vers l'avant pour ne pas en faire face et ainsi éviter un quelconque piège 

MJ :
Kaldakaï ouvrit sa boite sans ménagement et y découvrit deux pièces d'or ainsi qu'un petit morceau de parchemin enroulé. La boite d'Arkhein contenait la même chose.

Arkhein :
Je déroule le parchemin pour savoir ce qui y est écrit. 

MJ :
Les deux parchemins disaient la même chose.

"Félicitations. Vous avez eu l'intelligence de vous arrêter et de profiter de l'aide qui vous était offerte. Sachez donc qu'il vous faudra trouver et utiliser divers objets si vous espérez triompher de mon labyrinthe de la mort. Signé : Sukumvit". 

Arkhein :
-Sympathique...

Je continue dans le labyrinthe et j'allume la lanterne. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Pourquoi tu allumes ce truc, On y voit assez clair avec les cristaux du plafond.

Arkhein :
Je l'éteins.

-Pas fait gaffe.

MJ :
Arkhein et Kaldakaï continuèrent leur chemin jusqu'à atteindre un croisement. Une flèche blanche était peinte sur le mur indiquant la direction de l’Ouest. Sur le sol humide, Arkhein remarqua des traces de pas, certaines allaient à l'ouest, d'autres à l'est.

[Kaldakaï]

Mmmmh, d'après les traces, deux de nos prédécesseurs sont partis vers l'ouest. 

Arkhein :
-T'as une idée de quel chemin prendre?

Je regarde les traces.

MJ :
[Kaldakaï]

-Ben on va soit à droite, soit à gauche.

Arkhein :
Je le regarde : 

-Ah bon j'avais pas vu ?! Non sérieusement, t'as une idée de laquelle serait la plus adéquate? Personnellement je serai allé à gauche.

MJ :
[Kaldakaï]

-Tu veux suivre les deux qui sont passé par là ? 

Arkhein :
-Je commence toujours par la gauche. Allons-y.

MJ :
Arkhein et Kaldakaï prirent la route vers l'ouest et après quelques minutes arrivèrent à un nouvel embranchement. L'une des paires d'empreinte continuaient vers l'ouest alors que l'autre partait vers le nord. 

Arkhein :
-Toujours suivre le même mur, c'est la seule façon de sortir d'un labyrinthe normalement composé. Donc je continuerai en face de nous si on suit le mur de gauche. 

MJ :
[Kaldakaï]

-On peut faire ça, mais je ne pense pas que ce labyrinthe soit "normalement composé.]

Arkhein et Kaldakaï continuèrent leur chemin vers l'ouest. Après quelques minutes ils rencontrèrent une grosse cloche de bronze pendue au plafond au beau milieu du couloir. 

Arkhein :
-Justement c'est ça le problème, ça peut être très long qui plus est.

Je continue et m'arrête pour regarder la cloche.

-La première idée qui me viendrait à l’esprit, serait de la faire sonner en frappant dessus... Que peut-elle bien faire là? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Elle n'a pas l'air d'être reliée à quoique ce soit. 

Arkhein :
J'essaye de taper dessus avec ma chaîne.

-Excuse moi, il fallait que je test... 

MJ :
La cloche se mit à vibrer, les vibrations à s'amplifier et les échos commencèrent à faire vibrer tout le tunnel autour d'Arkhein et Kaldakaï.

Puis Arkhein commença à être prit de vertiges, d'un violent mal de tête puis il s'effondra prit de convulsion qui le faisaient se todre de douleur.

[Kaldakhaï]

-Arkhein !! Dit-il avec d'asséner un terrible coup de poing qui brisa la cloche en mille morceaux. Rapidement le son s'apaisa et la douleur dans le corps d'Arkhein disparue.

-Ca va aller ? 

Arkhein :
-Un peu mal mais t'inquiètes pas, c'est ma faute, j'ai été assez imbécile pour frapper dedans.

Je me relève et continue à marcher dans le couloir.

Je pense seul : *Quel imbécile je suis..." 

MJ :
Après quelques dizaines de mètres, le couloir tournait brusquement à droite, vers le nord. Un peu plus loin, Arkhein et Kaldakaï entendirent les échos d'un terrible vacarme, un mélange de grognements et de grondements, entrecoupés de cris épouvantables.

[Kaldakaï]

-Peut être le comité d'accueil. 

Arkhein :
-Et ils n'ont pas l'air d'être seul, peut être d'autres participants.

Je me rapproche jusqu'à ce que je puisse voir ce qu'il se passe, pas plus loin. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï s'approchèrent et purent voir deux créatures mesurant quelques 2m70 de haut. Ils étaient dotés d'un cuir épais et couvert de verrues noires. ils étaient vêtus de peaux malodorantes et leurs long cheveux gras semblait ne jamais avoir était lavé. Ils se disputaient dans une langue inconnue d'Arkhein se menaçant l'un l'autre de leur massue qui n'était rien d'autre qu'un tronc brisé.



Le sujet de leur dispute semblait être le contenu d'un large sac de toile qui se trouvait à leurs pieds.

[Kaldakaï]

-Tiens, des ogres. Pas terrible comme comité d'accueil. 

Arkhein :
Je parle assez bas :

-Ce sac doit appartenir à l'un des participants, je pense. Bon et bien allons-y non? Sauf bien sur si t'as une tactique spéciale.

Seul : *Attaque de front? non pas directement, une arme de jet m'aurait été utile tant que ma chaîne est assez courte. J'ai gagné en force mais pas suffisamment pour me battre contre eux deux. Peut être utiliser l'un de mes nouveaux pouvoirs.* 

MJ :
[Kaldakaï]

-Pas besoin de tactique pour tuer ces deux monstres. Puis il se mit à parler fort.

-Eh !! Les deux idiots !! Venez par là qu'on vous fasse mordre la poussière !!

Les deux ogres stoppèrent leur dispute.

[Ogre]

-Toi dire nous idiot ? Nous tuer toi et manger toi !!

Les deux monstres commencèrent alors à charger vers Arkhein et Kaldakaï.

Le dragon s'écarta alors un peu sur la droite.

[Kaldakaï]

-Je te laisse celui de gauche ! 

Arkhein :
J’attends qu'il soit à porter pour lui porter un coup vertical vers le bas. 

MJ :
La chaîne d'Arkhein frappa l'ogre sur le crâne, le choc fut très puissant et projeta l'ogre au sol, face contre terre.

Kaldakaï attendit patiemment que son ogre l'attaque, il bloqua net l'énorme massue de l'ogre avec sa main et lui asséna un puissant coup de poing au ventre. 

Arkhein :
Je lui refais le même coup vertical pour l'écraser encore plus. 

_________________
Ceux qui exhibent leur force se cachent quand les vrais puissant se montrent !
Revenir en haut Aller en bas
http://zsxbahamut.forumactif.com
Djiyuncin
Maitre du jeu
avatar

Masculin
Age : 32


MessageSujet: Re: ARKHEIN   Ven 16 Mar 2012 - 23:33

MJ :
La chaîne frappa l'ogre sur le dos, le plaquant à terre.

Kaldakaï arracha sa massue des mains de l'ogre d'un coup sec et la jeta derrière lui. L'ogre riposta en frappant Kaldakaï d'un coup de poing en plein visage qui fit à peine reculer le dragon. 

Arkhein :
Je recule pour prévoir la portée de l'ogre quand il se lèvera et ne pas être touché. 

MJ :
Arkhein prit du recul et laissa son adversaire se relever.

Kaldakaï reprit l'attaque, il attrapa un poignet de l'ogre et lui mit un coup de poing dans le ventre qui souleva le monstre de terre. Il tira alors fortement tout en reculant sur le poignet du monstre mettant ce dernier au sol face contre terre. Puis il le frappa trois fois de suite sur l'arrière de la tête de l'ogre l'enfonçant dans le sol d'une bonne vingtaine de centimètre et lui éclatant le crâne dans une gerbe de sang. 

Arkhein :
Je donne un coup horizontal sur l'ogre pour l'écraser cette fois contre le mur de gauche.

-Aller, prend ça ! 

MJ :
L'ogre se protégea avec ses bras. la chaîne lui ouvrit une large plaie à l'avant bras droit.

Puis il riposta en essayant de mettre un coup de poing à la tête d'Arkhein, le maitre du nen se baissa et esquiva l'attaque.

Arkhein :
-Je refais un coup horizontal dans le même sens soit pour abîmer ses bras qu'il si il se protège soit pour le toucher à la tête. 

MJ :
L'ogre esquiva la chaine d'Arkhein en se baissant à son tour puis frappa le maître du Nen en plein ventre. Le coup fut étonnement peu efficace ne faisant pas plus d'effet que le coup de poing du quidam moyen du temps ou il n'était pas pactiser.

[Kaldakaï]

-Tu l’achèves où je dois faire tout le travail ?

Arkhein :
Je lui refais l'un de mes coups verticaux vers le bas sur la tête

-Merci, je ne suis pas aussi puissant que toi mais je peux le faire. 

MJ :
La boule d'argent au bout de la chaîne perça la boite crânienne de l'ogre et s'enfonça dans sa tête. Le monstre s'écroula sans vie avec un filet de sang coulant de son crâne. 

Arkhein :
-Et ben voilà !

Je vais voir le sac de toile.

-Voyons ce qu'il y a là-dedans.

MJ :
Arkhein ouvrit le sac et n'y découvrit qu'un flacon en terre cuite d'environ un demi litre de contenance.

[Kaldakaï]

-Ils se battaient pour ça ?

Arkhein :
Je prend le flacon et essaye d'estimer ce que ça peut être.

-Une idée de ce que c'est? 

MJ :
[Kaldakaï]

-De l'alcool ogre ? 

Arkhein :
-Gardons au cas où, je ne préfère pas goûter ce truc...

Je continue la route. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï continuèrent leur route. Le couloir obliquait brusquement sur la droite, vers l'est, puis après quelques centaines de mètres, un barrage étrange se présenta à eux. Une rangée de douze poteaux plantés horizontalement en travers du passage. Ils étaient fixés au mur à environ cinquante centimètres du sol et à un mètre d'intervalle. 

Arkhein :
-Euh...jamais vu ce dispositif... Je ne sais pas toi mais ça sent le piège...

J'utilise le Gyo, le temps de voir si c'est magique puis je l'enlève. 

MJ :
Arkhein utilisa le Gyo et remarqua que tout les trois poteaux, une aura magique faible mais bien présente émanait de la masse de bois.

Arkhein :
-C'est assez faible mais ces poteaux sont magiques, du moins tout les trois poteaux... 

MJ :
[Kaldakaï]

-Et tu peux savoir quel genre d'effet ils produisent ? 

Arkhein :
-Je peux seulement voir si il y a une aura magique malheureusement. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Le mieux est donc de ne pas prendre de risque. Tu te sens de passer sans toucher les poteaux ? 

Arkhein :
Ça parait être la seule façon de passer si on veut pas tout détruire. Faites que je réussisse cette fois-ci.

Je me dirige vers les poteaux. 

MJ :
Kaldakaï s'approcha des poteaux, il s'allongea alors au sol et commença à ramper en prenant bien soin de ne pas toucher les poteaux. 

Arkhein :
Je fais disparaître ma chaîne et commence à ramper comme Kaldakaï. 

MJ :
Kaldakaï et Arkhein parvinrent à traverser le couloir sans toucher un seul poteau. Le tunnel continu sur une bonne distance vers le nord.

Après un bon quart d'heure le passage s'ouvrait sur une vaste caverne. Elle était beaucoup plus sombre mais aussi beaucoup moins humide. Au centre de la caverne, se dressait une énorme idole qui mesurait six mètres de haut. Ses yeux étaient constitués de pierres précieuses, chacune aussi grosse que le poing d'Arkhein. Deux créatures, qui ressemblaient à des oiseaux géants empaillés, se tenaient de chaque coté de l'idole. Un autre tunnel perçait le mur du fond sous l'idole. 

Arkhein :
J'observe les deux créatures et l'idole et active mon Gyo encore une fois pour voir si une quelconque force magique est présente dans ce lieu. Je fais apparaître ma chaîne. Je fais un pas en avant. 

*Sans doute un piège ses pierres précieuses, je pense ces deux créatures vivantes* 

MJ :
Grâce à son Gyo, Arkhein repéra deux auras magiques émanant des deux oiseaux. Il remarqua également un fin lien magique reliant les deux statues à l'oeil droit de l'idole. 

Arkhein :
Je m'avance prudemment et frappe avec ma chaîne dans l'oeil qui est relié par magie aux créatures.

MJ :
L'idole mesurait six mètres de haut, Arkhein était incapable de toucher l'un des yeux de cette dernière.

[Kaldakaï]

-T'as un problème avec les distances ? 

Arkhein :
-On va dire ça, si tu veux...

Je me rapproche de la créature de droite pour lui asséner un coup dans la tête horizontalement. 

MJ :
La chaîne frappa la statue et se heurta à la solide pierre qui la composait.

[Kaldakaï]

-C'est ton nouveau plaisir de frapper les statues ? 

Arkhein :
-Ces deux statues sont magiques et sont reliés magiquement à l'oeil droit de la statue. Je suis sur qu'elles se mettront à bouger à un moment ou à un autre.

J'enlève mon Gyo, et va derrière les statues. 

MJ :
Il n'y avait rien de spécial derrière la statue, juste le mur opposé de la salle.

[Kaldakaï]

-Et bien il suffit de ne pas toucher l'oeil droit de cette statue. Si vraiment tu veux prendre l'un des ces bijoux suffit de prendre l'oeil gauche.

Arkhein :
-Non, je m'en fiche un peu de cette pierre précieuse, nous devons juste finir se labyrinthe. Non sérieusement, je suis sur qu'il va se passer quelque chose avec ses statues.

Si il ne se passe vraiment rien, je vais jusqu'à la sortie en regardant derrière moi.

MJ :
Arkhein s'engagea dans le tunnel sans que quoique ce soit ne se passe, Kaldakaï le rejoint ensuite.

[Kaldakaï]

-Et ben tu vois, il ne s'est rien passer. 

Arkhein :
-Assez étrange...

Je continue ma route. 


MJ :
Arkhein et Kaldakaï continuèrent dans le tunnel et quelques centaines de mètres plus loin, trouvèrent une porte de bois fermée dans le mur de gauche. 

Arkhein :
Toujours pour savoir si il y a un quelconque piège magique, j'active mon Gyo.

-Voyons voir ça. 

MJ :
La porte semblait tout à fait normale, aucune forme de magie n'en sortait.

Arkhein :
Je garde mon Gyo et tend l'oreille près de la porte. 

MJ :
Aucun son ne provenait de derrière la porte. 

Arkhein :
Je stop mon Gyo et ouvre la porte, les chaînes à la main. 
MJ :
Arkhein ouvrit la porte sur une toute petite pièce dépourvue d'ameublement.

Arkhein :
Je regarde un peu partout. Touche les murs pour trouver des interstices, sentir de l'air qui passe.

MJ :
Des l'instant qu'Arkhein entra dans la pièce, la porte se referma derrière lui l'isolant de Kaldakaï.

[Kaldakaï]

-Arkhein !! Arkhein tu vas bien ?! 

Arkhein :
*Pour l'instant en tout cas*

Je regarde les murs, le plafond et le sol avec mon Gyo.

*Tu pourrais réussir à casser la porte?* 

MJ :
Le Gyo révéla à Arkhein que la pièce toute entière était baignée d'une puissante aura magique.

Arkhein entendit plusieurs choc très puissant dans la porte.

[Kaldakaï]

- Impossible à casser, ce n’est pas une porte en bois normale. 

Arkhein :
-Sympa, la pièce entière est magique !

Je cherche quelque chose dans la salle d'anormal. 

MJ :
La salle était totalement vide sans quoique ce soit de particulier.

Soudain, jaillissant de nulle part, une voix retentit : "Bienvenue dans le labyrinthe de la mort, le souterrain meurtrier, oeuvre géniale du baron Sukumvit. Aventurier, je pense que tu brûles de rendre hommage à mon maître en louant son nom ?" 

Arkhein :
Je serais réceptif si l'idée était un peu moins stupide.

*Tu entends cette voix? Tu n'as aucune idée quant à cette porte ou je ne sais quoi?* 

MJ :
[Kaldakaï]

*Quelle voix je n'entends rien ? Non, elle est protéger par magie, je n'arrive pas à la casser.*

La voix se répéta de nouveau : "Bienvenue dans le labyrinthe de la mort, le souterrain meurtrier, oeuvre géniale du baron Sukumvit. Aventurier, je pense que tu brûles de rendre hommage à mon maître en louant son nom ?"

Arkhein :
Je répète à Kaldakaï : 

*"Bienvenue dans le labyrinthe de la mort, le souterrain meurtrier, oeuvre géniale du baron Sukumvit. Aventurier, je pense que tu brûles de rendre hommage à mon maître en louant son nom ?" Je viens de leur répondre que je ne voulais pas, et ils recommencent, tu crois que je dois vraiment leur dire oui?*

-Non merci, je ferai sans ! 

MJ :
[Kaldakaï]

*Ca te demande sûrement une réponse, il te demande de louer le nom de Sukumvit.*

Une fois encore la voix retentit : "Bienvenue dans le labyrinthe de la mort, le souterrain meurtrier, oeuvre géniale du baron Sukumvit. Aventurier, je pense que tu brûles de rendre hommage à mon maître en louant son nom ?"

Arkhein :
*Oh ça je m'en doute, c'est pour ça que je te demandais si tu avais une idée car j'ai aucunement envie de le faire.*

-Bienvenue dans le labyrinthe de la mort, le souterrain meurtrier, oeuvre géniale du baron Sukumvit. Aventurier, je pense que tu brûles de rendre hommage à mon maître en louant son nom ? 

MJ :
[Kaldakaï]

*Je n'en sais rien, dis quelque chose sur le baron, de toutes façon ça me parait le seul moyen de sortir de là.*

Une fois encore la voix retentit : "Bienvenue dans le labyrinthe de la mort, le souterrain meurtrier, oeuvre géniale du baron Sukumvit. Aventurier, je pense que tu brûles de rendre hommage à mon maître en louant son nom ?"

Arkhein :
-Le Baron est grand! Dis-je avec dégoût.

MJ :
La mystérieuse voix s’éleva de nouveau, mais cette fois elle n'était plus que mépris et sarcasme. "Ainsi donc, nous avons un poltron parmi nous ?" Dit-elle en ricanant. "Mon maître à réservé à votre intention un cadeau tout particulier, larve répugnante."

Soudain de l'eau commença à se déverser dans la pièce par une multitude de minuscules interstices du plafond. Le niveau de l'eau commençait à s'élever et arrivait bien vite aux chevilles d'Arkhein. 

Arkhein :
*Je m'en doutais de ça... La salle se remplie d'eau.*

Je donne un coup de poing dans la porte. 

MJ :
Arkhein frappa de toutes ses forces mais la porte ne bougeait pas d'un pouce.

[Kaldakaï]

*Ca ne sert à rien de s'y prendre de cette manière. Je vais tenter quelque chose mais éloigne toi de la porte le plus possible et protège toi.* 

Arkhein :
Je me met dans un coin de la pièce me protégeant en mettant mes bras devant moi.

- Je suis déshonoré... 

MJ :
Arkhein entendit un violent crépitement suivi d'une forte déflagration. La porte vola en éclat et plusieurs débris vinrent frapper les bras d'Arkhein sans le blesser.

-Kaldakaï était juste derrière la main tendue vers la pièce. 

Arkhein :
-Non vraiment, je sais pas ce que je ferai sans toi Kal'. Ils m'ont déshonoré, Ils vont payés. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Déshonoré ? Tu ne crois pas que tu y vas un peu fort ? 

Arkhein :
-Je suis énervé, c'est sans doute ça.

Je sors de la salle

-Bon on continue? Excuse moi encore de t'avoir fait utilisé tes pouvoirs. Avec ce pacte j'ai l'impression que c'est plutôt moi qui ai eu besoin de toi. 

MJ :
[KaldakaÏ]

-Ne t'en fait pas pour mes pouvoirs. 

Arkhein :
Je continue dans le couloir.

-Merci encore. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï continuèrent dans le couloir. Celui ci tournait en tout sens mais menait régulièrement vers le nord. Soudain, devant Arkhein et Kaldakaï, un faisceau de lumière bleue jaillit du plafond et éclaire le sol. Il scintillait et chatoyait, dans sa clarté dansait des visages rieurs. 

Arkhein :
-Euh...ma foi c'est plutôt étrange.

Je m'arrête et observe cet étrange faisceau de lumière avec mon Gyo. 

MJ :
Comme il pouvait s'en doutait, le rayon lumineux était complètement magique.

[Kaldakaï]

-D'après toi, c'est un piège ou c'est pour nous aider ? 

Arkhein :
Je regarde si je reconnais des visages rieurs

- Plusieurs options... Soit c'est pour nous aider, dans quel cas ces visages auraient une signification, je pense....Sinon et bien c'est encore un piège. Personnellement j'adhère pour la deuxième option. Le but du Baron est de nous tuer, de prendre nos forces, nos pouvoirs, je ne vois pas pourquoi il nous aiderait... Sauf si il veut nous aider à atteindre un certain endroit pour nous tuer... En tout cas, je ne pense pas que cette chose soit là pour nous aider vraiment.

Je stop le Gyo. 

MJ :
Les visages n'avaient aucunes significations pour Arkhein.

[Kaldakaï]

-Souviens toi du message dans la boite. Il disait nous donner des éléments pour nous aider sur la route.

Arkhein :
-Mais alors qu'est-ce que ça peut bien être? 

MJ :
Kaldakaï avança sa main pour la faire entrer dans le rayon lumineux. Les visages rieurs se mirent à danser autour de sa main.

[Kaldakaï]

-Ca ne fait absolument rien, juste de la lumière.

Arkhein :
J'y mets ma main à mon tour. 

-Mais en quoi ça pourrait nous aider?

MJ :
Arkhein mit la main dans la lumière et les visages vinrent danser autour également. Mais Arkhein ne ressentait aucune douleur, ni aucunes sensations étrange. 

Arkhein :
-Ce serait sympathique de nous montrer le chemin ou de nous aidez. Dis-je en plaisantant.

MJ :
[Kaldakaï]

-Ca n'a pas l'air d'être un piège, c'est que ça doit nous aider, d'une façon ou d'une autre.

Arkhein :
-Je ne sais pas, un code, une phrase spéciale? Ils ne font que danser et rire.

Je leur montre ma chaîne. 

MJ :
Rien ne se passa avec la chaîne d'Arkhein.

[Kaldakaï]

-Tu crois qu'il faut rire avec eux ? 

Arkhein :
-Je pense pas non...

Je prend ma chaîne de vérité et essaye de me guider.

MJ :
La chaîne se mit à onduler et s'élança légèrement vers la lumière.

Arkhein :
Je suis le chemin que me montre ma chaîne.

-Elle nous mènera vers le droit chemin.

MJ :
La chaîne dirigeait toujours Arkhein vers la lumière.

[Kaldakaï]

-Ca veut dire quoi ça ?

Arkhein :
-Qu'apparemment le chemin est par là. Cette chaîne est aussi sensée me montrer la vérité donc bon.... Je suis perdu.

Je passe à travers la lumière et va derrière elle pour voir si la chaîne me dis de continuer tout droit.

MJ :
A l'instant ou Arkhein traversa la lumière il entendit un léger murmure, mais trop bref pour le comprendre. 

Arkhein :
Je me mets sous la lumière.

-J'ai cru entendre quelque chose en passant là dessous.

MJ :
Arkhein commença à, percevoir des murmures de voix étouffées. Tout d’abords incompréhensibles ils se firent de plus en plus clair pour devenir un véritable message.

"En un couloir où l'eau viendra couler.
Garde-toi bien de reculer.
Retiens ton souffle et va au fond :
L'épreuve dépend du plongeon." 

Arkhein :
-"En un couloir où l'eau viendra couler. Garde-toi bien de reculer. Retiens ton souffle et va au fond : L'épreuve dépend du plongeon." Voilà ce que je viens d'entendre.

Je regarde vers la salle où l'eau coulait voir si elle commence à être dans le couloir. 

MJ :
Arkhein avait parcouru plusieurs centaines de mètres dans des couloirs sinueux et il lui était impossible de voir la salle piégée par l'eau.

[Kaldakaï]

-C'est sûrement la solution d'une épreuve qu'on va rencontrer. 

Arkhein :
-Et bien continuons dans ce cas !

Je marche dans le couloir. 

MJ :
Après une centaine de mètres, Le duo arriva jusqu'à une intersection offrant trois autres passages.

[Kaldakaï]

-Ah évidemment, je commençais à penser qu'il était bizarre ce labyrinthe. 

Arkhein :
-Bon, tu choisis cette fois! Sauf si on continue toujours à gauche. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Je serais d'avis de continuer tout droit. 

Arkhein :
-Je te suis dans ce cas.

Nous continuons tout droit. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï empruntèrent le chemin droit devant eux. Après cinq cents mètres ils purent trouver une porte voûtée aménagée dans la paroi de droite du tunnel. C'était une lourde porte de pierre munie d'un loquet et d'une poignée ronde. 

Arkhein :
J'active mon Gyo et si la porte ou la serrure n'est pas magique et bien j'ouvre. 

MJ :
Arkhein ne décela aucune magie dans la porte, il souleva alors le loquet et poussa la lourde porte de pierre ; Arkhein et Kaldakaï se retrouvèrent alors dans une grande caverne faiblement éclairée. 

Arkhein :
J'allume ma lampe pour y voir un peu plus clair.

-Voyons voir si on voit mieux avec ça. 

MJ :
Les parois de la grotte étaient suintantes d'humidité, couvertes de moisissures. Le sol était jonché de paille et il régnait dans ces lieux une odeur fétide ; un faible bourdonnement emplissait l'air moite. 

Arkhein :
-Peut être que le faisceau parlait de cet endroit... Je ne sais pas 

MJ :
[Kaldakaï]

-Mais ton indice sous entend de trouver de l'eau assez profonde pour y plonger.

Arkhein :
-L'atmosphère, les murs suintant, tout le reste. On doit se rapprocher. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Bon et bien avançons. 

Arkhein :
On continue notre chemin.

MJ :
Kaldakaï et Arkhein s'engagèrent dans la grotte humide. Après seulement quelques pas, ils aperçurent un trou au sol à quelques mètres dans un coin de la caverne. Le duo découvrit alors une masse grouillante de vers blanchâtres dont certains mesurent jusqu'à cinquante centimètres de long. Leurs corps ondulants se pressaient autour d'un poignard dont la pointe est solidement plantée dans une fissure au fond du trou.
Le manche du poignard était recouvert de cuir noir, incrusté d'opales et la lame polie était forgée dans un étrange métal noir aux reflets rougeâtres qu'Arkhein n'avait jamais vu. 

Arkhein :
J'active mon Gyo et regarde l'arme. Je la prends.

-Etrange comme dague...

MJ :
Arkhein utilisa son Gyo et décela une aura magique dans le poignard. Arkhein plongea son bras dans la masse grouillante de vers. Ils étaient froids, gluants, et leur contact était répugnant. Ils étaient cependant inoffensifs et Arkhein réussit à saisir le manche du poignard et à l'extirper de la fissure où il était enfoncé. 

Arkhein :
J'observe cette étrange arme. 

MJ :
Mis à part la couleur de sa lame et la magie qui en émanait le poignard avait l'air tout ce qu'il y a de plus normal.

Arkhein :
Je garde le poignard et continue de marcher.

-T'as une idée de ce qu'il peut faire? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Dépecer les lapins peut être ?

Arkhein inspecta le reste de la caverne sans trouver autre chose de remarquable. 

Arkhein :
-Bon alors est-ce que tu as une idée du métal dans lequel a été forgée cette arme? De plus elle est magique...

Si il n'y a rien de plus dans la grotte, je commence à sortir de la grotte. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Non, un métal noir aux reflets rouge ne me dit rien.

Arkhein et Kaldakaï sortirent de la caverne et retrouvèrent le couloir par lequel ils sont arrivés ici.

[Kaldakaï]

-Reprenons notre route. 

Arkhein :
Bonne idée. Mais je trouve assez étrange de trouver cette dague dans la caverne. Autant nous la faire trouver dans un coffre où je ne sais pas. Sauf si il y avait d'autres choses dans cette caverne.

Je commence à parler tout seul et m'en aperçois alors j'arrête et je marche.

MJ :
Alors que le duo s'éloignait de la porte, un bruit rampant se fit entendre provenant de la caverne. Une hideuse créature en sortie alors.

Elle était environnée d'une puissante odeur de chair en décomposition. Son corps annelé doté de nombreuses pattes atteignait presque les 3 mètres de long. Huit tentacules grouillants prenaient naissance au niveau de sa tête, près des mandibules et de sa gueule pourvue d'une multitude de dents.



[Kaldakaï]

-Je crois que tu as ta réponse quand à la façon dont cette dague est arrivée là.

Arkhein :
Avec ma chaîne, je frappe sa gueule pour l'écraser par terre comme je l'avais fait avec l'ogre.

-Comment ça? 

MJ :
La créature utilisa l'un de ses tentacules pour dévier l'arme d'Arkhein.

[Kaldakaï]

-C'est évidant, ce poignard est sûrement ce qui reste d'une proie de ce monstre et les vers sont certainement sa progéniture.

KaldakaÏ s'avança alors et parvint à sauter sur le dos de la créature avant de lui mettre un violent coup de poing sur le sommet du crâne. Cependant le monstre réagit et avec une autre tentacule faucha les jambes du dragon qui tomba lourdement au sol. 

Arkhein :
Je le frappe horizontalement dans les tentacules.

-Ce métal m'intrigue quand même ! 

MJ :
Le monstre évita l'attaque d'Arkhein et commença à grimper le long du mur en se dirigeant vers le plafond.

Arkhein :
Je lui lance un geyser d'acide céleste.

-Voyons ce que ça vaut en combat. 

MJ :
Kaldakaï se recula.

Arkhein frappa le sol du poing et un geyser d'un liquide vert et sirupeux s'éleva juste sous le monstre. ce dernier qui continuait de grimper le mur fut prit dans l'attaque et chuta au sol en se tordant de douleur avec un cri strident mélanger aux chuintement de sa chair attaquée par l'acide. 

Arkhein :
Maintenant qu'il est à terre je lui donne un gros coup de chaîne histoire de l'achever.

-Bon aller ! 

MJ :
La chaîne d'Arkhein frappa en même temps que le poing de Kaldakaï dans la tête du monstre, ce dernier eu quelques derniers soubresauts nerveux avant de s'étaler de toute sa longueur sans vie.

[Kaldakaï]

Fais attention quand tu utilises tes pouvoirs, tu m'aurais touché si je ne m'étais pas reculé. 

Arkhein :
-Pardon, j'ai beau m'être entraîné, je ne suis pas encore tout à fait à l'aise avec ceux-ci.

Je regarde tout autour de moi et regarde si d'autres monstres ne sont pas près d'arrivés.

-Je pense qu'il était seul. 

MJ :
Aucune autre créature ne semblait rôder dans les parages. 

Arkhein :
-Bon apparemment rien, continuons.

On continue de marcher 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï reprirent leur route vers le nord. Après quelques centaines de mètres ils arrivèrent à un nouveau croisement. A gauche le tunnel continuait dans le même paterne, à droite le passage était bien plus étroit permettant de passer tout juste à deux. 

Arkhein :
Le tunnel de droite nous gênerait pour nous battre. Cette difficulté accrue veut sans doute dire que c'est le chemin le plus cours. Après, ils ont peut être poussés les limites à l'extrême et c'est juste plus dure et plus long.

Je regarde la gauche.

-Vraiment, je suis prêt à rester plus longtemps si j'ai de quoi me déplacer et me battre correctement...

Après une petite réflexion.

-Quoique... ça peut devenir intéressant... 

MJ :
[Kaldakaï]

-Faut prendre une décision, à droite ou à gauche ? 

Arkhein :
-Aller, on se tente la droite ! 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï s'engagèrent dans le fin couloir. Ce dernier continuait vers l'Est durant deux cents mètres avant de s'élargir en une grotte très large au milieu de laquelle se trouvait une fosse très profonde au fond imperceptible, large d'un bon sept mètres. Pendue au plafond se trouvait une corde qui descendait d'environ cinq mètres au beau milieu de la fosse. 

Arkhein :
-Je suis certain que cette corde est un beau piège, ça ne peut pas être aussi simple que ça.

Je me rapproche et regarde le fond.

-C'est risqué mais je me tenterai bien de sauter par dessus. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Tu te sens capable de sauter 7m ? Moi ça ne me posera aucuns problème, mais toi ? 

Arkhein :
-... Non mais je veux bien tester la corde hein mais je suis presque sûr que c'est un piège !

Je re-regarde le fond savoir si il n'y a vraiment rien pour s'accrocher. 

MJ :
Les parois étaient presque lisses et le fond n'était même pas visible depuis la corniche. 

Arkhein :
-Passe en premier s'il te plaît. Si je tombe tu pourras peut être me rattraper. 

MJ :
Kaldakaï prit deux ou trois mètres d"élan, couru vers le rebord et sauta de l'autre coté sans même s'inquiéter du vide. Il se retourna alors vers Arkhein.

[Kaldakaï]

-Lance moi ton sac avant de sauter, ce sera déjà ça de moins !! 

Arkhein :
Je détache mon sac de mon dos et l'envoie de toutes mes forces vers Kaldakaï 

MJ :
Kaldakaï rattrapa le sac d'Arkhein puis se recula un peu pour laisser de la place. 

Arkhein :
Je prend mon élan et saute de toutes mes forces. Une fois en l'air j'essaye d'attraper la corde.

-Aaaaaaaaah 

MJ :
Arkhein prit son élan et saisit la corde au vol. Cette dernière se détacha du plafond à peine Arkhein l'avait-il empoignée.

[Kaldakaï]

-Arkhein !! Cria t-il en approchant du bord tandis que le maître du Nen chuta dans les profondeurs du gouffre. Une chute interminable de trente mètres. Arkhein s'écrasa violemment sur le sol de pierre au fond du trou. Il entendit le craquement de plusieurs de ses os lors de l'impact qui le fit rebondir une fois au sol avant de s'effondre face contre terre.
Une violente douleur lui parcourait tout le corps et il sentait un goût de sang dans sa bouche. Il entendit alors la voix de Kaldakaï loin au dessus de lui.

[Kaldakaï]

-Arkhein !! Tu vas bien ?! 

Arkhein :
-Je t'avais dis que j'avais pas confiance en cette corde ! Dis-je en souriant

*Aaah...j'ai vraiment mal en faite.*

Je touche plusieurs parties de mon corps savoir vers où j'ai le plus mal.

-Non plus sérieusement, j'ai plusieurs os brisés je pense bien. 

MJ :
Arkhein senti qu'il avait trois côtes cassées, l'omoplate droit briser, quelques vertèbres de déplacées et la cheville droite fracturée.

[Kaldakaï]

-Tu veux que je te rejoigne ?

Arkhein :
-Et bien je ne pense pas pouvoir me déplacer. Mal au pied, le dos en compote mais je pense que le pire c'est mes côtes. Au toucher je dirai 2 ou 3 de cassées.

*Merde, j'ai même plus de potions...*

-Euh Kal' ? J'ai pas de potions et je pense pas que t'en ai...

MJ :
[Kaldakaï]

-Mais tu ne peux pas utiliser une de tes chaînes ? 

Arkhein :
-Si mais de là à tout réparer, je ne pense pas.

J'utilise la chaîne de mon pouce pour me guérir les côtes et l'omoplate en premier lieu.

MJ :
La chaîne sainte d'Arkhein parvint à soigner quelques peu ses côtes avant de s'épuiser.

Arkhein :
-Je peux pas me soigner plus que cela Kal'.

*J'ai bien peur que ce soit la fin* 

MJ :
Kaldakaï sauta alors du haut de la fosse, un bruit sourd retentit quand il atterrit à coté d'Arkhein sans même se blesser.

[Kaldakaï]

-N'abuse pas, tu n'es pas mourant. Si tu avais guérit ta cheville plutôt que tes côtes tu pourrais marcher sans problème. Dit-il en tendant la main vers Arkhein.
-Allez je vais t'aider à te relever et te porter jusque là haut. 

Arkhein :
-Je préfère réparer les côtes que la cheville. Si c'est pour me re-perforer un poumon, non merci.

Je prend la main de Kaldakaï et essaye de me relever. 

MJ :
Kaldakaï aida Arkhein à se relever puis se retourna.

[Kaldakaï]

-Monte sur mon dos, on s'occupera de tes soins la haut.

Arkhein :
Je monte sur le dos de Kal'

-Sans toi, je sais pas ce que je ferai.

MJ :
En montant sur le dos de Kaldakaï, Arkhein repéra un petit éclat brilla au sol provenant d'un petit objet d'allure sphérique.

Arkhein :
-Attends Kal' !

Je montre l'objet à Kaldakaï.

-Une boule qui brille.

MJ :
Kaldakaï ramassa l'objet qui semblait être une petite pierre précieuse. Il la rangea dans sa tunique puis s'approcha de la paroi. Cette dernière était complètement lisse sans laisser de prises.

Arkhein :
-Comment tu comptes re-monter? 

MJ :
[Kaldakaï]

-A la main. Dit-il avant d'asséner un puissant coup de poing dans le mur qui fit un trou dans ce dernier. Puis il recommença un peu plus haut et utilisa les trous comme prise, S'accrochant d'une main et frappant de l'autre, Kaldakaï escalada toute la paroi ainsi en quelques minutes.

Arkhein :
-Euh...c'est vrai que c'est une idée. 

MJ :
Kaldakaï monta toute la paroi avec Arkhein sur son dos, puis le déposa au sol une fois en haut.

[Kaldakaï]

-Bon voyons pour te soigner, où as-tu mal ?

Arkhein :
Je lui montre en même temps que je lui dis : 

-Tu vois, à la cheville ici, les côtes je pense que ça passe, et là, l'omoplate. 

MJ :
Kaldakaï lança un sort de soin sur Arkhein qui répara sa cheville et soulagea fortement son omoplate.

Arkhein :
-Tu es magicien en plus de ça? Tu es vraiment plus qu'un atout dans ma vie.

MJ :
[Kaldakaï]

-Je connais quelques sorts mais ce n'est pas ce que je maîtrise le mieux. Mon père est bien plus puissant que moi. 

Arkhein :
-C'est normal. Mais en voyant ta force, je n'ose imaginer celle de ton père et encore moins celle de Bahamut.

MJ :
[Kaldakaï]

-Je ne pourrais rien te dire sur lui, je ne l'ai jamais rencontré. Je n'ai même jamais foulé le sol du conclave des dragons. Je ne sais de lui que ce que m'en a dit mon père.

Arkhein :
Je me relève.

-Tu sais si il l'a déjà vu? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Mon père ?! Bien sur, mon père siège au conclave, il le voit a chaque fois que le conseil se réunit.

Arkhein :
-Qu'elle famille. Dis-je en souriant.

-Merci encore pour la guérison. On continue?

MJ :
[Kaldakaï]

-Quand tu veux.

Arkhein :
Je continue donc de marcher.

MJ :
[Kaldakaï]

-N'oublie pas ton sac.

Arkhein :
Je prend mon sac et continue sur le chemin.

MJ :
Kaldakaï suivit Arkhein en dans le couloir en inspectant la petite pierre précieuse découverte au fond de la fosse. 

Arkhein :
En continuant de marcher : 

-Alors une idée de ce que c'est?

MJ :
[Kaldakaï]

-Un rubis, tout ce qu'il y a de plus normal à première vue. 

Arkhein :
-Garde-le il nous servira peut être et si il nous sert pas, on pourra toujours le vendre. 

MJ :
Kaldakaï rangea le rubis et reprit son chemin auprès d'Arkhein.

Le tunnel obliquait brusquement à gauche avant de reprendre vers le nord sur une trentaine de mètres. Une nouvelle porte se trouvait alors dans la paroi de gauche.

Arkhein :
Je fais apparaître ma chaîne et ouvre la porte. 

MJ :
La porte s'ouvre sur une vaste pièce, éclairée à la bougie et encombrée de statues de chevaliers, de guerriers et autres aventuriers qui donnent l'extraordinaire impression d'être vivants.

Arkhein :
*J'aime pas vraiment ce genre de choses, c'est comme si ils allaient se mettre à bouger et à nous attaquer...*

J'avance 

MJ :
[Kaldakaï]

-Reste prudent c'est trop calme à mon goût.

Soudain, un vieil homme aux cheveux blancs, vêtu de haillons, bondit de derrière une statue et se met à ricaner. Bien qu'il paraisse simple d'esprit, l'éclat qui anime son regard laisse penser qu'il ne peut pas être si sot qu'il en à l'air. 

Arkhein :
Je prends ma chaîne en l'attrapant dans ma main gauche, prêt à frapper.

-Qui êtes-vous? 

MJ :
Le vieil homme ricana de nouveau dévoilant une dentition disparate et peu entretenue.

[Vieil homme]

-Il ne tient qu'à toi de juger si je suis ami ou ennemis. Pour moi, je vous vois comme deux nouvelles magnifiques pierres pour mon jardin ! Et je suis heureux que vous soyez venu me rejoindre. Mais en homme équitable que je suis je vais vous poser une question, si votre réponse est exacte, je vous laisserai partir librement ; si elle est fausse, en revanche, je vous changerai en pierre.

Puis il se mit à glousser, enchanté, de toute évidence.

Arkhein :
-Ce ton ne m'est pas très amical...

*Attention à sa question, elle aura peut être des doubles sens ou je ne sais quoi* 

MJ :
[Kaldakaï]

*Au pire, on le tue si il pose problème.*

Le vieil homme désigne du doigt une des statues, et Le duo reconnu alors le chevalier qui était entrer dans le labyrinthe avec eux. L'expression torturée de son visage était à jamais fixée dans la pierre.

Le vieil sourit alors.

[Vieil homme]

-Cet homme pèse 100 livres, plus la moitié de son poids. Combien pèse-t-il ? 100 livres, 150 livres ou 200 livres ? 

Arkhein :
-Laissez moi réfléchir un instant...

*Alors la première c'est pas possible car si on rajoute quelque chose à 100 ça donnera pas 100... La deuxième me parait vraie mais la troisième m'intrigue aussi...* 

MJ :
[Kaldakaï]

*Mais c'est quoi cette question à la con ? Comme si on savait combien pesait cet homme ?* 

Arkhein :
*Attend, il nous montre cet homme comme une image, pour illustrer son propos... Prépare toi à attaquer, je répond*

-Je vous réponds 150.

MJ :
[Vieil homme]

-Faux ! Dit-il calmement. Puis il commença à prononcer une formule magique étrange mais avant même qu'il ai eu le temps de finir Kaldakaï se jeta sur le vieil homme et lui attrapa la tête avec la main gauche en la mettant devant la bouche du vieil homme.

[Kaldakaï]

-J'aime pas les énigmes bidon, alors tu choisis, sois tu nous laisse partir tranquillement sois je transforme ta tête en petit tas de chair écrasé. 

Arkhein :
-Merde... 

MJ :
Le vieil homme se mit à rire de façon étouffée dans la main de Kaldakaï.

C'est alors que deux créatures sortirent de derrière des statues, elles avaient l'apparence d'un reptile corpulent à huit pattes. Une rangée d'épines courait le long de leur colonne vertébrale, et leurs yeux luisaient d'un éclat vert pâle. Chacun d'eux mesurait un bon deux mètres de long.



[Kaldakaï]

-Des basilics !! Arkhein ne les regardes pas dans les yeux !! 

Arkhein :
Je lance une immolation terrestre à celui à ma gauche sans regarder son visage. 

-Prends ça !

Je me recule un peu pour pas qu'il ne puisse être à portée. 

MJ :
Arkhein frappa le sol et le basilic se retrouva envelopper dans une tornade de feu incandescente.

Les deux monstres chargèrent vers Arkhein en courant et tentèrent de le mordre chacun à un bras, le maître du Nen esquiva en reculant d'un bond.

De son coté Kaldakaï écrasa la tête du vieillard dans sa main sans chercher à comprendre.

[Kaldakaï]

-Celui là ne nous gênera plus, occupons nous des autres. Fais attention Arkhein, si tu vois leur yeux qui commence à briller c'est qu'ils vont tenter de te pétrifier, ferme les yeux aussitôt.

Arkhein :
Je frappe avec ma chaîne sur le même que j'avais attaqué précédemment, je vise son visage et plus particulièrement ses yeux. 

MJ :
Le basilic protégea sa tête et la chaîne d'Arkhein se heurta aux épaisses écailles de sa nuque. Les deux monstres attaquèrent ensemble mais Arkhein s'en sorti avec deux égratignure sans gravité à la jambe gauche.

Kaldakaï attaqua le basilic qui n'avait pas encore était blessé en lui assénant un coup de pied dans le flan droit.

Arkhein :
Je recule en donnant un coup horizontal dans la patte avant gauche pour qu'il s'étale un peu par terre.

MJ :
Le basilic évita la chaîne en redressant le haut de son corps. Puis il riposta et tenta de chopper la main armée d'Arkhein avec sa gueule, le maître du Nen retira sa main juste à temps.

Kaldakaï attaqua de nouveau son adversaire avec un coup de poing puissant sur le sommet de la tête du basilic, ce dernier riposta et attrapa violemment le demi dragon à la jambe droite. 

Arkhein :
Je fouette le corps de la bête sur la gueule et sur ses yeux encore une fois. 

MJ :
La chaîne d'Arkhein fouetta le visage du basilic et lui laissa une fine cicatrice, le monstre se retourna et asséna un coup de queue au torse à Arkhein. Kaldakaï se recula alors et attira son adversaire un peu plus loin. Celui ci commença alors à le suivre.

Arkhein :
J'assène le même coup et au même endroit pour agrandir la plaie.

MJ :
Le basilic roula sur le coté pour éviter la chaîne d'Arkhein puis il tenta d'asséner un nouveau coup de queue au maître du Nen qui dévia l'attaque en ramenant sa chaîne. 

Arkhein :
J'enfonce ma main gauche dans l'oeil droit de la bête.

-Aller, tu vas goûter ça ! 

MJ :
Alors qu'Arkhein voulut crever l'un des yeux du basilic, ce dernier lui attrapa le bras dans sa gueule et commença à secouer violemment le bras d'Arkhein de droite à gauche pour le déséquilibrer. 

Arkhein :
-Aaaaaah putain !!

Je lui lance une cryogénie céleste 

MJ :
Arkhein leva le poing et une nuage de froid se forma rapidement autour de lui et du basilic, les deux se retrouvèrent couvert d'un fin givre mais Arkhein n'en ressentait aucune gène. Le monstre ne lâcha pas prise pour autant et continuait d'affirmer sa morsure sur le bras d'Arkhein.

Arkhein :
Je frappe avec ma chaîne sur sa gueule pour qu'il daigne me lâcher. 

-Mais tu vas me lâcher grosse vache?

MJ :
Le coup de chaîne frappa le basilic sur la tête et lui fit relâcher prise juste assez longtemps pour permettre à Arkhein de retirer son bras. 

Arkhein :
Je retire mon bras et le colle sur mon torse.

*Mauvaise idée de prendre l'oeil alors qu'il est vivant....*

-Bon j'ai pas vraiment beaucoup d'imaginations mais plus je le frapperai ici, plus ça l'amochera.

Je lui re-assène le même coup sur sa gueule en m'acharnant. 

MJ :
Le nouveau coup d'Arkhein fit mouche et commença à entamer la cuirasse d'écaille du basilic qui se mit à saigner.

Tout à coup les yeux de ce dernier se mirent à briller d'une lueur jaune vif. 

Arkhein :
Je localise sa place, ferme les yeux et dirige mon coup de chaîne horizontalement sur sa gueule en espérant sentir son corps plutôt que le sol frapper ma chaîne.

*Mes yeux, je suis sans défense mais mieux vaut ça que finir en décoration de jardin* 

MJ :
Arkhein ferma les yeux juste à temps, il donna un coup aveugle mais compris vite au son de son attaque qu'il avait frappé la terre. Puis il encaissa un coup de queue puissant en pleine poitrine. 

Arkhein :
-OUCH !

J'ouvre les yeux et lui fais un coup horizontal pour que la boule au bout de ma chaîne frappe ses tempes.

-Vengeance ! 

MJ :
Arkhein plaça un puissant coup qui déstabilisa un instant le basilic, Kaldakaï revint alors après avoir achever son propre adversaire et mit un puissant coup de poing dans le dos du monstre. Ce dernier voulut riposter en attrapant le bras du demi dragon mais Kaldakaï retira son bras au bon moment. 

Arkhein :
Je retape le basilic pour qu'il se re-concentre sur moi.

-Je l'occupe ! 

MJ :
L'attaque d'Arkhein frappa complètement à coté de sa cible sans même l'inquiéter.

Kaldakaï frappa alors le monstre d'un terrible coup de poing qui lui écrasa la tête contre le sol. Le monstre fut alors prit de soubresauts avant de s'étaler sans vie.

Arkhein :
-J'ai vraiment l'impression de servir à rien tu sais, je te gêne plus qu'autre chose. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Tu n'aurais pas eu besoin de moi pour l'achever, il était déjà presque mort quand je suis arriver pour t'aider. 

Arkhein :
-Ouais enfin ils sont venus parce que la réponse était fausse quoi...

Je lui montre mon bras.

- Très instructive cette question, regarde. J'en ai appris de ne pas rapprocher son bras d'un basilic. 

MJ :
[Kaldakaï]

- Pas grave ça ne va pas te tuer. Allez on reprends notre route. 

Arkhein :
-Je me demandais, tu penses que les yeux de basilic ça peut servir à pétrifier quelqu'un ou je sais pas, pour faire des potions quelque chose comme ça? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Pour faire de l'alchimie je n'en sais absolument rien, mais pour pétrifier des gens c'est sur que non. 

Arkhein :
Je prend le poignard et essaye d'extraire les yeux des basilics.

-J'espère que ça pourra toujours se vendre... 

MJ :
Délivrant une odeur immonde, Arkhein retira trois yeux de basilic sans problème mais perça le quatrième en s'y essayant. 

Arkhein :
Je prends les trois yeux et les mets dans mon sac.

-Fouillons ce bougre! Dis-je en montrant le vieil homme.

Je me rapproche de sa carcasse et essaye de trouver quelque chose dans ses haillons, autour de son cou, ses mains. 

MJ :
Le vieil homme ne disposait de rien d'autre qu'un étui à parchemin attaché à sa ceinture. 

Arkhein :
Je prend l'étui et l'ouvre.

-Espérons qu'il y a un parchemin intéressant. 

MJ :
Arkhein y découvrit un parchemin écrit de runes magiques incompréhensibles pour lui. 

Arkhein :
-Gardons ça, nous le ferons examiné une fois dehors.

Je me lève du corps mort de l'homme et continue sur le chemin.

-C'est triste que nous ne puissions rien prendre sur ces statues. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Bah ce ne sont plus que des tas de pierre. Je peux déchiffré ton parchemin si tu veux. 

Arkhein :
-Mais le lire ne fais pas lancer le sort? Si tu le peux oui, ça serait même plus pratique. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Il faut la volonté de lancer le sort pour utiliser un parchemin magique. Et en plus il faut être capable d'utiliser la magie. Donne le moi je vais te dire à quoi il sert. 

Arkhein :
Je donne le parchemin a Kaldakaï.

-Je n'y connais rien à la magie... 

MJ :
Kaldakaï inspecta le parchemin quelques secondes avant de le rendre à Arkhein.

[Kaldakaï]

-C'est un sort d'armure de mage. Une magie profane de bas niveau. 

Arkhein :
-Donc tu dis qu'il faut avoir des bases de magie pour lancer des sorts... Les pouvoirs que j'ai acquis avec le pacte en font partis où je dois être un mage pour réussir à utiliser le parchemin? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Tu dois être capable de faire de la magie profane, tes pouvoirs magiques n'ont rien en commun avec de la magie.

Arkhein :
-D'accord, merci Kal'

Je continue ma route. 

MJ :
Le duo continua durant quelques mètres dans le couloir jusqu'à atteindre une nouvelle porte sur le mur de gauche, celle ci était graver d'un X en son centre.

[Kaldakaï]

-Encore une porte... 

Arkhein :
-Le mieux est de l'ouvrir mais bon...

J'ouvre la porte, mes chaînes prêtes à un nouveau piège. 

MJ :
Arkhein pénétra dans une large pièce ornée d'une alcôve dans le mur ouest et d'un siège de pierre au milieu de la pièce. Sur ce haut siège, était assis le squelette d'un guerrier en armes, portant une armure d'écaille et ayant une épée longue dont le manche reposait sur son fémur gauche et tenait sur sa pointe posée au sol.
Les doigts osseux de sa main droite étaient serrés sur un morceau de parchemin. 

Arkhein :
Je me rapproche doucement du squelette, regardant autour de moi si il n'y a pas de piège. Je fouette la tête du squelette en espérant la déboîter.

-Oui je sais, j'aime frapper des choses inutiles mais on sait jamais, ça se trouve il nous aurait attaqué. 

MJ :
A l'instant ou Arkhein attaqua le squelette, ce dernier saisit l'épée et l'utilisa pour bloquer la chaîne du maître du nen. Puis il commença à se lever en effectuant de grand moulinet avec son arme.

[Kaldakaï]

-Et bien visiblement tu n'avais pas tout à fait tord !! 

Arkhein :
Je frappe ses bras latéralement pour le désarmer.

-Oh putain oui ! 

MJ :
Kaldakaï attaqua de concert avec Arkhein, alors que la chaîne de ce dernier bousculait violemment le squelette, le demi dragon attaqua de l'autre coté avec un puissant coup de poing à la tête du monstre, la conjugaison des deux attaques réduisit le squelette en un simple tas d'os éparpiller dans la pièce.

[Kaldakaï]

- Mouais, ben il n’y avait pas de quoi en faire une histoire de ce squelette. 

Arkhein :
-Un dragon contre un squelette, je ne pense pas qu'il y ai beaucoup de choses qui puissent te battre Kal'.

Je me dirige vers la dépouille du squelette pour prendre le parchemin.

-Sans doute un autre parchemin magique ! 

MJ :
Sur le parchemin était dessiné le plan d'une pièce encore inconnue d'Arkhein avec le portrait d'une effroyable créature. Puis sous cette image, quelques vers étaient écrits.

Si vous rencontrez la Manticore,
De sa queue méfiez-vous.
Des piquants protégez votre corps
Car ils volent vers vous.

[Kaldakaï]

-Ca m'a tout l'air d'être une mise en garde. 

Arkhein :
Plutôt étrange... Ca ne donne pas vraiment envie de se battre contre cette bestiole.

Je me dirige vers l'alcôve. 

MJ :
Au fond de l'alcôve, Arkhein découvrit un escalier descendant en colimaçon. 

Arkhein :
-Je déteste les colimaçons...

Je descends les marches de l'escalier. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï descendirent l'escalier jusqu'à une cave où les toiles d'araignées leur balayaient le visage. Le plafond de la cave et très bas, obligeant les deux compères à se tenir accroupi, et le sol était couvert d'immondices et de débris. Au milieu du mur du fond, une voûte de pierre s'ouvrait sur un tunnel éclairé par de gros cristaux. Sur sa droite, Arkhein put voir de gros champignons qui poussaient sur un tas de détritus. 

Arkhein :
-Erk des champignons dis-je en me rappelant mon combat avant ma rencontre avec le père de Kal'.

Je continue ma route en face de moi. 

MJ :
Le tunnel continue vers l'ouest pendant quelques centaines de mètres, puis il aboutit finalement au pied d'un escalier qui est fermé par une trappe. 

Arkhein :
Je m'arrête à côté de la trappe.

-Bon je vois que ça à faire.

Je m'approche pour l'ouvrir et l'ouvre légèrement. 

MJ :
En avançant dans l'escalier, Arkhein et Kaldakaï commencèrent à entendre les sons étouffés de plusieurs voix. 

Arkhein :
Y a quelque chose derrière, prépare toi.

Je me prépare à frapper.

-J'ouvres, tu sautes dans la pièce et je te suis avec ma chaîne. 

MJ :
Arkhein ouvrit la trappe et entra dans la pièce d'un bond en suivant Kaldakaï.

Deux gobelins étaient en train d'aiguiser leurs épées courtes sur une pierre encastrée dans le sol à la lumière de deux lanternes.
Pris par surprise les deux gobelins n'eurent le temps de réagir et le coup de poing fulgurant de Kaldakaï tua le premier monstre en lui brisant les os de la poitrine. 

Arkhein :
Je frappe le plexus de l'autre gobelin horizontalement pour le casser. 

MJ :
Arkhein frappa le gobelin de face en pleine poitrine et le projeta violemment au sol sans vie. 

Arkhein :
Je fouille les gobelins et cherche quelque chose d'intéressant : potions, armes, quoi que ce soit qui ait de la valeur.

-Ma foi, enfin un combat que je réussis facilement.

Je regarde dans la salle si il n'y a rien. 

MJ :
Arkhein découvrit sept pièces d'argent sur les cadavres des gobelins en plus de leurs armures de cuir trouées et de leurs épées courtes de facture douteuse.

En plus de la pierre à aiguiser, la pièce était meublée d'une table, deux chaises et un petit placard accroché au mur. Deux autres portes fermées permettaient de sortir de la pièce, une dans le mur Nord et l'autre dans le mur Ouest. 

Arkhein :
Je prend seulement les pièces et les met dans ma bourse. 

- Les gobelins sont sûrement trop bêtes pour mettre un piège ici.

J'ouvre le petit placard et parle à Kaldakaï en même temps.

- T'as une idée du chemin qu'on prend? 

MJ :
Au milieu d'un tas de tissues mités, Arkhein découvrit un maillet de bois et dix vieux clous.

[Kaldakaï]

-Je serais d'avis de continuer vers le nord. 

Arkhein :
Je prends le maillet et les clous.

-Espérons que ça serve contrairement à ce poignard. Très bien continuons.

J'ouvre la porte Nord, toujours prêt à me battre. 

MJ :
La porte s'ouvrait sur un nouveau tunnel qui montait en pente douce. 

Arkhein :
J'avance prudemment à l'affût. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï gravirent la pente pendant quelques minutes, puis le sol redevient horizontal et les deux compères arrivèrent bientôt en vue d'une porte dans le mur droit du tunnel. Une main coupée était clouée au centre du panneau. 

Arkhein :
-Miam, j'adore ce genre de message de bienvenue.

J'ouvre la porte. 

MJ :
Arkhein pénétra dans une pièce où un homme, vêtu de haillons, était enchaîné au mur par le bras gauche. Il lui manque la main droite et le rapprochement avec la main clouée à la porte fut vite fait.
L'homme commença à se recroqueviller et à s'éloigner aussi loin que le lui permettait ses entraves.

[Homme]

-Pitié, laissez moi, pitié. 

Arkhein :
-Vous m'avez l'air mal en point....

Je m'approche doucement de l'homme.

-Comment en êtes-vous arrivé là? 

MJ :
-Vous m'avez l'air mal en point....

Je m'approche doucement de l'homme.

-Comment en êtes-vous arrivé là? 

Arkhein :
-Des serviteurs? Pas vraiment. 

MJ :
[Homme]

-Si vous n'êtes pas au service du baron, libérez moi !! Je vous en prie !! 

Arkhein :
-Qui êtes-vous avant tout? 

MJ :
[Homme]

-Je me suis inscrit à l'épreuve il y a quatre ans, et j'ai échoué. je suis tombé dans une fosse et j'ai étais secouru par un maître de l'épreuve, l'un des régisseurs du baron Sukumvit. Et on m'a ordonné de faire un choix, la mort ou la servitude dans le labyrinthe. Mais si j'avais sus ce qui m'attendais dans ce labyrinthe j'aurais choisi de mourir... 

Arkhein :
-Pourquoi devrais-je vous libérez? 

MJ :
[Homme]

-Quoi ?! Mais... vous... ?! Dit-il d'un air étonné autant que déçu.

Kaldakaï s'approcha de l'homme avec un regard noir envers Arkhein. Puis il arracha la chaîne qui retenait l'homme prisonnier au mur.

Encore plus étonné celui ci bafouilla.

[Homme]

-Oh... M... Merci !! Merci beaucoup !!

[Kaldakaï]

-Ce n'est rien, laisser un homme vivre dans une telle misère alors qu'on à la possibilité de l'aider est inhumain !! 

Arkhein :
-Cela aurait très bien pu être un piège. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Peut être, mais je préfère risquer de tomber dans un piège que de laisser cet homme à son calvaire.

[Homme]

-Merci beaucoup. Soyez très prudent dans le labyrinthe, les pièges sont partout. Et pour en sortir il vous faudra trouver des pierres précieuses, ces pierres seraient les clés permettant d'atteindre la fin du labyrinthe. Mais personne n'a réussit à toutes les réunir, seul les maîtres du labyrinthe savent où elles se trouvent. 

Arkhein :
-Hum des pierres précieuses...Nous avons vu des pierres précieuses sur une statue mais je ne sais si c'est bien ce qu'il faut... Vous avez une idée du chemin à prendre ? 

MJ :
[Homme]

-Je ne connais pas la fin du labyrinthe. Je ne connais que les passages secrets utilisés par les serviteurs du baron pour entretenir le labyrinthe. Mais vous ne pourrez jamais remporter l'épreuve par ces voies. 

Arkhein :
-Bon et bien continuons notre route.

Je vais vers la porte pour sortir de la salle. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï ressortirent de la salle. Le prisonnier les suivis et commença à partir vers le sud.

Arkhein :
-Vers où allez-vous? 

MJ :
[Homme]

-Je vais essayer de sortir du labyrinthe par l'un des passages secrets des serviteurs. Je ne serais d'aucune aide si je venais avec vous. 

Arkhein :
-Hum... Oui

Je me retourne et continue ma route. 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï reprirent leur route vers le nord. Il marchèrent quelques minutes avant de voir un boyau métallique dans le mur de droite, ce dernier faisait environ un mètre de diamètre. Il était bien trop sombre pour y voir loin. 

Arkhein :
Tu penses qu'il y a quelque chose par ici? Dis-je en montrant le tube de métal. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Aucune idée, on y voit rien. 

Arkhein :
-Si c'est pour se prendre de l'eau ou des piques j'hésite à y aller...

Je m'approche et passe la main doucement sur le tube voir si il n'y a pas de trous. 

MJ :
Le bas du tube était poisseux et une fine odeur de végétaux morts en émanait. Aucuns trou ni aucunes aspérité ne tapissait la paroi du tube. 

Arkhein :
Ce tuyau doit bien être là pour quelque chose... Évacuations d'eaux usées? Non pas vraiment... J'hésite.

MJ :
[Kaldakaï]

-Tu veux que j'aille voir ce qu'il y a dans le fond ? 

Arkhein :
-Tu n'as peur de rien? Il peut toujours y avoir un piège où je ne sais quoi, je sais que tu es un Dragon mais tu n'es pas invulnérable Kal'. Si tu penses ne rien craindre là-dedans vas-y j'ai confiance mais si tu hésites on continue notre route. 

MJ :
[Kaldakaï]

-Si vraiment je me sens en danger je n'aurais qu'à reprendre ma vrai forme et réduire ce labyrinthe en miette. 

Arkhein :
-Hum....c'est vrai que ça serait plus simple... Bon et bien vas-y je reste ici. 

MJ :
Kaldakaï s'enfonça alors en rampant dans le boyau. Bientôt Arkhein ne voyait même plus Kaldakaï, mais il pouvait toujours entendre sa voix.

[Kaldakaï]

-C'est immonde la dedans, on dirait qu'un orque à vomi tout le long du tuyau !! 

Arkhein :
-Fais attention à toi ! Tu vois quelque chose? 

MJ :
[Kaldakaï]

-Je vois quelque chose un peu plus loin, on dirait un coffret ou une boite. 

Arkhein :
-J'espère que c'est pas pour attirer dans un piège, fais attention encore une fois. 

MJ :
[Kaldakaï]

-J'y suis ! C'est bien ça, c'est un coffret ! Je reviens avec. 

Arkhein :
-Ok Kal', baisse pas ta vigilance pour autant. 

MJ :
Après quelques minutes Kaldakaï ressorti du tuyau en tenant un petit coffret de bois d'une trentaine de centimètre de large. 

Arkhein :
-Qu'est-ce qu'il peut bien y avoir dedans? 

MJ :
Kaldakaï ouvrit le coffret et y découvrit une petite clé de fer ainsi qu'un saphir taillé de la taille du poing. 

Arkhein :
-Euh...attends le manchot vient pas de nous parler de pierres précieuses? Gardons ça pour plus tard!

Je me remets en marche.

MJ :
Arkhein et Kaldakaï continuèrent leur chemin dans le tunnel et après quelques minutes ils aperçurent deux corps étendus au sol à plusieurs mètres devant eux. 

Arkhein :
-Attends...

Je regarde de loin les corps et les alentours voir si il n'y a pas de pièges ou quelque chose d'anormal au mur, par terre ou quelque part.

-Sans doute des participants.

J'essaye de les identifier grâce à leurs habits. 

MJ :
Arkhein compris que les corps n'étaient pas humains, à première vue il s'agissait d'orques. 

Arkhein :
-Des orcs, quelqu'un est passé par là.

MJ :
[Kaldakaï]

-Nous ne sommes donc pas les seuls encore en course dans ce labyrinthe. 

Arkhein :
-Espérons qu'ils sauront pour les pierres précieuses et qu'ils en ont, ça nous empêchera de les chercher.

Je m'approche des corps et les fouille.

-Il doit sans doute rien rester là-dedans. 

MJ :
Les orcs n'avaient sur eux que leurs haches à deux mains, leurs armures de cuir et un collier de dents autour du cou de l'un des deux. 

Arkhein :
-Ma foi... Rien d'intéressant.

Je regarde leurs blessures savoir quelle sorte d'arme les a tués.

MJ :
Les orcs avaient de larges entailles profondes et aux bords peu net. 

Arkhein :
Je me lève et continue de marcher dans le couloir en réfléchissant à ses entailles... 

MJ :
Arkhein et Kaldakaï continuèrent leur route et assez vite ils arrivèrent à un croisement. Mais un homme était déjà présent au croisement et semblait hésité sur le chemin à suivre. Il n'avait pas remarquer l'arrivé d'Arkhein et Kaldakaï. Il portait pour seule armure un pagne et des bottes de fourrure et il tenait une grande hache dans ses mains.

[Kaldakaï]

-On dirait le barbare qui est entré dans le labyrinthe avant nous. Chuchota-t-il. 

Arkhein :
*Je me le fait*

Je me rapproche lentement du barbare et lui fauche les jambes avec mes chaînes. 

MJ :
Kaldakaï arrêta Arkhein par l'épaule.

[Kaldakaï]

-Mais pourquoi veux-tu l'attaquer ? Demanda-t-il en chuchotant. 

Arkhein :
*Tu as bien attaqué l'autre quand je suis arrivé dans le labyrinthe non? *

MJ :
[Kaldakaï]

*C'est lui qui m'a attaquer et je me suis défendus.* 

Arkhein :
*Ce n'est pas une compétition?* 

MJ :
[Kaldakaï]

*Tu es là pour gagner une récompense ou débarrasser cette ville de ce baron ?* 

Arkhein :
-La récompense pourrait m'aider à devenir plus puissant et tuer un autre mage que j'ai rencontré avant de te rencontrer. 

MJ :
Alors qu'Arkhein et Kaldakaï discutait, le barbare se retourna et les repéra. Il affermit la prise de sa hache, visiblement méfiant.

Arkhein :
On ne compte pas t'attaquer et on te laisse continuer ton chemin si tu n'enclenches aucunes actions belliqueuses envers nous.

Je m'approche mais suffisamment pour ne pas pouvoir être attaqué avant que je m'en rende compte. 

MJ :
[Barbare]

-Hum... Justement, je ne sais pas où aller. J'hésite sur la route à suivre. 

Arkhein :
-Depuis le début on y va au hasard. Tu viens du même chemin que nous? 

MJ :
[Barbare]

-Je pense oui, en tout cas je viens du même couloir. 

Arkhein :
-Et ça ne t’est pas venu à l'idée de sauver l'homme dans la salle juste avant? Tss

Je m'avance, passe à côté de lui et va à gauche pour continuer le labyrinthe.

MJ :
[Barbare]

-Quelle salle avant ? Je viens d'une grotte remplie de rats géants !!

Arkhein :
-Et bien nous ne sommes pas passés par le même endroit, ça m'aurait étonné.

Je continue ma route. 

MJ :
Kaldakaï commença à suivre Arkhein et s'arrêta près du barbare.

[Kaldakaï]

-Et si tu te joignais à nous ?

[Barbare]

-Comment ? 

Arkhein :
Je lève les yeux au ciel et continue ma marche mais à une allure moins rapide pour écouter la conversation.

MJ :
[Kaldakaï]

-Ce labyrinthe est plein de dangers, plus on est grouper moins nous risquons de tomber dans un piège.

[Barbare]

-Je comprends ton idée, mais ce labyrinthe ne peut avoir qu'un seul vainqueur, nous serons obliger de nous affronter à un moment ou à un autre.

[Kaldakaï]

-Alors nous aviserons à ce moment là. Tu en pense quoi Arkhein ? 

Arkhein :
Sans me retourner je souris

-Voilà une idée qui me plaît Messieurs.

Je continue d'avancer. 

MJ :
[Barbare]

-Très bien, alors je vous accompagne, je m'appelle Throm.

[Kaldakaï]

-Moi c'est Kaldakaï et lui c'est Arkhein.

Le trio emprunta alors le passage vers l'ouest. Après quelques minutes, ils arrivèrent bientôt au bord d'une large fosse. Elle semblait profonde et était bien trop sombre pour en voir le fond.

[Throm]

-Encore une fosse ! Je peux vous descendre au fond si vous voulez, j'ai une corde et une torche. 

Arkhein :
Je peux aussi le faire si vous le souhaitez. Dis-je avec un sourire.

*Je trouverai ça limite louche si il lâchait pas la corde en nous faisant descendre.* 

_________________
Ceux qui exhibent leur force se cachent quand les vrais puissant se montrent !
Revenir en haut Aller en bas
http://zsxbahamut.forumactif.com
Djiyuncin
Maitre du jeu
avatar

Masculin
Age : 32


MessageSujet: Re: ARKHEIN   Ven 16 Mar 2012 - 23:47

MJ

Le barbare posa son sac et en sorti la corde et la torche.

[Throm]

-Allumez moi ça. Dit-il en lançant la torche à Arkhein. Ce faisant, Throm commença à enrouler la corde autour de sa taille.

[kaldakaï]

*Visiblement il n'avait pas envi de nous faire tomber dans ce trou.* 

ARK

*Je préfère ne jamais lui faire confiance*

J'allume la torche et la relance allumée à Throm.

-Avec plaisir ! 

MJ

Throm prit la torche et attacha sa hache dans son dos. Puis il donna l'extrémité de la corde à Kaldkaï.

[Throm]

-Je vais descendre la dedans, mais pas d'entourloupe !!

[kaldakaï]

-Pas de soucis. Dit-il en empoignant fermement la corde. 

ARK

*Ahahah apparemment il n'a pas confiance en moi non plus.* 

MJ

[Kaldakaï]

*On le serait à moins.*

Throm commença à descendre le long de la paroi, retenu par Kaldakaï. Les parois lisse de la fosse devenait visible au fur et à mesure que le barbare descendait.

Après quelques minutes Kaldakaï senti la tension de la corde disparaitre.

[Throm]

-C'est bon !! Il-y-à un tunnel dans le fond, il part vers le nord !! Vous pouvez descendre !! 
ARK

*Tu vas descendre en sautant encore ou pas?*

Je remonte la corde avec Kaldakaï et commence à l'attacher à ma taille. 

MJ

[Kaldakaï]

*Je ne sais pas, j'ai pas vraiment envi de trop me dévoiler devant quelqu'un qu'on ne connait pas.*

[Throm]

-Vous pouvez venir ! Il ne semble pas y avoir de danger ! 

ARK

*Je te comprend, cherchons un endroit ou attacher cette corde pour que tu puisses descendre aussi dans ce cas-là.* 

MJ

[Kaldakaï]

*Je trouverais bien, vas-y descend.* Dit-il en saisissant la corde fermement. 

ARK

*Ok*

J'attache bien la corde et commence à descendre en rappel. 

MJ

Arkhein commença à descendre retenu par Kaldakaï, la lumière de la torche au fond du gouffre lui permettait de voir où aller.

Il mit quelques minutes à descendre et rejoindre Throm.

Comme il l'avait dit, un tunnel éclairer comme à l'accoutumé partait vers le nord. 

ARK

-Je ne sais même pas depuis combien de temps nous sommes là-dedans...C'est bon Kal', tu peux venir !

Je reste sur mes gardes, à l'affût. 





MJ

Kaldakaï remonta la corde. Après quelques seconde, le bout de cette dernière tomba devant Arkhein et Throm.

[Kaldakaï]

-J'ai attacher la corde à un rocher saillant, je descend !! 

ARK

-Ok ! 

Je fais quelques pas dans le couloir et me retourne pour ne pas avoir le dos à découvert du barbare. 

MJ

Kaldakaï rejoignit rapidement Throm et Arkhein. Puis il réussit à récupérer la corde en la secouant fortement.

Le trio repartit alors dans le nouveau tunnel, après quelques dizaines de mètres, ils remarquèrent un rebord de pierre contre le mur du tunnel. Deux livres poussiéreux à la reliure de cuir,l'un noir et l'autre rouge étaient poser sur ce rebord.

[Throm]

-Des bouquins ! Inutiles, venez on continus !! 

ARK

Je prend le livre noir.

-Voyons d'abord ce qui est écrit là-dedans. 

MJ

Les pages du livre étaient toutes collées entre elles, mais au centre, un petit trou y été découpé. Il épousait la forme exact d'un flacon fermé par un bouchon de liège qui contenait un liquide translucide.

[Throm]

-J'aime pas trop ça. 

ARK

Je prend le flacon dans mes mains.

-Qu'est-ce que ça peut être ?! 






MJ

[Throm]

-Surement du poison.

[Kaldakaï]

-C'est possible mais on est sur de rien. 

ARK

-Si ça en est, on pourra toujours s'en servir.

J'ouvre le deuxième livre. 

MJ

Arkhein ouvrit le livre, ce dernier se désagrégea et les pages tombèrent en poussières au pied du maitre du nen. 

ARK

-Hum....en espérant que ça ait fait ça parce qu'il était vieux.

Je met le flacon dans mon sac à dos et continue ma route. 

MJ

Arkhein, Kaldakaï et Throm continuèrent leur route dans le tunnel, soudain ce dernier bifurqua brusquement sr la droite.

Des bruits de pas lourds et des grognements commençaient à se faire entendre depuis ce couloir.

[Throm]

-Des bruits de pas !! Certainement des monstres ! 

ARK

J'avance doucement pour voir ce qu'il se passe.

-Fonce pas dans le tas. 










MJ

Arkhein s'avança lentement et se retrouva face à deux énorme créature à une vingtaine de mètres qui le repérèrent tout de suite.

[Throm]

-Mais pourquoi tu te montre ?!

Les deux créatures étaient bipèdes et environ une fois et demi plus grandes qu'un humain bien que très mince. Leur bras et leur jambes étaient longs et disgracieux. Les secondes s'achevaient par des pieds munis de trois orteils, les premiers par de puissantes mains aux griffes redoutables. Leur peau avait la consistance du caoutchouc et une masse frétillante leur faisait office de cheveux.


ARK

-On va s'amuser !

Je fais apparaitre ma chaîne. 












MJ

Kaldakaï se plaça à coté d'Arkhein.

[Kaldakaï]

-Mmmh des trolls, ça va être plus mouvementé que d'habitude.

Les deux trolls commencèrent alors à prendre leur élan et se mirent à courir vers Arkhein et Kaldakaï en hurlant.

[Kaldakaï]

-Je prends celui de droite. Attends le tiens, je charge le miens et le repousse un peu plus loin pour que l'on puisse se battre sans se gêner. Dit-il en saisissant la lance qu'il avait dans le dos.

-Surtout ne baisse pas ta garde. 

ARK

Je donne un coup de chaîne latéral vers le bas pour le faire tomber en avant comme lors de mon premier combat dans le labyrinthe. 

MJ

La chaine d'Arkhein frappa les jambes du monstre en pleine course mais ne le stoppèrent pas pour autant et il chargea Arkhein en lui assénant un puissant coup d'épaule qui le projeta contre le mur derrière lui.

Throm sorti alors du coin du couloir et attaqua le trol verticalement à la tête avec un cri de rage. Sa hache frappa le monstre sur le crâne mais ce dernier ne subit qu'un simple coup qui ne semblait pas trop le déranger.

[Throm]

-Ca risque d'être difficile !!

Kaldakaï chargea en tenant sa lance de travers devant lui et percuta le trol en le repoussant d'un bon cinq mètres.

[Throm]

-Mais... Il vient de repousser ce monstre ?! 

ARK

-On dirait peut être pas mais Kaldakaï est un guerrier d'élite. C'est le plus puissant que j'ai jamais vu de ma vie et j'ai vu plusieurs champs de bataille.

Je vise le troll et lance une immolation terrestre sur lui. 





MJ

Arkhein frappa le sol du poing, une tornade de flammes incandescentes s'éleva alors autour du Troll qui hurla de douleur, mais une fois la tornade passée, il ne restait que quelques brûlures minimes sur son corps.

Throm enchaina et infligea une belle entaille à la cuisse droite du Troll. Le troll riposta et griffa profondément le barbare à la poitrine.

Kaldakaï attaque le troll à coup de lance et le blessa par trois fois. Le troll attaqua en frappant Kaldakaï d'un coup de poing au visage sans trop de dommages. 

ARK

Je donne un coup horizontale dans la tempe du troll et essaye de l'écraser contre le mur. 

MJ

La chaine de kaldakaï fouetta la tête du troll et l'entailla à la joue. Le Troll asséna un terrible coup de poing dans le ventre d'Arkhein qui lui brisa quelques côtes dans un bruit d'os qui craquent. Throm frappa de toutes ses forces et blessa profondément le Troll dans le haut du dos. Arkhein remarqua alors que la plaie à la cuisse du monstre commençait lentement à se refermer.

L'autre troll griffa légèrement Kaldakaï à l'épaule gauche, Kaldakaï riposta en frappant le troll à l'arrière du genou gauche pour lui faire poser à terre puis il se redressa et vint lui planter sa lance à la base du coup dans l'épaule droite. 

ARK

Je continue les frappes sur la boite crânienne du troll en visant les tempes pour déstabiliser son oreille interne. 

MJ

La chaine d'Arkhein fit mouche une nouvelle fois, ouvrant une plaie à la tempe du monstre. Le trôll riposta et Arkhein encaissa un coup de griffe qui lui ouvrit une belle entaille à l'avant bras gauche.
Thrôm s'acharna sur la têt du monstre mais ce dernier bloqua l'attaque en saisissant le manche de la hache du barbare juste à la base de la lame. Puis il poussa un grand cri en vue d'intimider l'homme.
Pour toute réponse, Throm cria à son tour envers le Trôll.

L'autre trôll frappa à nouveau Kaldakai à la poitrine sans lui causer de gros dommages. Kaldakaï poussa un cri d'énervement. Il frappa le monstre en plein ventre avec la pointe de sa lance, la retira, tourna sur lui même en faisant tourner son arme au dessus de sa tête tout en infligeant une profonde entaille en travers du visage du troll dans son mouvement il asséna un terrible coup de pied dans le ventre du Troll qui se plia en deux. Kaldakaï sauta alors avec un salto latéral par dessus le monstre, dans son saut il planta sa lance dans le dos du trôll le transperçant de par en par. En atterrissant derrière son adversaire il l'obligea à se redresser en relevant sa lance toujours dans le corps de la créature.
Ensuite avec une force herculéenne il souleva le trôll, le fit passer au dessus de sa tête et l'écrasa violemment au sol. Malgré cela, et un étourdissement évident, le monstre se releva.

[Kaldakaï]

-Ah ah !! Ca fait bien longtemps que je n'ai pas eu affaire à un adversaire aussi coriace !! 


ARK

-Ahahah c'est la première fois que j'ai affaire à des adversaires aussi coriaces ! 

Je m'acharne sur le visage du troll. 

MJ

Cette fois, le Troll évite l'attaque d'Arkhein en se baissant. Puis en se relevant il attrapa Arkhein par la gorge, le soulève et lui plaqua la tête contre le plafond puis continua de l'écraser.

Throm blessa de nouveau le troll dans le dos sans pour autant lui faire lâcher prise.

L'autre troll frappa Kaldakaï avec un coup de poing au ventre. Le dragon riposta et transperça la poitrine du troll par trois fois d'affiler. le monstre s'effondra à genou, à demi mort.

ARK

Je positionne ma main devant le visage du Troll et utilise mon cône de froid, mon sort le plus puissant.

-Meurs, saleté ! 

MJ

Un cône de froid quitta la main d'Arkhein et frappa de plein fouet le Troll qui se recouvrit de givre. Le Troll relâcha Arkhein qui retomba sur ses pieds. Mais le monstre n'en resta pas là et tenta de riposter avec un puissant coup de poing à la tête d'Arkhein, ce dernier esquiva de justesse en roulant sur le coté. Throm attaqua avec un puissant coup vertical ascendant visant sous la tête du troll, mais ce dernier bloqua l'arme du barbare en saisissant le manche de la hache avec sa main droite.

Face à Kaldakaï, le Troll était à genou, au sol et en très piteux état. Il tenta désespérément d'attraper Kaldakaï à la gorge avec sa main gauche. Le dragon dévia l'attaque du troll avec le manche de sa hache puis retourna sa lance et transperça le crâne du monstre avec cette dernière.

La créature s'effondra au sol sans vie. 

ARK

Je re-frappe le troll sur les tempes pour le sonner.

-Yaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah 










MJ

Le coup d'Arkhein sonna le troll qui commença à vaciller et lâcha la hache de Throm, ce dernier réagit à la seconde et asséna un coup de hache puissant qui trancha net la tête du monstre. Le corps de ce dernier s'effondra dans un grondement sourd.

Kaldakaï revint auprès d'Arkhein et throm.

[Kaldakaï]

-Vous allez bien ? 

ARK

-Pas tellement non, je n'ai plus beaucoup de puissance et plus aucun sorts. 

MJ

[Throm]

-Ouais, on s'en est sorti de justesse.

[Kaldakaï]

-On va explorer le couloir un peu plus loin et essayer de trouver un endroit où l'on pourra se reposer. 

ARK

-Merci Kal', ça serait pas mal. J'avance et regarde les alentours. 

MJ

Arkhein, Throm et Kaldakaï reprirent leur route et au bout d'une dizaine de minute ils débouchèrent sur une caverne humide. le sol était rocailleux et le plafond, très haut, était hérissé de stalactites qui pendaient telles de longues dents menaçantes. L'eau qui s'en écoulait goutte à goutte formait sur le sol des flaques laiteuses. Le tunnel se prolongeait au delà d'une voûte en forme de bouche démoniaque. 

ARK

-Je suis vraiment en mauvais état. On attends ici ou on continue un peu?

Je fais disparaître ma chaîne. 









MJ

[Kaldakaï]

-Je vais explorer un peu cette grotte, vous n'avez qu'à vous reposer ici. Essayez de dormir un peu, je vous réveils en cas de problème.

[Throm]

-Mais et toi tu ne dors pas ?!

[Kaldakaï]

-Non ça va je ne suis pas fatiguer, je n'ai pas autant souffert que vous du Troll. 

ARK

-Je te dis, c'est un guerrier d'élite.

Je m'assied et me pose contre un mur. 

MJ

Throm s'allongea à même le sol, en premier bien soin de mettre sa hache à portée de main.

[Throm]

-Bon alors reposons nous quelques heures.

Kaldakaï s'éloigna alors un peu et commença à inspecta la grotte. 

ARK

Je m'allonge dans mon sac de couchage préalablement sorti. 

MJ

Arkhein installa son sac de couchage et s'endormit, il fut réveiller doucement par Kaldakaï.

[Kaldakaï]

-Arkhein ! Arkhein réveils-toi, on repars. 

ARK

-Hum...ouais. J'arrive.

Je me lève difficilement, range mon sac de couchage et le remet dans mon sac à dos. 



MJ

Pendant qu'Arkhein se préparait, Kaldakaï réveilla Throm. Ce dernier se leva sans rechigner en empoignant son arme, prêt à en découdre. 

ARK

Je m'étire et me met à marcher.

-Hop, allons-y! 

MJ

Le trio se remit en route et traversa la voûte. Le tunnel continua sur une bonne centaine de mètres avant de finir sur une haute porte en chêne.

Throm s'avança d'un pas confiant et saisit la poignée qu'il tourna.

[Throm]

-C'est ouvert. Dit-il sous le regard quelque peu dépité de kaldakaï.

[kaldakaï]

-Au moins tu ne perds pas de temps. 

ARK

-Continue d'être devant Throm, tu es un très bon éclaireur. 

MJ

Throm ouvrit la porte et pénétra dans une pièce éclairée par des torches. Au centre, un nain était assis dans un grand fauteuil sculpté. Il avait les cheveux brun court et une barbe courte et hirsute. Il était torse nue avec un simple pantalon de toile retenu à la taille par une ceinture de soie blanche.

[Nain]

-Entrez je vous prie, entrez. 

ARK

Je fais apparaitre ma chaîne.

-Qui êtes-vous?

MJ

[Nain]

-Je suis le maitre de l'épreuve, entrez je vous prie. 
ARK

-Hum...ouais.

Je m'approche doucement. 

MJ

Kaldakaï et Throm s'approchèrent également.

A peine avaient-ils mis un pied dans la salle que la porte en chêne se referma derrière eux.

[Throm]

-Un piège ?! Dit-il en affirmant ses mains sur sa hache. 

ARK

-Non Throm, je ne pense pas. 

MJ

[Nain]

-Aventuriers, je vous félicite, vous avez été très habiles pour parvenir jusqu'ici ; mais vous le savez, il ne peut y avoir qu'un seul vainqueur à l'épreuve des champions. En ma qualité de Maître de l'Epreuve, il est de mon devoir envers le Baron Sukumvit de ne permettre qu'au meilleur de poursuivre. 

ARK

-Je ne pense pas que vous ayez le pouvoir de nous séparer. 

MJ

[Nain]

-Ne pensez pas que ce ne sont que des paroles en l'air. Vous n'êtes en rien capable d'aller à l'encontre de ce que je vais vous imposer. Tout dragon que vous soyez. Dit-il en pointant son regard vers Kaldakaï.

[Throm]

-Dragon ? Qu'est-ce que tu nous raconte comme conneries !? 

ARK

*Tu penses qu'il peut nous imposer ce qu'il veut?*

-Dans ce cas vous devez savoir lequel d'entre nous est le plus fort. 



MJ

[Kaldakaï]

*Aucune idée mais il à l'air sur de lui. Pour l'instant écoutons ce qu'il veut nous dire, nous aviserons le moment venu.*

[Nain]

-Bien entendu, j'ai vus tout vos faits et gestes depuis l'instant où vous avez poser le pied dans ce labyrinthe.

ARK

-Et que devons-nous faire à présent? 

MJ

[Nain]

-Je vais vous imposer une épreuve qui vous départagera en faisant appel à votre intelligence autant qu'à votre force. Mais surtout, n'essayez pas de vous débarrasser de moi, une telle entreprise serai vouée à l'échec. Maintenant, si vous voulez bien décider lequel d'entre vous trois commencera, je ferai, pendant ce temps, les préparatifs nécessaires.

Throm s'approcha d'Arkhein et vint lui murmurer à l'oreille.

[Throm]

-Je suis sur qu'il bluff, on devrait l'attaquer maintenant. 

ARK

Je lui chuchote : 

-Fais ce que tu veux Throm. 

MJ

Throm prit un air renfrogner et se contenta de rester sans bouger.

Le nain s'écarta de son trône et frôla une pierre à gauche de ce dernier. Une porte secrète s'ouvrit alors dans le mur.

[Nain]

-Vous avez décider de qui passera en premier ? 

ARK

*Une idée? J'aime vraiment pas ça...il est confiant malgré le fait que tu soit un dragon...* 




MJ

[Kaldakaï]

*Oui, il doit nous cacher quelque chose. Maintenant qu'il à ouvert un passage on peut essayer de l'attaquer mais nous devons rester sur nos gardes.* 

ARK

*Prêt? Je lance une attaque.*

Je me rapproche de Throm et lui chuchote.

-Prépare toi mon ami...

Je me rapproche du passage.

-Je vais y aller...dis-je au Maitre de l'Épreuve.

En passant à près de lui, je lance un geyser d'acide terrestre.

-Throm, Kal' à vous !!! 

MJ

Arkhein frappa le sol et son geyser aspergea le nain. Kaldakaï et Throm attaquèrent aussitôt le geyser disparu, le barbare frappa d'un grand coup de hache sur la tête du nain et Kaldakaï lui asséna un terrible coup de poing eu bas ventre.

Mais à la stupeur de tous, le nain n'avait pas bouger d'un pouce et n'avait aucune traces de brûlures d'acide.
Il se contentait de rester debout sans bouger à subir les attaque qui ne lui faisait aucuns effets.

[Nain]

-Je vous avais dis que toute attaque envers moi était vaine. Mon corps est protéger par une aura magique indestructible. Des êtres si faible que vous ne pouvez pas me blesser.

Kaldakaï restait ébahi et Throm commençait à rager dans sa barbe.

[Nain]

-Maintenant que tout malentendu est éclairci, pouvons nous commencer ? 

ARK

-Je...euh...d'accord.

*Merde...c'est quoi ce truc bordel...je vais y aller Kal'. On garde le contacte.*

-J'y vais.

MJ

[Kaldakaï]

*Reste prudent*

Le nain fit entrer Arkhein dans une petite pièce ronde. La porte se referma derrière eux et deux dés en os de la taille d'un poing apparurent sur le sol.

[Nain]

-Votre première épreuve consistera à lancer ces deux dés. 

ARK

-Puis-je avoir au moins toutes les règles? Que ce passe-t-il selon les résultats? Parce que si vous voulez vraiment me tester sur des épreuves régient par le hasard, je ne vois pas comment cela peut mettre en évidence mes forces et mes fragilités. 

MJ

[Nain]

-Tu n'as rien besoin de savoir. Tu n'as qu'à lancer les dés. 

ARK

Je prend les dés et les lance. 

MJ

Les dés roulèrent sur le sol, le 5 et le 3 sortirent alors.

[Nain]

-8, très bien. Maintenant vous allez les lancer de nouveau mais avant, vous devez deviner si le résultat qui sortira sera supérieur, égal ou inférieur à 8. 

ARK

-Je dirais inférieur.

Je prend les dés en os et les lancent.








MJ

Arkhein relança les dés qui s'arrêtèrent sur 2 et 2.

[Nain]

Bien, vous avez réussi la première épreuve. Vous avez donc droit à une récompense.

Le nain fit apparaître une fiole dans chacune de ses mains, les deux contenait un liquide incolore.

[Nain]

-Choisissez l'une des deux fioles et buvez en le contenu. L'une vous soignera, l'autre n'est rien d'autre que de l'eau.

ARK

Je bois la fiole à ma gauche.

-Espérons que celle-là me guérisse. 

MJ

Arkhein avala la fiole dans la main droite du nain.

Il senti alors une aura bienfaisante l'envelopper et une partie de ses blessures se résorbèrent sans toutefois le remettre en pleine forme.

[Nain]

-Bon choix. Passons à l'épreuve suivante.

Le nain claqua des doigts, les dés disparurent et un panier retourné apparut au centre de la pièce. Le nain attrapa le panier et le souleva dévoilant un cobra royal qui se dressa aussitôt avec un air méfiant envers Arkhein.

[Nain]

-Ton épreuve est simple. Tu dois réussir à attraper ce cobra sous la tête d'une seule main sans qu'il te morde. Cette fois il n'est pas histoire de chance, seul ta vitesse et tes réflexes feront la différence. 

ARK

Je sors ma chaîne et frappe le cobra. 









MJ

Le coup d'Arkhein frappa l'animal et le tua d'un coup.

Le nain toisa Arkhein d'un regard inquisiteur.

[Nain]

-Dommage tu as échouer. 

ARK

-Je dois l'attraper sous la tête sans me faire mordre, si il y a entorse aux "règles" ce n'est pas ma faute, vous ne me les avez pas dites alors que je vous l'ai précédemment demandé. 

MJ

[Nain]

-Je t'ai juste demander de l'attraper. Maintenant je dois te punir.

Le nain fit de nouveau apparaître deux fioles dans ses mains, l'une rempli d'un liquide vert et l'autre d'un liquide rouge.

-Choisi l'une de ces deux potions et avale son contenu. 

ARK

Je regarde les deux fioles. e prend la rouge et l'avale. 

MJ

Arkhein avala la fiole rouge mais rien ne se passa.

[Nain]

-Tu as décidément beaucoup de chance. Mais maintenant, recommence.

Le nain fit apparaître un nouveau panier qu'il souleva pour dévoiler un autre serpent. 

ARK

Je fais disparaitre ma chaîne. 

-Allons-y..

Je fais le moins de bruit possible pour ne pas créer de vibrations et rapproche ma main droite derrière sa tête puis fonce pour l'attraper, le pouce sur son front et les autres doigts sous sa tête pour l'empêcher de mordre. 




MJ

Arkhein s'approcha de l'animal et tenta de l'attraper mais le cobra réagit et se jeta sur la main du maitre du nen tout crochets dehors.

Arkhein retira sa main juste à temps pour éviter la morsure du cobra. 

ARK

-Ouf....

Je me frotte les mains, regarde l'animal, la main la plus derrière sa tête pour qu'il la voit le moins possible et fonce pour l'attraper de la même façon. 

MJ

D'un geste vif et agile, Arkhein attrapa l'animal sous la tête et le maintien de façon à ce qu'il ne puisse plus mordre. Le serpent se mit à siffler de rage et enroula son corps autour du bras d'Arkhein.

ARK

Je sers un peut plus fort sa tête et essaye de dérouler le corps avec l'autre main.

-Oula, essaye pas de m'avoir toi. 

MJ

Le nain claqua des doigts et le serpent disparu.

[Nain]

-Bien jouer, vous pouvez maintenant passer à l'épreuve suivante. Nous devons retourner dans la salle précédente, suivez moi. Dit-il en retournant vers la salle par laquelle ils étaient entrer. 

ARK

-Je vous suis.

*Première épreuve, on lance deux dés puis tu dois deviner si tu feras plus ou moins à la deuxième. Ensuite tu as un cobra que tu dois attraper sans qu'il te morde, j'ai confiance en toi là-dessus.* 











MJ

[Kaldakaï]

*C'est noté*

Le nain ramena Arkhein dans la pièce avec le trône où Throm faisait les cent pas et où Kaldakaï était adossé contre un mur.

Il traversa la salle et ouvrit une nouvelle porte cachée.

[Throm]

-A les voila, alors comment ça c'est passer ? 

ARK

-Pas trop mal pour l'instant. Quelques problèmes mais ça s'est arrangé. Vous inquiétez pas ! 

MJ

[Nain]

-Ne perdons pas de temps, suivez moi. Dit-il en s'engageant dans la nouvelle issue. 

ARK

Je le suis.

-Toujours là quand il le faut. 

MJ

Le nain conduisit Arkhein le long d'un fin couloir jusqu'à une autre porte.

[Nain]

-Ton épreuve t'attends de l'autre coté. 

ARK

Je fais apparaitre ma chaîne et j'avance doucement puis ouvre la porte. 









MJ

Arkhein s'avança et entra dans une nouvelle salle également circulaire., mais celle-ci ressemblait davantage à une petite arène. Le sol était couvert de sable, et un balcon faisait le tour du mur.

Face à la porte secrète par laquelle il venait d'entrer, se trouvait une porte en bois à l'aspect sinistre. Soudain, un appel alerta Arkhein.

[Nain]

-Participant à l'épreuve. Attrape ceci. Dit-il en lançant deux petit bout de papier au sol depuis le dit balcon. 

ARK

Je prend les bouts de papier.

-Super, j'en avais tellement besoin ! Non sérieusement, pourquoi ces bouts de papier?

Je les observe savoir si il y a quelque chose dessus. 

MJ

Sur l'un des morceaux de papier était écrit PICORONS et sur l'autre MARION TUE.

D'un ton toujours calme, le nain reprit.

[Nain]

-En réarrangeant les lettres de ces mots, vous découvrirez les noms de deux créatures. Je vous laisse le soin de choisir laquelle vous voulez affronter dans l'arène de la mort !! 

ARK

-Je n'en ai deviné qu'un donc dans le doute, je choisis le scorpion !

Je me prépare à me battre. 

MJ

La porte en bois se souleva alors et Arkhein put voir se faufiler au dessous l'immense corps noir et grotesque d'un scorpion géante mesurant un bon trois mètres de long sur deux de haut.

[Nain]

-Il est temps de mesurer ta force. Dit-il en ricanant. 

ARK

-Merde...j'avais pas pensé à ça...

Je me rapproche juste suffisamment pour pouvoir frapper le scorpion verticalement. 
MJ

La chaine frappa lourdement le monstre et fissura sa carapace au dessus de son dos.

Le scorpion attaqua alors d'un terrible coup de pince qu'Arkhein esquiva de justesse. 

ARK

-YYAAAAAAAAAAAAAAAAAAaah 

Je re-frappe la fracture dans la carapace. 

MJ

Cette fois ci le scorpion utilisa le dard de sa queue pour dévier l'arme d'Arkhein puis il riposta en frappant Arkhein en plein visage. Ce dernier s'étonna de ne reculer que d'un pas et de n'avoir qu'une fine entaille à la lèvre inférieure. 

ARK

Je donne un coup verticale sur l'articulation de sa patte pour la déchirer ou la casser. 

MJ

Le coup de chaîne cassa de nouveau la carapace du monstre au niveau de sa pince sans la déchiré. Le Scorpion attaqua alors avec son dard en direction du sternum d'Arkhein se dernier esquiva en pivotant sur sa droite. 

ARK

-Fiouu, pas passez loin.

Je donne un coup horizontale dans la gueule de la bête.

-Tu vas arrêter oui? 

MJ

Le scorpion utilisa sa pince droite pour protéger sa tête et la chaîne d'Arkhein s'enroula autour de cette dernière, la créature tira alors violemment vers lui et désiquilibra Arkhein un instant.

ARK

Je met mon bras gauche sur ma chaîne et tire avec les deux bras.

-Rrrrrrrrraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaarrrrrr !!! 

MJ

Arkhein attira le scorpion vers lui qui se retrouva ventre à terre à ses pieds. 



ARK

Je détache ma chaîne du scorpion et donne un coup verticale pour l'écraser. 

-J'aurai du choisir l'autre bestiole ça se trouve ! 

MJ

Le coup d'Arkhein aggrava encore la fissure de la carapace du scorpion. Ce dernier se releva difficilement et se recula contre le mur de l'arène en menaçant de son dard. 

ARK

Je lui fonce dessus, saute et lui donne un autre coup verticale dans la gueule. 

MJ

Le coup d'Arkhein frappa puissamment le monstre qui s'effondra au sol sans vie. 

ARK

Je fais disparaitre ma chaîne.

-Ouf, ça, c'est fait. Autre chose, une bête à tuer? Une princesse à sauver? 

MJ

[Nain]

-Bravo, bien jouer, on peut compter ceux qui en sont arriver là sur les doigts d'une main.

Sur ce il lança un sac de toile au sol dans l'arène.

-Repose toi et restaure toi avant la dernière épreuve, je reviens dans dix minutes. 

ARK

Je prend le sac de toile et l'ouvre.

-Bon qu'as-t-il mis dedans? 

MJ

Arkhein découvrit une bouteille de vin ainsi qu'un poulet griller froid dans le sac. 

ARK

Bon, c'est déjà ça.

Je m'assied, enlève mon armure et me met à manger et boire ce qu'il y avait dans le sac. Après mon repas, je m'allonge quelques instants en attendant. 
MJ

Arkhein se rendit compte en buvant le vin qu'il n'était pas naturelle. Il se sentit reposer et apaisé après l'avoir bue et certaine de ses douleurs musculaires s'estompèrent.

Vingt minutes plus tard le nain réapparut au balcon.

[Nain]

-Excusez moi d'être en retard, ça à duré un peu plus longtemps que prévu. Nous avons donc un problème tout à fait intéressant à résoudre et vous devriez vous préparer pour affronter votre prochain adversaire. 

ARK

-Un problème? dis-je en me relevant.

J'enfile mon armure et l'attache bien, je pousse le sac de toile et fais apparaître ma chaîne. 

MJ

[Nain]

-Un problème pour toi en fait.

La porte en bois se souleva de nouveau et Arkhein eut alors la surprise de reconnaître un visage familier, celui de Throm. Blessé et portant le trou d'une vilaine meurtrissure à la poitrine il ne semblait pas reconnaître le maitre du nen.

Il commençait à avançait vers Arkhein, la rage aux lèvres et en brandissant sa hache.

[Nain]

-Le cobra l'à mordu, mais il est fort comme un boeuf et à survécu là où n'importe qui d'autre serait mort. A présent il va falloir vous départager. 

ARK

-Bon Throm je me doute que tu sais pas ce que tu fais mais je dois au moins essayer : ne fais pas ça !

Je me prépare à le frapper aux jambes pour qu'il tombe si il continue. 

MJ

[Nain]

-Ca ne sert à rien, il ne se souvient même plus de qui tu es !

Throm commença alors à charger Arkhein qui exécuta son attaque dans les jambes mais le barbare l'esquiva d'un bon sur le coté et attaque Arkhein d'un coup à la tête.

Arkhein esquiva l'attaque in extrémis en roulant sur le coté.

ARK

Je redonne un coup aux jambes à Throm pour le faire tomber. 

MJ

Cette fois ci l'attaque d'Arkhein réussit et Throm tomba lourdement sur le dos. 

ARK

Maintenant qu'il est à terre, je frappe ses jambes pour plus qu'il ne puisse se relever. 

MJ

Throm roula vers l'arrière et se releva en évitant l'attaque d'Arkhein.

Il poussa un cri de rage et se remit en garde. 

ARK

Je frappe cette fois la main droite de Throm .

-Bon essayons comme ça. 

MJ

La chaine frappa la main du barbare qui lâcha son arme de la main droite mais avec force il tourna sur lui même et attaqua Arkhein de sa seule main gauche en lui assénant un coup dans la hanche gauche. Heureusement, l'attaque à une seule main manquait de force et la blessure fut grandement réduite. 

ARK

-Bon là c'est trop.

Je frappe le crâne de Throm avec ma chaîne. 

MJ

Arkhein mit toutes ses forces dans son attaque et sa chaîne ouvrit littéralement la tête du barbare en deux qui s'effondra sans vie. 

ARK

-Oups...Euh je crois que c'est fini là.

Je fais disparaître ma chaîne. 

_________________
Ceux qui exhibent leur force se cachent quand les vrais puissant se montrent !
Revenir en haut Aller en bas
http://zsxbahamut.forumactif.com
Djiyuncin
Maitre du jeu
avatar

Masculin
Age : 32


MessageSujet: Re: ARKHEIN   Ven 16 Mar 2012 - 23:47

MJ

[Nain]

-Très bien, très bien. Tu viens de réussir la première partie de ton épreuve. Près pour la dernière ? 

ARK

-De toute façon, ais-je vraiment le choix? Je suis prêt.

Je fais ré-apparaître ma chaîne.

*Tu m'entends? Je viens de tuer Throm qui avait été mordu par le cobra...* 

MJ

[Nain]

-Je pense que cette surprise sera encore plus étonnante pour toi que la précédente.

La porte en bois se souleva alors pour laisser apparaître le visage de Kaldakaï qui semblait se trouver dans le même état que Throm. Il portait la marque de la morsure de cobra au niveau de son poignet gauche.

[Nain]

-Pour celui là ce fut encore plus difficile et je fut forcer d'utiliser de puissant sortilèges pour le soumettre. 

ARK

-Pourquoi le soumettre et ne pas le laisser réussir? Vous venez de trahir vos propres règles : "En ma qualité de Maître de l'Épreuve, il est de mon devoir envers le Baron Sukumvit de ne permettre qu'au meilleur de poursuivre". 

MJ

[Nain]

-Ici c'est moi qui fait les règles, et je les appliques comme il me plait, les promesses ne sont que des mots. J'avais envie de voir ta tête face à ton ancien ami.

Kaldakaï commença à entrer dans l'arène avec un regard colérique comme jamais Arkhein ne le lui avait vu. 

ARK

-Les promesses ne sont que des mots....

Je regarde le nain vers le balcon et cours en essayant de sauter dessus. 





MJ

Arkhein couru et sauta sur le balcon près du Nain, mais ce dernier tendit les mains vers le maitre du nen et une onde de choc repoussa ce dernier qui tomba lourdement au sol.

[Nain]

-C'est en bas que ça se passe !!


Kaldakaï en profita pour charger vers Arkhein et vint le plaquer au sol en le tenant à la gorge avec sa main droite. Puis il asséna un coup de poing dans le ventre d'Arkhein avec sa main gauche.

Etrangement, Arkheion encaissa le coup sans trop de mal. 

ARK

Je donne un coup de genoux dans les parties intimes de Kaldakaï.

-Lâche moi Kal', c'est moi. Il t'as ensorcelé ! 

MJ

Le coup d'Arkhein ne fit pas bouger Kaldakaï, ce dernier se releva en soulevant Arkhein de terre d'un bras, puis il projeta le maitre du nen contre le mur juste sous l'endroit ou se trouvait le nain. Arkhein s'écrasa fortement contre le mur avant de retomber au sol.

La tête du nain passa alors par le bord du balcon pour regarder Arkhein.

[Nain]

-Hihihi, alors que penses-tu de ma surprise ?

Kaldakaï commença alors à charger vers Arkhein, arriver tout près de lui il sauta et asséna un terrible coup de poing au Nain qui alla s'écraser contre le plafond de l'arène avant de s'écraser au sol au milieu de celle ci.

Kaldakaï retomba sur ses pieds devant Arkhein et tendit sa main vers lui.

[Kaldakaï]

-Ca va aller ? 










ARK

Je prend sa main pour me relever.

-Je euh...premièrement pardonne moi pour tes bijoux de famille et ensuite...Me refais plus jamais ça.

Je regarde le nain.

-Je dois m'occuper de lui...je suis désolé si tu ne le veux pas mais je suis obliger, on ne peut trahir les gens comme ça...

Je me dirige vers le Maitre de l'Epreuve avec ma chaîne et l'attrape dans ma chaîne de Zetsu.

-Plus de magie avant-tout. 

MJ

[Kaldakaï]

-Désolé, mais je n'avais pas le choix pour le tromper.

Le nain qu'Arkhein croyait inconscient se releva très vite et recula d'un bon avant que le maitre du nen n'ai put l'approcher.

[Nain]

-Alors comme ça tu n'as jamais était sous mon emprise, tu as jouer la comédie tout ce temps. Mais je ne vous ai pas encore montrer toute ma magie. 

ARK

-JE TE DIS D'ARRÊTER!!!

Je le frappe de ma chaîne du Zetsu. 

MJ

La chaîne d'Arkhein fila vers le nain et s'enroula autour de lui avantt de s'accrocher à elle même.

[Nain]

-Tu crois vraiment pouvoir m'arrêter avec une simple chaine ? Dit-il avant d'enchainer sur une formule magique incompréhensible.

Il commença alors vouloir briser la chaîne mais cette dernière restait solidement enroulée autour de lui.

[Nain]

-Quoi ?! Mais pourquoi ?! Pourquoi mon sort ne fonctionne pas ? 



ARK

-Tes sorts de trahissent, voit ce que cela fait de mentir.

Je frappe son coeur de la chaîne du Jugement. 

MJ

La chaine du jugement vint rapidement traverser la poitrine du nain et s'enrouler autour de son coeur. la pointe de l'épée s'enfonça alors dedans.

[Nain]

-Mais ?! C'est quoi cette chaine ?

[Kaldakaï]

-Cette chaine va te faire regretter toutes les trahisons que tu as pus commettre dans ta vie. 

ARK

-Maintenant, Nain, Obéis-moi et ce jusqu'à ta mort, dans le cas contraire, elle viendra te chercher directement en perçant ton cœur. 

MJ

A peine Arkhein avait-il prononcer son serment que la chaine du jugement se brisa dans la poitrine du nain pour n'y laisser que la petite épée et la partie de chaine qui entourait son coeur.

[Nain]

-Qu'est-ce que c'est que ces sornettes ? Tu crois vraiment que je vais t'obéir ? 

ARK

-Essaye une seule fois le contraire et tu mourras. Je choisis si je veux te rendre tes pouvoirs magiques, c'est déjà un avantage. Et dans le cas où tu voudrais casser ma chaîne, tu n'aurai pas le temps de riposter contre ce que pourrait te faire Kaldakaï ici présent. Libre à toi de ne pas me croire, je pourrais annihiler tout tes pouvoirs et pas t'ordonner une ligne de conduite? Ahahah, que tu crois...

Je le laisse encore un peu dans la chaîne du Zetsu. 










MJ

[Nain]

-Je mourrais si je ne t'obéis pas ? Mais à la seconde où tu me libéreras je te tuerais sans que tu ne puisse réagir et même ton ami ne pourra pas l'empêcher.

[Kaldakaï]

-Tu ne veux donc pas comprendre. Il suffit à Arkhein de t'ordonner de ne pas attaquer pour que meurt à l'instant ou tu essayeras. 

ARK

-Bon allons-y... Ne nous attaque pas ! Si tu essayes, le bout de ma chaîne qui est resté dans ton cœur te le transpercera.

Je détache ma chaîne du Zetsu. 

MJ

Le nain resta sans bouger, visiblement indécis et perplexe.

[Kaldakaï]

-Il à l'air d'avoir compris. 

ARK

-Bon, maintenant je vais te poser plusieurs questions. Pas besoin de te dire que me mentir te tueras. Dis la vérité !

Je m'assied en tailleur.

-Comment doit-on sortir de ce labyrinthe? Connais-tu des points faibles chez ton Maître, le Baron Sukumvit et si oui, lesquels?

*SI tu as des questions, poses-les.* 

MJ

[Nain]

-Je connais les passages secret de cette arène, je sais où est le chemin le plus court. Et mon maitre n'a plus de points faibles. 

ARK

-Comment ça "plus" de points faibles? Autre question, on nous a parlé de pierres précieuses pour sortir, où se trouvent-elles? 



MJ

[Nain]

-Mon maitre est un vampire, mais il porte au doigt l'anneau de mordenkaiser. Les cristaux sont dispersées dans le labyrinthe, je ne sais pas où ils sont car ils sont déplacer à chaque nouvelle épreuve.

ARK

-Et quel est le pouvoir de cet anneau?

MJ

[Nain]

-Il n'a aucuns pouvoir, mais un vampire l'ayant à son doigt ne craint plus ce qui lui fait peur en temps normal. 

ARK

-Comment doit-on tuer un vampire? 

MJ

[Nain]

-En lui coupant la tête ou en le brûlant. Ce sont les meilleurs moyens. 

ARK

-Savez-vous au moins à quoi ressemblent ces pierres précieuses? 

MJ

[Nain]

-Elles peuvent être n'importe quoi, rubis, saphir, émeraude. 

ARK

*Bon, à quoi pourrait-il encore nous servir...., une idée Kal'?"

-Pourquoi es-tu au service de Sukumvit? 









MJ

[Kaldakaï]

*Demande lui de nous ouvrir le passage permettant de sortir d'ici.

[Nain]

-Pour le plaisir, j'aime voir les pauvres champions comme vous mourir dans ce labyrinthe. 

ARK

-Preuve est faite que visages dévots et pieuses actions nous servent à enrober de sucre le diable lui-même. Maintenant, ouvre-nous le passage permettant de sortir d'ici. 

MJ

Kaldakaï et le Nain toisèrent Arkhein du regard avec un air étonné.

[Nain]

-Euh... suivez moi. Dit-il en se dirigeant vers l'entrée de l'arène. 

ARK

Je le suis, la chaîne toujours apparente. 

MJ

Le nain retourna dans la pièce où se trouvait le trône, puis il appuya sur une pierre et le trône pivota sur lui même pour dévoiler un tunnel éclairé comme à l'accoutumée de ce labyrinthe.

[Nain]

-Voici la sortie. 

ARK

-On te suit, j'ai encore besoin de toi mon...ami. dis-je en souriant.

-Sinon, tu as des monstres ou des gens ici qui peuvent t'obéir à toi et pas à ton maître? 

MJ

[Nain]

-Je ne peux pas aller plus loin, mon maitre me tuerait si j'agissais contre lui. 




ARK

-Car il est au courant de ce qu'il se passe actuellement? Il peut savoir que tu continues avec nous? 

MJ

[Nain]

-Il le sait certainement dé... ahhh.... AAAAHHHHH.... Le nain se mit alors à se tordre de douleur en se tenant la tête.

[Kaldakaï]

-C'est pas bon ça, ça sent l'emprise vampirique ! 

ARK

-Ouais, le problème c'est surtout qu'on peut rien faire là. Si il lui ordonne de nous tuer il mourra car je l'oblige à ne pas le faire... 

MJ

Le nain fini par se calmer et commença à parler d'une voix stridente.

[Nain]

-Vous n'êtes pas ici pour simplement remporter l'épreuve... 

ARK

-Non c'est vrai qu'outre les 10.000 pièces d'or promis que je n'aurai sans doute pas, ça ne me dérangerait pas du tout de botter le cul de ce vampire qui trompe toute la ville. 

MJ

Tout à coup, le nain tendit la main devant lui et un rayon de feu ardent en parti droit vers Arkhein.

Kaldakaï s'interposa et encaissa le rayon ardent à la poitrine.

Juste après cela, le nain s'écroula au sol sans vie. 

ARK

-Merde ! Tu vas bien Kal'? Je sais que tu peux encaisser mais tu ne t'es pas reposé depuis notre entrée dans le labyrinthe. Arrêtons-nous ici, et reposons-nous.

Je m'assied.

-Ne dis rien et repose toi, je te réveillerais dans 2/3h, même si tu ne t'endors pas, tu auras récupérer peut être un peu. 



MJ

Kaldakaï se tourna vers Arkhein dévoilant un minuscule cercle légèrement noirci sur la poitrine de son armure.

[Kaldakaï]

-Ca va ça ne m'a rien fait, ne perdons pas de temps. 

ARK

-On se dois d'être en forme, nous allons nous battre contre un vampire qui ne peut ressentir ce qui le repousse habituellement. 

Je lui montre le labyrinthe.

-Et à ce que je vois, il m'a tout de même l'air bien puissant. 

MJ

[Kaldakaï]

-Très bien, alors refaisons une pause. Cet endroit est certainement le plus sur du donjon, on peut s'y reposer tranquillement. 

ARK

-Je monte la garde alors, comme ça, on évite de se faire attaquer. 

MJ

[Kaldakaï]

-Je ne pense pas que ce soit nécessaire, mais fais comme tu veux.

Kaldakaï s'allongea alors au sol et commença à se détendre. 

ARK

Je m'assied et écoute aux alentours. 

MJ

Arkhein commença sa garde mais le repos de kaldakaï se passa sans encombres. ce dernier se réveilla au bout de trois heures environs.

[Kaldakaï]

-Tu as monter la garde tout ce temps. 



ARK

-Oui, je fais attention. dis-je en souriant.

-Je vais peut être me reposer un peu du coup...

Je fais disparaître ma chaîne et m'allonge dans mon sac de couchage en prenant soin d'enlever mon armure avant. 

MJ

[Kaldakaï]

-Très bien, je surveille, repose toi bien. 

ARK

Je me repose. 

MJ

Arkhein se reposa et se réveilla plusieurs après un sommeil réparateur.

[Kaldakaï]

-Ca va ? Bien dormi ? 

ARK

-Pas trop mal, pas en pleine forme mais ça va.

Je me lève, range mes affaires et remet mon armure et lui donne son allure normale : Verte mâte comme les couleurs de la famille Stratos.

-Allons-y.

Je continue le chemin. 

MJ

Arkhein et kaldakaï s'engagèrent dans le passage ouvert par le nain. Bientôt la tunnel se sépare en deux, l'un des passages partant vers le nord, l'autre vers l'ouest. de ce dernier provenait un léger bourdement assez sourd. 

ARK

-Ce bourdonnement ne me dit rien qui vaille....On y va? 

MJ

[Kaldakaï]

-C'est peut être un piège, mais c'est peut être important aussi. Soyons prudent. 
ARK

-Je pense que c'est pour dissuader les gens qui arrivent jusqu'ici....ou les attirer..

Je fais apparaître ma chaîne et avance dans le couloir. 

MJ

Au bout d'une vingtaien de mètres alors que le couloir continuait encore plus loin, Arkheine et Kaldakaï découvrirent un grand panneau de verre encastré dans la paroi de gauche du tunnel. A travers la vitre ils pouvaient voir une pièce, brillamment éclairée par des torches, qui regorge d'insectes géants de toutes les espèces imaginables.Abeilles, hannetons, guêpes; tiques, et même des mites qui mesuraient plus de six centimètres de long. Au milieu de la pièce, une couronne était posée sur une petite table. Elle semblait incrustée de pierres précieuses et, en son centre, était serti un énorme diamant. 

ARK

J'avance doucement avec ma chaîne.

-Il y a sans doute un piège, ça peut pas être aussi simple.

Je regarde les murs, le plafond et le sol voir si il n'y a pas de malformations permettant de voir des pièges.

-J'ai tendance à ne pas aimer les insectes, ceux-là ne me disent rien qui vaille... 

MJ

Arkhein laissa là les insectes et continua d'avancer dans le tunnel sans y voir quoique ce soit d'étrange dans les parois. 

ARK

-Bon, ce joyaux peut servir pour la fin de l'épreuve...Non, je peux pas rentrer là-dedans...Bon aller j'y vais.

Je casse la vitre et attends un petit moment de voir comment réagissent les insectes.

MJ

[Kaldakaï]

-Tu veux que j'y aille moi même ? 

ARK

-Fais attention tout de même...

Je fais un visage de dégout. 





MJ

Sans hésité, Kaldakaï brisa la vitre en passant au travers, les insectes se ruèrent sur lui pour le piquer. Il couru rapidement jusqu'à la couronne qu'il saisi vivement avant de revenir à l'entrée de la pièce, une fois revenu dans le couloir, poursuivi par la nuée d'insecte, il bouscula un peu Arkhein, se retourna et souffla un puissant jet de flammes qui embrasèrent toute la pièce n'y laissant plus qu'un tas de minuscules cadavres fumants.

[Kaldakaï]

-Vite fait, bien fait. 

ARK

-Tu manques pas de souffle...dis-je en souriant. Bon je pense qu'on peut continuer.

Je continue dans le couloir. 

MJ

[Kaldakaï]

-Tu devrais regarder ça un peu. Dit-il en lançant la couronne sans ménagement à Arkhein. 

ARK

J'attrape la couronne et l'analyse de près. 

MJ

Arkhein examina la couronne et se rendit compte qu'elle était en fer blanc et que le "diamant" n'est qu'un morceau de verre sans aucune valeur et les autres pierres précieuse de simples cristaux de quartz.

[Kaldakaï]

- Cette couronne n'est que de la camelote. 

ARK

Je jette la couronne.

-Je commence à vraiment apprécier ce Labyrinthe.... Bon on devrait peut être continuer du coup. Merci encore d'avoir fait ça. 

MJ

[Kaldakaï]

-De rien, on y à pas gagner grand chose. Continuons notre route, ce labyrinthe commence à m'énerver. 



ARK

-Plus vite ce sera fait, plus vite on pourra se reposer.

On continue notre route le long du tunnel. 

MJ

Le duo reprit sa route vers l'ouest. Après quelques minutes de marche ils entendirent aux loin, des pas lents, qui se dirigeaient vers eux. 

ARK

Je continue de marcher mais plus lentement cette fois. 

MJ

Arkhein et Kaldakaï continuèrent d'avancer plus discrètement.

Un boiteux aux pieds entravés par des fers s'avançait vers eux en clopinant. Il portait sur un plateau de bois, une miche de pain et une carafe d'eau. Il semblait épuisé et misérable et continuait de s'avancer vers le duo sans lui prêter la moindre attention. 

ARK

Je m'avance vers l'homme

-Euh, qui êtes-vous? 

MJ

Le vieillard commença à regarder Arkhein avec méfiance sans dire un mot. 

ARK

-Je crois vous avoir posé une question, pourriez-vous y répondre? 

MJ

[Vieil homme]

-Mmmh, vous n'êtes pas des serviteurs du baron. Vous êtes ici pour l'épreuve n'est-ce pas ? 

ARK

-Oui en effet, cela est dérangeant? 





MJ

[Vieil homme]

-Cela me permet de savoir ce que je risque à vous parler. Je suis un serviteur de l'un des Maitres de l'épreuve. 

ARK

-J'espère pour toi que c'était pas le Nain qu'on a vu précédemment car votre Maître l'as tué. 

MJ

[Vieil]

-Le maitre de l'arène ?! Non, mon maitre est bien supérieur à ce nain. Je sers le régisseur du baron. 

ARK

-Et bien ma foi, c'est intéressant mais nous devons continuer notre chemin. 

MJ

[Vieil homme]

-Heureux de vous avoir connu, même s'il aurait mieux valut pour vous de ne jamais mettre les pieds dans ce labyrinthe. 

ARK

-Oui ça je m'en doute. On veut simplement mettre un terme à tout ça et rapidement. Ce vampire périra et c'est le plus important. D'ailleurs, avez-vous des informations qui pourraient nous aider? 

MJ

[Vieil homme]

-Mmmh, peut être, pour une pièce d'or je pourrais vous donner l'emplacement d'un trésor cacher dans le labyrinthe.

ARK

-Ou peut être que vous pourriez me dire où il se trouve et si je trouve cela intéressant je vous passerai une pièce d'or. 

MJ

[Vieil homme]

-Tant pis, si vous n'êtes pas intéresser... Dit-il en reprenant son chemin. 

ARK

-Attendez, attendez !! Ce trésor en vaut la peine? 

MJ

[Vieil homme]

-Bien plus qu'une pièce d'or. 

ARK

-Pourquoi m'aider ainsi? 

MJ

[Vieil homme]

-Je ne sers pas mon maitre par plaisir mais par contrainte. Si je puis vous aider en contrepartie d'un petit paiement pourquoi ne pas le faire ? 

ARK

-Et à quoi pourrait te servir une pièce d'or dans ce labyrinthe? 

MJ

[Vieil homme]

-A avoir droit à une ration de viande dans un repas ou d'éviter quelques coups de fouet. 

ARK

Je sors une pièce d'or de ma bourse et lui lance.

-Dit-nous, maintenant, où se trouve se fameux trésor s'il te plaît. 

MJ

Le vieil homme vérifia la pièce avant de l'empocher.

[Vieil homme]

-Un peu loin dans ce couloir vous arriverez à une bifurcation. En prenant le tunnel nord vous trouverez un siège de bois en forme d'oiseau démoniaque. Un panneau secret dans le bras gauche du fauteuil dissimule une cachette. Vous y trouverez votre trésor. 

ARK

-Merci bien. Tu as d'autres tours dans ton sac du même genre? 





MJ

[Vieil homme]

-Pas vraiment, merci de cette pièce d'or elle me servira. 

ARK

-Merci à vous !

Je continue le chemin jusqu'à la bifurcation. Je me retourne.

- Mais en faite, pourquoi ne pas vous servir dans ce trésor? 

MJ

[Vieil homme]

-Parce que si je suis découvert, c'est la mort qui m'attends. 

ARK

-D'accord.

Je continue donc jusqu'à la bifurcation. 

MJ

Arkhein et Kaldakaï continuèrent dans le tunnel et comme prévus, au bout d'une centaine de mètres ils arrivèrent à une bifurcation partant au nord et au sud. 

ARK

Je continue au nord et ce jusqu'au siège.

*Je me demande si il dit vrai* 

MJ

Arkhein et Kaldakaï continuèrent leur chemin durant quelques deux cents mètres. ils arrivèrent jusqu'à une alcôve dans le mur gauche du tunnel. A l'intérieur se trouvait un haut siège de bois. Il avait la forme d'un oiseau de proie aux allures de démon.

[kaldakaï]

-On va savoir si ce vieillard disait vrai. 





ARK

-Aller, hop !

Je vais vers le bras gauche du fauteuil et cherche un panneau qui cacherait un double fond ou quelque chose comme ça. 

MJ

Arkhein mit quelques minutes à découvrir une fine rainure invisible dans le bras du fauteuil qui formait un carré. 

ARK

Je tape dans le carré.

-Je te jure, si il y a un piège, je fais demi-tour et vais expliquer à cet homme qu'on ne me trompe pas. 

MJ

Un petit clic retentit quand Arkhein frappa le petit panneau carré. Et le siège du fauteuil se releva soudainement.

[Kaldakaï]

-Je pense que tu n'auras pas à le faire. 

ARK

Je regarde le siège et cherche ce que m'as promis l'homme. 

MJ

Dans le siège, Arkhein découvrit deux bourse de cuir, l'une pouvant tenir dans la main et l'autre étant beaucoup plus large et usée.

Un étui à parchemin et une fiole contenant un liquide vert étiqueté "Endurance de l'ours".

ARK

J'ouvre la petite bourse puis la seconde.

- Ma foi, il ne nous aura pas trompé ! Tu sais ce que fait ce parchemin? 










MJ

La petite bourse contenait deux pierres précieuses, une perle noire et une onyx marbré.

La grande bourse ne contenait pas moins de 500 pièces d'or sonnantes et trébuchantes.

Kaldakaï ouvrit l'étui à parchemin et en sorti deux parchemins enroulés l'un dans l'autre.

[Kaldakaï]

-Ce sont des parchemins de magie profane. Un sort de mains brûlante et un sort de soins légers. Je vais les garder ça peut toujours être utile d'avoir ça.

Dit-il en les rangeant dans l'étui. 

ARK

Je mets les deux bourse dans mon sac à dos.

-Voilà, comme ça, je suis sûr que ça se cassera pas.

Je réfléchit un instant...

-Bougre, j'ai oublié de demandé le chemin à cet homme.... Bon, continuons. 

MJ

Arkhein et Kaldakaï reprirent la route vers le nord.
Le tunnel suivait bientôt une pente douce aboutissant finalement à un bassin profond, entouré d'un haut mur. 

ARK

-Un bassin...Super...

Je tourne autour. 

MJ

Il n'y avait aucune corniche permettant de faire le tour du bassin. La pente menait directement qur ce dernier et le reste de la pièce était immergée. 

ARK

-Alors, est-ce que ça a un rapport avec le poème que j'ai entendu? Faudrait plonger dans l'eau... 

MJ

[Kaldakaï]

-Le poême disait qu'il ne fallait pas rebrousser chemin. Il devrait donc y avoir un passage sous-marin. 

ARK

Je vérifie que tout sur moi est bien attaché, et bien fermé donc mon sac.

-Bon et bien allons-y.

Je prend une grande respiration et plonge dans l'eau. J'ouvre les yeux pour voir quelque chose et m'enfonce plus profondément dans l'eau. 

MJ

Kaldakaï suivi Arkhein dans l'eau.

Arkhein descendi quelques mètres avant de repérer un petit trou dans la paroi a l'opposé de la pente. 

ARK

Je rentre dans le trou et me pousse plus profondément en prenant appuie sur les parois. 

MJ

Arkhein s'engagea dans ce qui était un tunnel totalement immergé. Après une vingtaine de mètres en apnée, le tunnel débouchait dans une zone immergée bien plus vaste.

Arkhein commençait déjà à avoir le souffle cour. 

ARK

Je remonte jusqu'à la surface et si il y a de l'air je m'empresse de respirer. 

MJ

Arkhein arriva à la surface et reprit son souffle suivit de près par Kaldakaï.

Un nouveau tunnel descendant doucement dans la zone immergée repartait vers le nord. 

ARK

Je sort de l'eau , enlève mon armure, mes habits, reste en sous-vêtement et essore mes vêtements. Une fois fait je remet mes habits et mon armure.

-Bon, c'était assez rafraichissant mais on doit toujours occire ce vampire.

On part vers le Nord. 

MJ

[Kaldakaï]

-Tu devrais vérifier ton sac. Tremper comme il est... 

ARK

-Bonne idée, j'espère ne rien avoir perdu pendant cette escapade.

Je m'arrête, détache mon sac de mon dos et sort la plupart des choses du sac pour les sécher. 

MJ

Arkhein ouvrit son sac et découvrit le contenu de trois rations complètement répandu dans son sac et inutilisables. 

ARK

-Hum...et bien voilà trois rations en moins..fais-je avec dégoût.

Je vide mon sac, essaye de le nettoyer du mieux que je peux, sèche ce qui peut l'être et remet tout dans mon sac. 

MJ

[Kaldakaï]

-Ca aurait put être pire. 

ARK

-C'est sur... Bon continuons !

Je reprend la marche, un peu énervé par la perte de trois jours de nourriture. 

MJ

Arkhein et Kaldakaï reprirent leur chemin vers le nord. Après une centaine de mètres ils aperçurent une ouverture dans le mur gauche. C'était l'entrée d'une vaste caverne à l'intérieur de laquelle la voix d'une jeune fille appelait à l'aide. 

ARK

*Avançons doucement Kal', c'est peut être un piège*

Je me déplace en fonction des appelles de la fille. Je fais apparaître ma chaîne. 

MJ

En s'approchant, Arkhein commença à apercevoir, au fond de la caverne à une vingtaine de mètres, une forme humaine se tordant sur le sol. 

ARK

*Couvre moi ! *

Je me dirige vers la forme humaine en faisant attention où je marche. 


MJ

En approchant, Arkhein reconnu l'un de ses adversaires dans l'épreuve. La jeune femme elfe était en train de mener une lutte à mort contre un énorme boa constricteur qui s'était enrouler autour d'elle et qui tentait de lui broyer les os. 

ARK

Je me rapproche et donne un grand coup horizontale dans la tête du boa avec ma chaîne. 

MJ

La chaîne d'Atkhein arracha net la tête de la créature qui relâcha d'un coup son emprise sur la jeune femme. 

ARK

Je me dirige vers la jeune femme pour la rattraper.

-Mademoiselle, vous allez bien? 

MJ

Arkhein rattrapa la jeune femme qui était encore consciente mais dont l'état semblait très grave. Cette dernière regardait Arkhein avec des yeux a la fois triste et reconnaissants.

[Kaldakaï]

-Elle a le corps brisé, je ne pense pas que l'on puisse faire quelque chose pour elle. 

ARK

-Je suis désolé jeune elfe, nous n'avons pas été suffisamment rapide.

J'attends que la vie l'abandonne et ferme ses yeux. Je continue ma route. 

_________________
Ceux qui exhibent leur force se cachent quand les vrais puissant se montrent !
Revenir en haut Aller en bas
http://zsxbahamut.forumactif.com
Djiyuncin
Maitre du jeu
avatar

Masculin
Age : 32


MessageSujet: Re: ARKHEIN   Dim 18 Mar 2012 - 20:56

Dans un dernier soupir, la jeune elfe laissa s'échapper un "merci" à peine audible. Puis avant de sombrer elle détacha une bourse de sa ceinture qu'elle voulu tendre à Arkhein.

Cependant elle mourut avant et laissa tomber la bourse à coté d'elle.

[Kaldakaï]

-Une nouvelle victime de ce labyrinthe.

_________________
Ceux qui exhibent leur force se cachent quand les vrais puissant se montrent !
Revenir en haut Aller en bas
http://zsxbahamut.forumactif.com
Arkhein Draconis Stratos
Destructeur de diable
Destructeur de diable
avatar

Masculin
Age : 23


Donjon et Dragon
Classe(s) et niveau(x): Maitre du nen 10 / Oeil de Kuruta 4
Points de vie:
251/251  (251/251)
Points de vie (Archétype):
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: ARKHEIN   Dim 18 Mar 2012 - 21:37

Je ferme les yeux de l'elfe et prend la bourse qu'elle a laissé tomber. Je l'ouvre et regarde le contenu de cette bourse.

- Nous offrirons cet or à qui le méritera une fois sorti de ce labyrinthe. Continuons notre route !

Je me lève et continue dans la seule direction qui se trouve devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Djiyuncin
Maitre du jeu
avatar

Masculin
Age : 32


MessageSujet: Re: ARKHEIN   Dim 18 Mar 2012 - 21:56

La bourse ne contenait aucune pièces, mais une petite plume orangée qui dégageait une douce chaleur.

_________________
Ceux qui exhibent leur force se cachent quand les vrais puissant se montrent !
Revenir en haut Aller en bas
http://zsxbahamut.forumactif.com
Arkhein Draconis Stratos
Destructeur de diable
Destructeur de diable
avatar

Masculin
Age : 23


Donjon et Dragon
Classe(s) et niveau(x): Maitre du nen 10 / Oeil de Kuruta 4
Points de vie:
251/251  (251/251)
Points de vie (Archétype):
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: ARKHEIN   Lun 19 Mar 2012 - 21:15

Je met la plume dans mes paumes.

-Qu'est-ce donc ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ARKHEIN   

Revenir en haut Aller en bas
 
ARKHEIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 100Aller à la page : 1, 2, 3 ... 50 ... 100  Suivant
 Sujets similaires
-
» ARKHEIN
» ARKHEIN, CHAPITRE 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La ZsX :: Jeux de rôle :: Donjon et Dragon :: Campagnes de jeu-
Sauter vers: